Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


Des nouvelles de Meursault en Bourgogne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des nouvelles de Meursault en Bourgogne

Message par Patrick Essa le Dim 8 Avr 2012 - 5:33

Bonjour les cousins,

j'ai été bien discret ces derniers temps sur le site de La Paulée en Ligne mais également sur "degustateurs" car le travail d'élevage et celui dans le vignoble se poursuivent selon des rythmes bien cadencés. Ce bref répit "pascal" est une heureuse occasion pour vous communiquer quelques nouvelles fraîches concernant le domaine mais également plus généralement l'ensemble du centre Bourgogne.
Que se passe t'il donc dans le vignoble et les caves murisaltiennes ces temps-ci? Voici en quelques paragraphes les tendances actuelles:

Les vins du millésime 2010 sont en préparation de commande pour leur livraison au Québec. Ils partiront de nos chais au début du mois de Mai et vous devriez les réceptionner dans les succursales de la SAQ avant l'été je pense. C'est un millésime très rare au sens où il a généré une petite moitié de prouction par rapport à une année habituelle. Les livraisons seront donc modestes en quantité et je m'en excuse par avance. En revanche je puis affirmer que ces vins possèdent un profil que j'aime beaucoup, fait de concentration et de finesse, mais aussi d'une immédiate séduction que je n'avais pas "vue" chez nous depuis les 99. Je sais que lorsque vous les goûterez vous m'en parlerez sans concession...j'attends cela avec impatience.

Les 2011 blancs qui sont en élevage ont désormais tous terminés leurs fermentations malo-lactiques et ils se présentent sous un jour vraiment engageant. J'apprécie la très grande pureté des blancs qui n'étaient pas marqués par le botrytis. Vous le savez je n'aime pas travailler avec de la pourriture - fut-elle noble - dans mes vins secs car elle gâte irrémédiablement les notes florales les plus subtiles. 2011 est de ce point de vue d'une précision olfactive impressionnante avec des vins qui embaument la fleur de vigne, le chèvrefeuille et le jasmin pour les plus concentrés. Je l'avoue sans détour, j'aime les déguster comme cela à ce stade de l'élevage. Les nouvelles cuvées de Chassagne Romanée et Remilly et de Bourgogne Blanc sont par ailleurs une source d'étonnement et de questionnement constante. Comment les "interpréter" selon des contraintes analytiques tout de même un rien différentes de mes Meursault et premiers crus? Nous verrons si mes options ont été les bonnes dans quelques mois!

Les 2011 rouges feront des vins au profil remarquablement gourmand. Construits sur des degrés mesurés, ils bénéficient assez curieusement d'une acidité modeste qui les fera resssembler au niveau de la douceur de texture aux excellents 2009. ils n'en auront pas toute la densité et sans doute devront être bus plus sur la jeunesse de leurs arômes mais en revanche ils sont d'une précision fruitée vraiment remarquable. Pas des monstres de concentration mais de belles choses à venir il me semble. Je vous tiendrai au courant de leur évolution dans les caves car les rouges changent toujours de profils durant l'été lorsque la prise de bois et l'amalgame de SO2 s'opèrent complètement.

Le millésime 2012 s'annonce encore une fois très précoce et nous sommes repartis sur les bases de 2007 et 2011 avec des bourgeons qui "pointent" à la fin de Mars et des feuilles qui sont apparues formées autour du 5 Avril. Si le temps se poursuit ainsi nous récolterons donc au début du mois de Septembre. Refaire un 2011? Je signe tout de suite! Nous avons passé deux coups de charrues pour cavaillonner les ceps dans un premier temps puis pour libérer ceux-ci des herbes qui les entourent avec les fers inter-ceps. Voir les photos sur DC si vous en avez le temps. Le travail de main est en ce moment très pressant et je suis en retard pour coucher mes baguettes de Guyot simple dont les bourgeons continuent de s'épanouir. J'ai bossé hier toute la journée et il me paraît évident que le lundi de Pâques ne sera pas une fête sans labeur. Mais je n'en souffre pas, car il fait beau et être dans les vignes par ce temps là, c'est aussi du plaisir!

Nous avons planté il y a deux semaines un nouvelle parcelle de Bourgogne blanc à une densité de 15.500 pieds par hectare. Un choix effectué après avoir observé que sur le finage de Bourgogne blanc "Haute Couture" de Meursault il est impératif de produire peu par ceps pour donner à nos vins la profondeur souhaitée. On pourra ainsi offrir une cuvée très haute densité à nos acheteurs dans les années à venir et nous expérimenterons des systèmes de taille et de conduite du feuillage nouveau en compagnie de l'INRA... de Bordeaux! En effet je continuerai les expériences faîtes grâce au Greenseeker sur la vigueur du feuillage avec le chercheur Jean-Pascal Goutouly et pierre Sauris. Que de belles observations à venir!

Dans un autre ordre d'idée je travaille avec la tonnellerie "Ermitage" et Maxime Cromier pour affiner le grain de nos merrains afin d'utiliser pour nos fûts - pièce de 228 litres - des séchages plus longs que la moyenne sur des origines de bois très racées. Ainsi le millésime 2011 a vu l'utilisation de bois des forêts du Tronçais et de Bertrange sur des grains très fins séchés quatre ans à l'air libre. Ces "48" mois ont livré des vins d'une neutralité boisée sidérante et je suis vraiment enthousiasmé par la précision des moûts qu'ils contiennent. La fraîcheur et les senteurs de poire william combinées à des notes florales d'une finesse fantastique. J'ai hâte de vous faire goûter cela! Les premiers crus et villages 2011 en contiendront d'ores et déjà 1/3 et nous passerons à 60% sur 2012 avec toujours envoron 25% de bois neufs pour toutes les cuvées en dehors de l'aligoté élevé en cuve.

Pour finir je me suis fait un petit plaisir personnel en refaisant totalement l'éclairage et les allées de nos caves qui ont été intégralement brossées et dépourvues de leurs anciens graviers pour de nouveaux petits cailloux achetés " lavés sans poussière". Il y a longtemps que je voulais une cave sentant l'eau de roche, le vin et le bons merrains, débarrassées des odeurs de "champignons" sur des éclairages adaptés aux couleurs des vins...c'est fait! Et j suis convaincu que sans cette ultime pureté là, il n'est point possible d'être "ultimement" pur dans les vins. Cela doit être mon enfance en Suisse...mais je suis absolument obsédé par le côté "clean" des voûtes, des allées, du gravier et des fûts. Donc brossage toutes les semaines et nettoyages des pièces selon le même rythme. Kate me dit que c'est obsessionnel...elle a raison!

Voilà, j'ai pris beaucoup de plaisir à vous écrire ce petit texte ce matin et comme souvent lorsque je rédige la musique de PJ a rythmé mes phrases. Je vais avoir 50 ans dans deux mois, cela n'a pas entamé mon envie de boire bon et de faire le métier que j'aime pour des gens comme vous car je sais, je sens, j'imagine votre passion et je peux la partager depuis "l'autre côté de la flac" en vous envoyant mes "canons" dans des flacons...sans doute tintent ils moins que des cloches de Pâques mais j'espère qu'ils sont bien sonores lorsque vous trinquez avec eux "verre en main".

A la Joyeuse vôtre les amis!



Dernière édition par Patrick Essa le Dim 8 Avr 2012 - 9:23, édité 1 fois
avatar
Patrick Essa

Messages : 968
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des nouvelles de Meursault en Bourgogne

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Dim 8 Avr 2012 - 8:53

Merci Pat pour ces nouvelles et joyeuse Pâques à toute la famille!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7522
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des nouvelles de Meursault en Bourgogne

Message par Pierre Beauregard le Dim 8 Avr 2012 - 9:09

Patrick Essa a écrit: Bonjour les cousins,

Dans un autre ordre d'idée je travaille avec la tonnellerie "Ermitage" et Maxime Cromier pour affiner le grain de nos merrains afin d'utiliser pour nos fûts - pièce de 228 litres - des séchages plus longs que la moyenne sur des origines de bois très racées. Ainsi le millésime 2011 a vu l'utilisation de bois des forêts du Tronçais et de Bertrange sur des grains très fins séchés quatre ans à l'air libre. Ces "48" mois ont livré des vins d'une neutralité boisée sidérante et je suis vraiment enthousiasmé par la précision des moûts qu'ils contiennent. La fraîcheur et les senteurs de poire william combinées à des notes florales d'une finesse fantastique. J'ai hâte de vous faire goûter cela! Les premiers crus et villages 2011 en contiendront d'ores et déjà 1/3 et nous passerons à 60% sur 2012 avec toujours envoron 25% de bois neufs pour toutes les cuvées en dehors de l'aligoté élevé en cuve.


J'ai eu beaucoup de plaisir à te lire Patrick. Merci d'avoir pris le temps de nous poster les dernières nouvelles du domaine. Et pour ce qui est de déguster tes 2011, nous aussi on a hâte. Début septembre, Louise et moi on cogne à ta porte. Smile Et en plus, dans une nouvelle cave à l'atmosphère feutré. Faut définitivement voir ça Very Happy

Patrick Essa a écrit:

Pour finir je me suis fait un petit plaisir personnel en refaisant totalement l'éclairage et les allées de nos caves qui ont été intégralement brossées et dépourvues de leurs anciens graviers pour de nouveaux petits cailloux achetés " lavés sans poussière". Il y a longtemps que je voulais une cave sentant l'eau de roche, le vin et le bons merrains, débarrassées des odeurs de "champignons" sur des éclairages adaptés aux couleurs des vins...c'est fait! Et j suis convaincu que sans cette ultime pureté là, il n'est point possible d'être "ultimement" pur dans les vins. Cela doit être mon enfance en Suisse...mais je suis absolument obsédé par le côté "clean" des voûtes, des allées, du gravier et des fûts. Donc brossage toutes les semaines et nettoyages des pièces selon le même rythme. Kate me dit que c'est obsessionnel...elle a raison!


Et pour nous, ce qui est obsessionnel c'est l'envi d'ouvrir tes bouteilles. Et puis, zut c'est Pâques non ?
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1954
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des nouvelles de Meursault en Bourgogne

Message par Michel Therrien le Dim 8 Avr 2012 - 18:48

Merci Patrick pour cette "actualisation"!
Nous irons, Natacha et moi, déguster vos 2011 et voir cette belle cave vers le 20-25 octobre de cette année.
Il n'y a pas à dire, toi tu brosses tes caves alors que moi, je rêve d'avoir la mienne pleine de moisissures!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7632
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des nouvelles de Meursault en Bourgogne

Message par Yves Martineau le Lun 9 Avr 2012 - 13:27

Merci pour le partage de ces sentiments et impressions sur les millésimes, Patrick.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5269
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des nouvelles de Meursault en Bourgogne

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 2 Juil 2012 - 17:38


_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7522
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des nouvelles de Meursault en Bourgogne

Message par Gael Giraud le Lun 2 Juil 2012 - 23:24

Oui, 2012 va être difficile...et rare !!
avatar
Gael Giraud

Messages : 1891
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 97
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des nouvelles de Meursault en Bourgogne

Message par Ian Champagne le Mar 3 Juil 2012 - 8:08

Je confirme ces nouvelles de mes quelques contacts bourguignons. Mars et avril furent précoces, pour ensuite voir la météo plus que capricieuse. Floraison hétérogène début juin (beaucoup de coulure) et le millerandage est à prévoir. Grosse baisse de rendements dans les appellations villages et génériques en bas de coteaux à cause des attaques de mildiou nécessitant plusieurs traitements. Bref, un millésime de viticulteur.

En plus, il a fait -6 le 15 avril à Chablis.
avatar
Ian Champagne

Messages : 785
Date d'inscription : 15/06/2012
Age : 43
Localisation : Varennes

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lefrancbuveur.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des nouvelles de Meursault en Bourgogne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum