Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


Visites au domaine de la Mordorée (juillet 2009 et juillet 2011)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Visites au domaine de la Mordorée (juillet 2009 et juillet 2011)

Message par Yves Martineau le Ven 17 Juil 2009 - 16:43

Visite au Domaine de la Mordorée, 13 juillet 2009.



Cette propriété est située à Tavel, soit à plusieurs km de Châteauneuf du Pape de sorte qu’elle est un peu loin du circuit touristique. L’amateur qui cherche à fuir les foules n’en sera que ravi. Le domaine produit d’excellents vins en appellation Côte du Rhône, Tavel, Lirac, ainsi qu’un des Châteauneuf du Pape les plus recherchés. La plupart de ces vins sont disponibles chez l’agence Maitre de Chai. Nous avions organisé l’automne dernier une très belle verticale de CNP du domaine, ce qui était fort probablement une première au Québec. Le cr est disponible sur TWA : http://www.thewineaddict.com/forum/showthread.php4?p=32377&highlight=mordor%E9e#post32377

Arrivé à 14h00, je suis seul avec le sympathique Fabrice Delorme qui gère la propriété avec son frère Christophe, ce dernier s’occupant des vinifications et soins de la vigne.

Ils ont repris le domaine depuis 1986 à Tavel et Lirac. Ils produisent un Châteauneuf du Pape depuis 1989, lequel a pris le nom « Cuvée de la Reine des Bois » depuis 1994 (ou 1995?).

Il explique avec éloquence la philosophie du domaine qui privilégie le respect des sols, de la nature, qui se traduisent par des méthodes de culture soucieuses de l’environnement. Le site internet du domaine est un des meilleurs que je connaisse, je ne saurais faire mieux que vous y référer pour en savoir davantage. Mais Fabrice a le talent pour donner des exemples concrets démontrant que cette approche respectueuse et cette recherche d’équilibre avec la nature est récompensée, parfois même de manière inattendue. Comme leur constat que le fait de ne pas désherber ou très peu, se traduit par un meilleur drainage de l’eau. Si j’ai bien compris, le fait de désherber remue le sol et les différentes couches, changeant ainsi l’équilibre naturel des diverses couches du terroir. Ceci fit en sorte, par exemple, qu’ils ont constaté après de fortes pluies en 2008 que leur terroir était sec alors que de grosses flaques d’eau subsistaient chez des voisins. (n.b. : Patrick ou les autres vignerons qui lisent me pardonneront les inexactitudes ou approximations techniques, j’ai jamais été fort en jardinage!)

Sans se lasser, Fabrice explique patiemment pour son auditoire d’une seule personne ce qu’il a certainement expliqué des centaines de fois. Calme, affable, il faut le voir répondre inlassablement à mes questions, comme à celle de ce monsieur qui passait par là cherchant du rosé au robinet pour remplir des contenants de plastique…. Et lui de le référer gentiment à un voisin qui en fait «du très bon», sans aucune once de prétention, alors que ses vins encensés par la critique sont vendus jusqu’en Nouvelle-Zélande et en Asie. Je réprime mon sourire amusé par la scène, pour admirer la gentillesse et la modestie du personnage. Une petite scène anodine qui en dit beaucoup. D’ailleurs, les commentaires d’autres vignerons au fil de la semaine m’ont confirmé que les frères Delorme sont très respectés de leurs collègues.

On a parlé de millésimes. Il semblait ravi de la tenue du 2002 lors de notre verticale de l’automne dernier et m’a fait promettre de lui envoyer les liens pour qu’il lise notre compte-rendu. 2007 est grand selon lui, le meilleur depuis 2001 mais ce dernier garde sa préférence, ayant plus d’élégance. Selon lui, ceux qui ont réussi leurs 2008 feront des vins qui s’approcheront des 2006 en style et en qualité.

Élevage : 50% en fûts de chêne, 50% en cuve. Selon Fabrice, seulement 12% de fut neuf sur les Châteauneuf et 8% pour le Lirac.

Après une visite des installations, on attaque la dégustation dans la salle bien emménagée à cet effet, en commencant par le blanc et les rosés.



Domaine de la Mordorée Lirac Blanc Cuvée de la Reine des Bois 2008
Nez exotique, du fruit blanc, un coté floral. Il est rond et gras en bouche avec une belle fraicheur, très réussi pour le millésime, de mémoire un cran sous le 2006. 89 pts


Tavel, La Dame Rousse 2008
Ce rosé est de loin mon favori parmi tous ceux qui sont disponibles au Québec. La cuvée 2008 est fort réussie. Le nez très parfumé évoque les fraises, la bouche révèle une petite bombe de fruit rouge et de fraicheur. Un rosé gras, savoureux sans être « bonbon », qui déclasse tout ce qui est disponible au Québec, dont il faudra surveiller souvent tardive sur les tablettes de la SAQ (jamais disponible en juin ou juillet quand on en cherche!). 90 pts, un coup de cœur pour ce rosé parfait pour les grandes chaleurs (et dieu sait qu’il fait chaud cette semaine là)


Tavel Cuvée de la Reine des Bois 2008
Une première en 2008 : le domaine a produit une cuvée Reine des Bois en rosé, une sélection parcellaire issue du plateau de Vallongue, un terroir qui jouxte Lirac et Tavel, avec des galets roulés similaires la plusieurs terroirs de Châteauneuf du Pape. C’est la poursuite d’un autre rêve ambitieux pour les frères Delorme, qui veulent voir jusqu’où ils peuvent aller dans la recherche de qualité du vin rosé.

L’encépagement est différent, pas de mourvèdre, plus de clairette : Grenache 60 %
Clairette 15 %, Cinsault 10 %, Syrah 10 %, Bourboulenc 5 %. La récolte est issue entièrement (sauf erreur de ma part) du plateau de Vallongue, une terrasse de galets roulés qui évoque les fameux terroirs de Châteauneuf du Pape.

Nez épicé, parfum de garrigue (!), le registre aromatique est fort différent du Dame Rousse, moins classique et plus complexe et long, avec une certaine minéralité qui était absente chez l’autre. J’ignore si le grand public appréciera davantage ce vin ambitieux car la Dame Rousse avec son charme immédiat est sans doute plus conforme à ce que les consommateurs attendent d'un vin rosé. Mais l’amateur éclairé appréciera cette cuvée pour sa complexité, sa finesse et son élégance. Moins charmeur, plus intellectuel, à découvrir absolument en dépit du prix plus élevé. 91 pts

Les rouges.

Renaissance Vin de Pays 2008 :
Un assemblage original de Merlot et de Marselan. joli vin bien fruité, épicé et rond. On n’a évidemment pas le profil rhodanien typique. Pas complexe mais agréable, un bon rapport q/p. 86 pts


Côte du Rhône 2008
Joli nez poivré avec des violettes. Le vin est rond, croquant de fruit, avec beaucoup de fraicheur. Un autre 2008 réussi. Excellent vin pour les barbecues. 88 pts


Lirac Dame rousse 2007 :
Nez séduisant d’épices et de petits fruits rouges. Quelle belle fraicheur. Un authentique vin du Rhône, poivré, très charmeur, au fruit avenant, qui offre beaucoup de plaisir dès maintenant, sans manquer de corps. Très belle réussite à acheter à la caisse! Coup de coeur pour cet excellent rapport q/p 90 pts

C’est un très bel exemple des vertus du millésime 2007 dont je conçois peu à peu le profil, soit beaucoup de fruit et de fraicheur, avec des tanins gras, enrobés. Moins tannique que les 2005, plus gourmands tout en ayant beaucoup de matière. En fait, c’est notamment en goûtant les vins d’appellation plus modeste qui sont superbement dotés en fruit et en fraicheur que je réalise que 2007 est vraiment une grande année.

Lirac Cuvée de la Reine des Bois 2007
Une bombe! Les épices et le fruit frais explosent littéralement du verre dès que la bouteille est ouverte et le vin versé. Le vin est doté de beaucoup de fruit, avec une profondeur notable et des tanins bien enrobés. Je ne doute pas qu’il se refermera éventuellement comme toutes les cuvées Reine des Bois mais il donne déjà du plaisir. Un vin fougueux, puissant mais gorgé de fruit. C’est une grande réussite pour une cuvée qui n’en manque pourtant pas. Très belle garde en perspective. Un vin qui prouve encore une fois que cette cuvée déclasse plusieurs Châteauneuf du Pape. 91-92+ pts

Mis en bouteille en mars 2009. Fabrice me signale que cette cuvée se ferme normalement douze mois après la mise, ce qui donnerait ici environ mars 2010. Les impatients devraient donc la boire d’ici là, sur le fruit, mais il serait dommage de ne pas l’attendre jusqu’en 2015. Le très beau Lirac 2001 prouve en ce moment que l'attente est récompensée avec cette cuvée. L'élevage s'intègre, les tanins s'affinent et le vin gagne alors en typicité et en harmonie.

J’avais bien hâte de goûter la cuvée phare du domaine sur le millésime 2007. Elle ne décevra pas.

Châteauneuf du Pape Cuvée de la Reine des Bois 2007
Nez suave où on perçoit d’abord l’élevage mais aussi de fins arômes de fruit frais, épicés. La bouche montre une finesse de tanins et de fruits exemplaires. L’équilibre est idéal entre le fruit, les tanins, l’acidité et l’alcool. De la fraicheur et beaucoup d’élégance pour ce vin concentré à la puissance bien contenue. Le niveau qualitatif me semble égal à celui du Clos des Papes goûté la veille, dans un style évidemment très différent vu l’élevage plus moderne. Ce vin de garde sera certainement spectaculaire d’ici 10 ans. Il me semble au moins égal mais probablement supérieur à l’excellent 2005 et s’approchera du niveau du 2001. Grand vin en devenir. 95-97 pts


CNP Reine des Bois 2008 (en fûts) : j’ai eu le plaisir de goûter deux cuves qui entreront dans l’assemblage final du 2008. La première, sans aucun bois, est tirée d’une cuve en acier émaillé. C’est un beau jus gorgé de fruit, avec de la finesse et de la fraicheur, sans évidemment la concentration du 2007. Le second verre est tiré d’un fût de chêne et on y sent vraiment le bois, tant dans ses aromes que dans l’apport au niveau de la structure. Cet élevage a pour mission principale d’assouplir les tannins. Je devine que l’assemblage des deux donnera un très beau CNP, j’hasarderais dans le style du 2004. Beau potentiel, difficile à noter avant assemblage. Disons approx. 90-93 pts?

Je quitte le domaine heureux, encore étonné et ravi de la disponibilité et la générosité du maitre des lieux. De précieux souvenirs.

Pas de doute, j'attendrai les 2007 de pied ferme. Mais d'ici là, il ne faut pas négliger les très bons 2006. Il reste du Lirac Reine des Bois 2006 sur les tablettes de la SAQ, un must! Fabrice me dit qu’il s’est refermé et qu’il faut impérativement l’attendre.


Dernière édition par Yves Martineau le Dim 6 Nov 2011 - 16:32, édité 5 fois
avatar
Yves Martineau

Messages : 5274
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visites au domaine de la Mordorée (juillet 2009 et juillet 2011)

Message par Ludwig Desjardins le Ven 17 Juil 2009 - 17:37

Superbe compte-rendu qui rend un peu jaloux!

J'ai adoré le Lirac Reine des Bois 2006, je vais attendre le 2007 avec impatience...


Dernière édition par Ludwig Desjardins le Ven 17 Juil 2009 - 19:34, édité 1 fois

Ludwig Desjardins

Messages : 4474
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visites au domaine de la Mordorée (juillet 2009 et juillet 2011)

Message par Invité le Ven 17 Juil 2009 - 17:52

Merci pour ces détails et nous donner à vouloir prendre l'avion demain matin!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Visites au domaine de la Mordorée (juillet 2009 et juillet 2011)

Message par Michel Therrien le Ven 17 Juil 2009 - 19:53

Yves Martineau a écrit:Visite au Domaine de la Mordorée, 13 juillet 2009.

Cette propriété est située à Tavel, soit à plusieurs km de Châteauneuf du Pape de sorte qu’elle est un peu loin du circuit touristique. L’amateur qui cherche à fuir les foules n’en sera que ravi. Le domaine produit d’excellents vins en appellation Côte du Rhône, Tavel, Lirac, ainsi qu’un des Châteauneuf du Pape les plus recherchés. La plupart de ces vins sont disponibles chez l’agence Maitre de Chai. Nous avions organisé l’automne dernier une très belle verticale de CNP du domaine, ce qui était fort probablement une première au Québec.
................. des photos peut-être aussi)


Merci Yves.....ça se lit tout seul!
Je t'avais bien avisé de la grandeur des 2007 et la syrah du nord est également excellente mais moins confite et donc moins pour les grandes notes parkérisées!


_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7632
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visites au domaine de la Mordorée (juillet 2009 et juillet 2011)

Message par Gael Giraud le Sam 18 Juil 2009 - 11:03

Salut,

Mr Delorme t'a t'il parlé de son condrieu en préparation ?
avatar
Gael Giraud

Messages : 1891
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 97
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visites au domaine de la Mordorée (juillet 2009 et juillet 2011)

Message par Yves Martineau le Sam 18 Juil 2009 - 12:03

Non, quand nous étions rendus au 2008 en cuve, il en a fait mention (genre: j'ai oublié de vous faire goûter) mais franchement, je ne voulais pas qu'il ouvre encore autre chose car j'avais peur d'abuser et nous avons poursuivi avec les fûts de 2008.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5274
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visites au domaine de la Mordorée (juillet 2009 et juillet 2011)

Message par Martin Loranger le Sam 18 Juil 2009 - 16:55

Merci Yves!
C'est vraiment gentil de ta part de prendre le temps d'écrire.

Fais nous signe quand le Tavel sera sur les tablettes de la SAQ!

Martin

Martin Loranger

Messages : 579
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visites au domaine de la Mordorée (juillet 2009 et juillet 2011)

Message par Claude Boulanger le Lun 20 Juil 2009 - 21:06

Merci Yves! Superbe compte-rendu, je veux ces rosés! Je serais même prêt à me départir de mes Cote de Py 2005 pour les avoir.... Mais malheueusement, un certain D'Art s'est pris d'avance... ZIn.
avatar
Claude Boulanger

Messages : 57
Date d'inscription : 19/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visites au domaine de la Mordorée (juillet 2009 et juillet 2011)

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 31 Juil 2009 - 9:40

Yves, voilà un autre reportage de référence! C'est un pur bonheur de te lire, après en avoir parlé de vive voix lors de notre souper du 14 juillet à Avignon ... ça prolonge les vacanes!!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7522
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Visite du 26 juillet 2011: le retour!

Message par Yves Martineau le Dim 6 Nov 2011 - 16:30

J'ai eu le bonheur de retourner sur les lieux en juillet dernier. Ce n'est qu'aujourd'hui que j'ai finalement transcrit mes notes.

DOMAINE LA MORDORÉE (26 juillet 2011)

Je retrouve avec plaisir Fabrice Delorme et on attaque avec La Remise 2010, qui est un joli vin rond, fruité et épicé, très sympa. Une aubaine et le vin de semaine parfait. (NOTE : il reste quelques caisses du 2009 à la Céleste, sous les 18$)

Le Lirac blanc 2010: des notes de miel et de fruit jaune, un vin gras et très frais (surtout pour la région), superbe! 90-91 pts. Sans doute le meilleur blanc que j'ai goûté d'ici, jusqu'au suivant...

Le rarissime Condrieu n'est pas destiné à la vente. C'est une cuvée confidentielle de quelques 250 bouteilles, non commercialisée. Nez sur l'élevage, avec arômes toastés, du beurre. A l'aération apparaissent de jolies notes de menthe fraiche et de fruit de la passion. Une belle texture. l'harmonie en bouche, c'est un vin aérien, aux arômes encore discrets. La finale est d'une très belle finesse, l’élevage devrait bien s’intégrer et il sera excellent voire plus! 92+ pts

Lirac Dame Rousse 2009....Joli nez de framboises, une bouche sur la confiture de fruits des champ, c'est frais et élégant, à boire sur le fruit, il est délicieux!! 89-90 pts

Lirac Reine des Bois 2009: nez un peu fermé, sur l’élevage, mais il a de la fraicheur et du fruit, de beaux tanins gras. Moins puissant et explosif que le 2007 à cet âge, il est sans doute un peu plus fin. Il serait intéressant de les comparer dans 5 à 8 ans. Très beau RdB, un des meilleurs que j’ai pris. 91-92 pts

Le fameux Châteauneuf du Pape Cuvée de la Reine des Bois 2009: un nez discret, frais, épicé. En bouche c’est très équilibré, élégant et fin. De mémoire, il semble moins puissant que les 2005, 2006 et 2007. C’est peut-être le plus fin du groupe, sans pour autant qu'il leur cède en concentration. Du fruit, de la précision, ds tanins de grande qualité et une longueur superbe, c’est un grand vin et un de mes coups de cœur du voyage! 96 pts

Bilan: j’ai été impressionné par la fraicheur et l’équilibre de tous les 2009 rouges. Une excellente année, qui me semble pratiquement au niveau de 2007.

J'ai ensuite eu le bonheur de goûter à quelques cuves du millésime 2010.

D'abord, j’ai goûté à un assemblage grenache-syrah 2010, véritable coulis de fruits des champs (noirs et rouges), d’une fraicheur et d’une qualité saisissantes. Long, finement réglissé…..danger explosif!!!

Une 2e cuve avec davantage de syrah était plus épicée, avec davantage de structure, le tout restant frais et fruité. Le 2010, sans aucun doute, fera ses marques comme un des plus grands Lirac du domaine (et donc de l’appellation évidemment!).

Une cuve contenant un assemblage qui se retrouvera dans le Châteauneuf du Pape Cuvée de la Reine des Bois 2010 montrait la même fraicheur, jusqu’au nez floral et fruité. En bouche, c’est très long, intense, tout en demeurant d’une fraicheur et d’une gourmandise presque insolentes. Fabrice pense que c’est ce qu’ils ont fait de plus grand depuis leur célèbre 2001 (100 pts Parker). Je ne saurais dire, et encore moins le contredire! Mais cet échantillon me semblait en effet approcher la perfection. Un vin d’anthologie qui marquera l’histoire de la propriété....

Le niveau qualitatif de l’ensemble de la production en 2009 et 2010 est incroyable et fait honneur aux frères Delorme qui semblent toujours tirer le maximum de chaque millésime. Un domaine phare du Sud du Rhône.

Quant à Fabrice Delorme, le doux passionné, c’est un hôte affable, d’une gentillesse qui n’a d’égale que sa patience à expliquer la vision du domaine. Je le salue et le remercie à nouveau pour ces moments privilégiés.


Dernière édition par Yves Martineau le Lun 7 Nov 2011 - 15:19, édité 1 fois
avatar
Yves Martineau

Messages : 5274
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visites au domaine de la Mordorée (juillet 2009 et juillet 2011)

Message par Michel Therrien le Dim 6 Nov 2011 - 16:44

Bonne idée de regrouper, Yves.
Merci, ça se lit fort bien.
À te lire, j'ai l'impression que je vais davantage aimer les 2010 aux 2009 ou 2007...... scratch

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7632
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visites au domaine de la Mordorée (juillet 2009 et juillet 2011)

Message par Yves Martineau le Dim 6 Nov 2011 - 17:00

Michel Therrien a écrit:
À te lire, j'ai l'impression que je vais davantage aimer les 2010 aux 2009 ou 2007...... scratch

Clairement plus ton style, avec beaucoup de fraicheur, sans perdre en profondeur.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5274
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visites au domaine de la Mordorée (juillet 2009 et juillet 2011)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum