Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier


Dîner Belle Bourgogne le 17 juillet

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dîner Belle Bourgogne le 17 juillet

Message par Patrick Essa le Sam 18 Juil 2015 - 12:16

Les vignerons petits et moyens propriétaires ne pourront faire face aux frais de successions que le prix des terres en hausse constante induit. N'oubliez pas que les droits de succession sont très importants dans notre pays. Il y a une quasi impossibilité à transmettre et acquérir les crus les plus hupés tous chassés par des fortunes qui cherchent à opérer des placements de prestige.
  Je le clame depuis plusieurs années, les climats créés par nos anciens de toute pièce et surtout mis en valeur par la viticulture des bourguignons sont inaccessibles désormais et bien peu nombreux sont ceux qui résisteront à cette chute annoncée.
avatar
Patrick Essa

Messages : 965
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Belle Bourgogne le 17 juillet

Message par Patrick Ayotte le Sam 18 Juil 2015 - 15:08

Un autre beau dîner, avec des vins blancs qui s'exprimaient mieux que les rouges et un excellent service au Quartier Général!

Bon, voici mes commentaires sur les vins bus:



Domaine De Montille Meursault Narvaux-Dessous 2012

Nez fin et délicat, salin et légèrement citronné. La finesse se poursuit sur des saveurs de zeste de lime, de citron, de crème sûre et le côté salin se retrouve dans une finale moyennement longue, minérale et délicate. Malgré tout, on sent que le vin est encore serré, mais la vivacité et l’acidité couvre tout de même cette retenue et m’ont donné beaucoup de plaisir. Excellent+ (92)
Parcelle situé en amont des "Genevrières". Élevage d’un an en barriques de chênes dont 5 à 20% sont neuves, puis 4 à 6 mois en cuve avant l’embouteillage. Fait 12,5% d’alcool.

Joseph Drouhin Beaune 1er cru Clos des Mouches Blanc 2010

Belle couleur d’un doré léger. Arômes indiquant une maturité et un boisé bien maitrisés, de la pêche, d’agrumes confits et de beurre. Le profil aromatique suit avec les notes d’élevages qui accompagnent, en arrière-plan les saveurs de pêche, de poire, d’épices et minérales. Texture grasse sans que sa vivacité en soit affectée. Long en bouche. Excellent+ (92)
Élevage en barriques de chêne pour 12 à 15 mois avec une proportion de 25% de barriques neuves. Fait 13,5% d’alcool.

Buisson-Charles Corton-Charlemagne Grand Cru 2011

Légère couleur dorée. Nez discret où se trouve tout de même des arômes poire, de poivre, d’élevage et de sapinage. Richesse et concentration de saveurs sur des notes de fruits mûrs, de boisé fin, de miel amer et une douce salinité. Bel équilibre entre la texture grasse du vin et son acidité. Me parait bien jeune encore et 2-3 années de garde supplémentaires me semble justifiable. Excellent (91)
Production totale de 100 magnums et 390 bouteilles. Fait 13,9% d’alcool.



Philippe Pacalet Gevrey-Chambertin 1er cru Lavaux St-Jacques 2006

Couleur grenat pâle. Arômes déroutants de cuir, de branches d’arbres, de viande, de fumée, d’épice et de cerise. Difficile d’y reconnaitre du Pinot Noir ayant un profil beaucoup plus près d’une Syrah rhodanienne ou d’un vin nature. Saveurs de baies des champs, d’épices, le côté poivré du vin ressort et des notes d’aneth sont aussi perceptibles. Belle texture en bouche et ne verse pas dans la rusticité extrême. Différent. Très bien+ (90)
Élevage sur lies et dit "en réduction” sans soutirage, avec remuages sans SO2 pendant 17 mois. Fait 12,7% d’alcool.

Camille Giroud Corton-Clos du Roi Grand Cru 2010

Robe rubis et brillante. Explosion de fruits rouges dans un amalgame d’arômes des plus festifs avec des notes de fraises sucrées, d’anis, de caramel doux et de vanille. Gourmand et délicat avec un boisé fin, des saveurs de fruits rouges, de poivre et un fond minéral. Le vin est très ouvert à ce stade-ci, ce qui, malgré mon appréciation du vin, me déçoit un peu. Je me serais attendu à un vin plus structuré et capable de vieillir sur une longue période, ce que je doute à présent. Je me console en me disant que j’ai eu du plaisir à le boire… Excellent (91)
David Croix est en charge de la vinification et de l’élevage des vins. Élevage de 15 à 20 mois en barriques de chêne avec une proportion maximale de 20% de barriques neuves. Fait 13,5% d’alcool.

Domaine Tollot-Beaut et Fils Corton-Bressandes Grand Cru 1999

Le vin est grenat assez sombre et montre un peu son âge. Arômes sauvages de viande, de fougères, de baies. C’est un peu « dur » comme nez en fait. Densité et profondeur sur des saveurs épicées, de petits fruits noirs ainsi qu’une agréable amertume. Un vin qui se montre sous le signe de la structure. J’y voyais un vin de Pommard. Très bien (89)
Pas trouvé de données sur l’élevage du vin. Fait 14% d’alcool.

Domaine Perrot-Minot Morey-St-Denis 1er cru La Riotte Vieilles Vignes 2002

Le vin est relativement foncé. Les arômes d’épices sont dominantes, mais du fruit, un côté « vert » que j’imagine venir de la vendange entière ainsi que des notes boisées sont aussi perceptibles. Bouche pleine avec de la mâche, du fruit, beaucoup d’épices, c’est long et bien structuré. J’y voyais un 1er Cru du millésime 2005. Très bien+ (90)
Égrappage selon les millésimes de 50% à 100%. Élevage de 12 à 14 mois dans des barriques 1/3 neuves, 1/3 d’un an et le reste de deux ans. Fait 13% d’alcool.

On recommence bientôt ?
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2980
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Belle Bourgogne le 17 juillet

Message par Alain Landry le Sam 18 Juil 2015 - 15:13

Le 7 août serait merveilleux!
Gros rush jusqu'au 6, alors défoulement total le 7.
avatar
Alain Landry

Messages : 653
Date d'inscription : 28/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Belle Bourgogne le 17 juillet

Message par Simon Grenier le Sam 18 Juil 2015 - 22:26

Alain Landry a écrit:Le 7 août serait merveilleux!
Gros rush jusqu'au 6, alors défoulement total le 7.

Je serais partant pour le 7 août!

Simon

Simon Grenier

Messages : 506
Date d'inscription : 23/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Belle Bourgogne le 17 juillet

Message par Frederick Blais le Dim 19 Juil 2015 - 1:09

Patrick Essa a écrit:  Je rebondis sur le constat de supériorité des blancs sur les rouges car c'est réellement le sentiment que j'ai si l'on considère les 50 dernières années. Non au niveau des potentialités mais au niveau de la régularité.
 
 

Intéressant de lire ce commentaire. Je déguste depuis environ 18 ans et sur ces années seulement j'aurais dit totalement le contraire... Avant les années 90 est-ce que les blancs étaient si vrai ou les rouges si irréguliers? Je demanderais aussi si le climat de la Bourgogne alors sourit plus facilement au Chardonnay qu'au Pinot Noir?
avatar
Frederick Blais

Messages : 1845
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Belle Bourgogne le 17 juillet

Message par Patrick Ayotte le Dim 19 Juil 2015 - 8:49

Simon Grenier a écrit:
Alain Landry a écrit:Le 7 août serait merveilleux!
Gros rush jusqu'au 6, alors défoulement total le 7.

Je serais partant pour le 7 août!

Simon

Moi c'est incertain pour cette date-là... je garde l'oeil ouvert!
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2980
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Belle Bourgogne le 17 juillet

Message par Michelle Champagne le Dim 19 Juil 2015 - 18:55

Votre Pacalet est difficile à cerner. L'un est en Beaujolais et l'autre en Rhône. Est-ce que vous aviez les mêmes coupes?

Vincent, je ne suis pas contente, je suis encore une fois déçue! Une dégustation comparative s'impose... Laughing

avatar
Michelle Champagne

Messages : 1436
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Belle Bourgogne le 17 juillet

Message par André Laurendeau le Dim 19 Juil 2015 - 19:11

En fait Michelle, pour ma part, le Pacalet avait un nez de "pickle" que je retrouve souvent dans les vins de Thierry Allemand. Ce qui pourrait expliquer la similitude que Patrick a trouvé avec le Rhône.

Ce petit côté pickle est pour moi un marqueur que je retrouve uniquement dans des vins nature - une légère déviance à mon avis.

André
avatar
André Laurendeau

Messages : 619
Date d'inscription : 21/06/2009
Age : 55
Localisation : Ste-Dorothée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Belle Bourgogne le 17 juillet

Message par Yves Martineau le Lun 20 Juil 2015 - 4:31

Michelle Champagne a écrit:Votre Pacalet est difficile à cerner. L'un est en Beaujolais et l'autre en Rhône. Est-ce que vous aviez les mêmes coupes?

Pas étonnant, syrah, gamay, pinot, peuvent être confondus à cause de leur acidité jumelée au coté fruité....
avatar
Yves Martineau

Messages : 5196
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Belle Bourgogne le 17 juillet

Message par Patrick Ayotte le Lun 20 Juil 2015 - 8:18

Yves Martineau a écrit:
Michelle Champagne a écrit:Votre Pacalet est difficile à cerner. L'un est en Beaujolais et l'autre en Rhône. Est-ce que vous aviez les mêmes coupes?

Pas étonnant, syrah, gamay, pinot, peuvent être confondus à cause de leur acidité jumelée au coté fruité....

Et non nous n'avions pas les même coupes. Certains avaient apporté les leurs, d'autres pas...
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2980
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Belle Bourgogne le 17 juillet

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 20 Juil 2015 - 8:23

Comme je le disais dans mon CR, il me semble que, quand c'est moins maîtrisé, les vins natures parlent davantage de la manière dont ils sont faits que de l'endroit d'où ils viennent.

Une syrah très fine et très viandeuse (genre Dard et Ribo), un bojo concentré et sauvage (genre Métras ou Foillard) et un Pacalet me semblent pouvoir facilement être confondus.

Pour le Meursault aux allures de Chablis, il faut dire que les villages situés au-dessus des premiers crus, comme les Narvaux, possèdent des sols très pauvres donnant des vins plutôt droits et électriques, pas forcément proches de l'idée qu'on se fait d'un Meursault issus des terres plus brunes des premiers crus et des crus plus bas sur le coteau.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7456
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Belle Bourgogne le 17 juillet

Message par Michelle Champagne le Lun 20 Juil 2015 - 9:24

Yves Martineau a écrit:
Michelle Champagne a écrit:Votre Pacalet est difficile à cerner. L'un est en Beaujolais et l'autre en Rhône. Est-ce que vous aviez les mêmes coupes?

Pas étonnant, syrah, gamay, pinot, peuvent être confondus à cause de leur acidité jumelée au coté fruité....

C'est assez général comme raisonnement. De plus, ici il ne s'agit pas de confondre deux régions mais plutôt de décrire un vin au style complètement différent. De là mon interrogation sur les coupes utilisées...

Vincent, le but ultime des vins natures n'est pas justement d'être la signature du terroir? Peut-être que nous pouvons conclure que dans ce cas-ci, Pacalet a échoué.....
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1436
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Belle Bourgogne le 17 juillet

Message par Michel Therrien le Lun 20 Juil 2015 - 13:00

Un CR rapide sur ce vin controversé,
Gevrey-Chambertin 1er cru Lavaux St-Jacques 2006, Pacalet
Rubis fort pâle avec dégradé au pourtour.
Nez animal avec un peu d'écurie.......c'est un vin nature en Bourgoggne et apporté par Vince??????? Je mentionne comme une syrah cochonne ou un Bojo très nature mais sans robe!
Un peu de fruit rouge et noir avec des épices ensuite mais l'animal n'est toujours pas loin.
L'entrée de bouche est pétillante, peu de chair, finale parfumée de fruits des champs avec un peu d'étable.....
Vin déviant et non noté.
J'ai misé sur Pacalet ou Prieuré Roch.
Ces deux producteurs font des vins incroyables en texture et pureté mais aussi des erreurs ou déviance! Surprise à chaque ouverture.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7574
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Belle Bourgogne le 17 juillet

Message par Michel Therrien le Jeu 23 Juil 2015 - 20:01

Une semaine plus tard....

Un trio de blanc qui nous a tous charmé.

Meursault Narvaux-Dessous 2012, Domaine de Montille
Un bouquet peu intense avec notes d'agrumes comme la lime et le citron, de fines épices et une pointe de soufre. La bouche est fine et délicate, peu grasse mais ample avec une finale de bonne longueur et saline. Bouche chablisienne mais pas le nez! Un Chablis Grand Cru ou un Puligny 1er cru comme Folatières étaient mes cibles. Merci Alain. 17,5-18/20. Vraiment épaté par la qualité de ce vin qui surpasse son appellation communale. Vigne de propriété depuis 2008.

Beaune 1er cru Clos des Mouches 2010, Joseph Drouhin
La robe du midi avec un jaune or mais avec éclat. Un bouquet plus intense avec un boisé de qualité, une pointe oxydative et un fruité jaune confit. Le vin est ample et rond avec un beau gras en milieu de bouche, de la mâche, finale de bonne longueur sur les fleurs jaunes et une touche saline. Plus gras et charmeur que le 1er vin mais moins long. J'avais misé sur un Meursault Charmes 2008. Merci Yvan. 17-17,5/20. Très joli vin aussi.

Corton-Charlemagne grand cru 2011, Buisson-Charles
Un bouquet intense et charmeur. Fleur jaune, touche de miel, mangue et ananas comme fruité exotique. La bouche est ronde avec mâche et générosité, quasi tannique avec une longue finale et un retour salivant de fraicheur. J'ai vraiment beaucoup aimé. 18-18,5/20. Merci André et plus que surpris au dévoilement. J'étais définitivement à Meursault comme Genevrières ou un Perrières. Grande réussite qui surpasse mes premières lectures de ce vin. Deux bouteilles en cave qui feront plaisir à ne pas douter.

Merci les gars pour ce magnifique trio.
Un autre dîner sous peu.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7574
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Belle Bourgogne le 17 juillet

Message par Mario Vaillancourt le Lun 27 Juil 2015 - 16:50

Patrick Essa a écrit:Les vignerons petits et moyens propriétaires ne pourront faire face aux frais de successions que le prix des terres en hausse constante induit. N'oubliez pas que les droits de succession sont très importants dans notre pays. Il y a une quasi impossibilité à transmettre et acquérir les crus les plus hupés tous chassés par des fortunes qui cherchent à opérer des placements de prestige.
  Je le clame depuis plusieurs années, les climats créés par nos anciens de toute pièce et surtout mis en valeur par la viticulture des bourguignons sont inaccessibles désormais et bien peu nombreux sont ceux qui résisteront à cette chute annoncée.


Voilà qui serait très dommage et qui me semble malheureusement en voie de se réaliser.
avatar
Mario Vaillancourt

Messages : 930
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 56

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Belle Bourgogne le 17 juillet

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum