Derniers sujets
Février 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728    

Calendrier Calendrier


Balloune (parti sur une) de Givry 2015

Aller en bas

Balloune (parti sur une) de Givry 2015

Message par Alain Roy le Jeu 21 Déc 2017 - 13:27

Clos de Choué 2015, Givry 1er cru, Chofflet Valdenaire, 40$.

PNP. Wow, très jolie robe bourguignonne, d'un rubis vif et limpide, un peu moins que moyennement (?!) soutenu. Bouquet puissant, full fruité de petites baies rouges fraîches, c'est aussi épicé, je ne sens pas l'élevage, que du frais, ça pinote en masse pour mon nez et j'ai hâte d'y goûter. Impression de légèreté et de frivolité. L'attaque est franche et souple, toute la table est mise pour le fruit apaisant, ensoleillé , opulent mais tendre et croquant, supporté par une tension fort rafraîchissante et des amers qui jouent parfaitement leur rôle. Un petit vin ouvert sans attente (je ne connaissais ni le cru ni le producteur) et me voilà ravi, souriant, la gueule pleine de joie. Avec la bouffe, plaisir décuplé, ça vaut beaucoup de points de plus ! Un très beau Givry, me semble que même Joe Bleau aimerait ça !

Lendemain: bouquet tout affiné et bouche délectable...un coup de coeur ici ! Sifflée en 2 jours sans effort et avec énormément de plaisir.

Crausot 2015, Givry 1er cru, F.Lumpp, 60$.

PNP. Rubis rutilant moyennement dense au collet rosé, larmes grasses qui s'agrippent au verre. Bouquet délicat, élégant, tout plein de petits fruits rouges cuits un petit peu, frais un petit peu, il y a aussi un petit quelque chose comme genre de la cire, mais pas de bois ni de fumée. L'entrée se fait sur une texture fort dodue, le fruit est pulpeux, un brin sucré, les amers beaux et la tension légèrement molle. La finale me laisse des sensations de volupté. Je trouve ce vin bien rond, dense, gourmand, savoureux et bien élevé mais un peu moins fin que Choué, ou avec plus de matière c'est selon...Une chose est certaine, ce ne sera pas difficile à siffler !

Lendemain: les fruits ont cuit on dirait, et je sens davantage l'élevage. En bouche, bon yeu que c'est dodu et plaisant...Ça se boit avec le sentiment du péché de gourmandise !

A Vigne Rouge 2015, Givry 1er cru, F.Lumpp, 60$.

PNP. Un autre jolie robe rubis rutilante au collet rosé, légèrement moins soutenue cependant que celle de Crausot. Bouquet élégant, frais, qui pinote gaiement. Baies fraîches, naturelles, bref bouquet frais, c'est ce qui me frappe ! Je ne sens pas les indices de l'élevage ni les épices, ou si peu en arrière-plan de cette invitante fraîcheur. Souplesse de texture en entrée, avec impression de légèreté fort agréable. Le vin passe au palais comme une douce brise. Le fruité rouge est frais, naturel et sec, la tension pacifique et les amers apportent du caractère à ce beau vin qui tombe cependant un peu vite en finale. Me semble plus mince et moins élevé que Crausot mais encore là peut-être n'est-ce qu'une illusion ou une autre figure de style de Givry (ou de Lumpp) ! Une chose est certaine, malgré sa ténue finale j'aime beaucoup et j'y perçois une belle finesse que Crausot n'a pas.

Lendemain: ouais, tout léger, féérique...très joli pinot.

Givry "village" 2015, Remoissenet, 35$.

PNP. Rubis flamboyant peu soutenu face aux pairs et limpide. Ouille...bouchon ? Laissons le temps à l'air d'ajouter sa touche...Le doute est minime et le bouquet fort discret...Discrétion au palais également, cela m'étonne vu tous les Givry avec lesquels je me suis régalé précédemment. La texture est doucereuse, la matière un peu mince, le fruit est bien là mais il y a comme une bad amertume qui ne me revient pas en finale qui fait que je passe au suivant et repasserai celle-là à la saq !

Les Bois Chevaux 2015, Givry 1er cru, D.Erker, 30$ What a Face

PNP. Autre rubis flamboyant, un brin plus soutenu et très très légèrement brouille. Oh my God la soirée va être difficile, ça allait trop bien jusqu'à maintenant ! Bouquet de pets ! 2ième sniff: j'ai jamais senti ça, ça pue vra ! Je ne parle pas de soufre ou d'allumettes ou de pétrole ici, ça pue comme dans pestilence ! (pourquoi je fais pnp depuis quelques temps alors que d'habitude je carafe au moins deux heures ? Grrrrr) Laissons le temps à l'air d'ajouter sa touche...Ça se délie un peu, hi infinitésimalement Laughing , mais je devine sous cette putréfaction quelques indices de fruits rouges et de cannelle. Sans étonnement, pas terrible en bouche...Ça goûte genre la fumée et l'huile à moteur ! Ça me semble complètement déséquilibré. Vraiment pire ouache que Remoissenet, pourtant Chevaux n'est pas bouchonné ! D'la mar....je retourne en cave.

Je capote mais je ne me laisse pas abattre. Je suis à court de 2015 alors j'appelle à l'aide Joe Bleau qui est en retard sur ce millésime mais bien là dans ma cave sur 2009:

Pied de Chaume 2009, Givry, Joblot, acheté en 2011, 35$ lol!

PNP. Rubis pas rapport avec les 2015 (pourtant c'est juste 6 ans plus vieux ?): pas de flamboyance mais de l'orangé, à la limite de la tuile, peu soutenu et limpide. Bouquet intrigant, fleurs séchées, un peu de booze, de la truffe, du fruit rouge frais mais comme vieilli, et pourtant tous ces parfums m'envoûtent. En bouche, minceur en 1ière impression, angélisme en deuxième, quelque chose m'échappe, cette soirée m'échappe, mais c'est ce Givry qui est le plus près du plaisir acceptable. N'empêche, Chaume ou pas, c'est pas le Pied quand même: aucun wow, pas de ouache non plus mais une ambiguïté déplaisante que je lie aux arrières-goûts de grange.

Lendemain, moins fru et plus concentré: robe évoluée mais pas tant (je ne la compare pas aux 2015). bouquet intrigant, gracieux, vénérable, bien en fruits assagis, plus de booze mais un côté floral. un peu comme hier, impression amalgamée de minceur et d'angélisme: la texture est souple, le fruit est roi, la tension basse, les amers précieux, c'est assez fin mais le tout tombe rapidement en finale. en tout cas je ne vois pas l'intérêt de garder ce vin plus longtemps, je vais boire ma dernière incessamment.

Les Bois Chevaux 2015, Givry 1er cru, D.Erker, 30$.

Retour sur ce cheval ouvert il y a 2 jours et en carafe depuis 2 heures aujourd'hui. Je dirais grenat assez soutenu mais limpide. Bouquet carrément moins pestilentiel, mais il garde des airs de parenté...La première brise est méphitique (âh le p'tit Robert !), je crois bien que ça ressemble à du soufre, après apparaissent le fruité rouge plutôt cuit et quelques relents d'élevage. L'entrée est veloutée, le fruit est dodu, la tension de bon aloi et les amers rudes. La finale fait ressortir l'acidité et les amers mais sans paralyser totalement le fruit. Un Givry sévère, spartiate...Serait-il bâti pour la longue garde ? Je ne sais pas mais en l'instant, sans être mauvais, il finit bon dernier face aux pairs Givry selon mon indice plaisir.

Givry "village" 2015, Remoissenet, 35$.

Deuxième bouteille, gracieuseté saq, en carafe 2 heures. Beau rubis au collet rosé, peu soutenu et limpide. Bouquet subtil, bien en fruits rouges frais, épices douces, et quelque chose qui me rappelle le carton mouillé. Un simple nez, honnête. La bouche démontre plus de caractère. L'entrée entre franchement avec souplesse et libère un fruité rouge naturel sec et bien épicé, la tension interpelle et vivifie grassement et les amers sont de mèche. La finale fort longue est des plus salivantes malgré une certaine rudesse due à l'exubérance de chacune des composantes. Un Givry qui ne fait pas dans la dentelle mais qui est fier de son caractère. Beaucoup de jus, sans lourdeur, j'adore ça.

Lendemain: bouquet apparaissant davantage cuit, élevé, mais bien avenant. toujours une belle intensité en bouche, assise sur du velours et moins rude en finale. un autre très beau Givry.

Les Bois Chevaux 2009, Givry 1e cru, D.Erker, acheté en 2011,25$ What a Face .

Dans l'espoir de me réconcilier avec Bois Chevaux qui m'a laissé un goût amer dans la bouche sur 2015, j'ai ouvert ce 2009. En carafe 2 heures. Robe évoluée, à l'instar de celle de Joblot du même millésime: rubis mat en son centre, se briquant au pourtour, moyennement soutenu et limpide. Bouquet d'une autre époque: le fruit est bien là, vieilli, et des notes de sous-bois/champignons, des notes secondaires ou tertiaires quoi. Entrée qui fait passer l'acidité devant la texture, souple. S'ensuit un beau fruité rouge mûr et des amers de bon aloi. La finale me semble brouillonne. C'est frais, léger, trop vif, plaisant mais rien pour casser la baraque. Disons qu'avec ces deux 2009 (Joblot/Erker) dégustés, il semblerait que je préfère Givry en jeunesse.

Lendemain: bouquet pas terrible, style Oxy Lady. très ordinaire dans mon palais. Évier, want some ?






avatar
Alain Roy

Messages : 2039
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Balloune (parti sur une) de Givry 2015

Message par Alain Roy le Jeu 21 Déc 2017 - 13:29

J'annexe ici deux autres Givry 2015 dégustés en octobre pour une vue complète.



Re: Semaine du 1er octobre

Message par Alain Roy le Jeu 5 Oct 2017 - 13:11
Servoisine 2015, Givry 1er cru, dom.de la Ferté, 50$.

Deux heures en carafe. Rubis flamboyant au collet rosé, moyennement soutenu et limpide. Tendre bouquet tout en fruits rouges confits ou est-ce encore une fois l'élevage (bois-vanille) que je perçois. Nez peu complexe mais réconfortant comme les arômes d'une fine pâtisserie.

Petit bonheur simple également en bouche, le jus passant au palais sans crier gare et finissant sa course dans le gosier sans rien heurter au passage. Un vin estival, full fruité rouge du genre cerises mi-sucrées mi-acidulées sur une tension plutôt vive et joyeuse. Les amers ressortent en une finale un brin astringente mais bien salivante, pardonnons-lui sa jeunesse. Avec le temps et avec la bouffe, peu de finesse mais du bonbon assumé.

Lendemain: ouais, pour moi ça c'est du vin-bonbon...Ça passe bien mais ce n'est pas mon genre de bonbon. Je préfère le bojo tant qu'à faire et c'est moins cher.

Clos Salomon 2015, Givry 1er cru, 45$.

Deux heures en carafe. Rubis classique moins soutenu que Ferté et tout aussi limpide. Très joli bouquet qui pinote finement: petites baies rouges fraîches sous la pluie, gousse de vanille, sans plus, un bouquet tout naturel et fort avenant.

Petite caresse sincère en entrée, full fruité rouge authentique en milieu, finale humble sur les composantes précédentes embellies par une vivacité qui fait saliver et des amers qui me font sentir vivant. Je le préfère de loin à Ferté car il m'apparait plus réel, sans maquillage.

Lendemain: toujours très bon ce petit !
avatar
Alain Roy

Messages : 2039
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Balloune (parti sur une) de Givry 2015

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Jeu 21 Déc 2017 - 16:19

Ça c'est de la (belle) balloune. Merci Alain!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7628
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Balloune (parti sur une) de Givry 2015

Message par Pierre Beauregard le Jeu 21 Déc 2017 - 17:35

Alain, t'es pas tombé sur une "journée" racine mais plutôt sur une "semaine" racine. scratch
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 2064
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Balloune (parti sur une) de Givry 2015

Message par Alain Roy le Jeu 21 Déc 2017 - 18:22

Merci chers confrères. Dur dur la vie de buveur de vin Laughing
avatar
Alain Roy

Messages : 2039
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Balloune (parti sur une) de Givry 2015

Message par Stéphanie Chénier le Ven 22 Déc 2017 - 7:59

Merci Alain.
Si je comprends tu as préféré le Chofflet, les Lumpp et le Clos Salomon?
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1668
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Balloune (parti sur une) de Givry 2015

Message par Alain Roy le Ven 22 Déc 2017 - 10:45

Stéphanie Chénier a écrit:Merci Alain.
Si je comprends tu as préféré le Chofflet, les Lumpp et le Clos Salomon?

Oui, avec Choué, A Vigne et Salomon dans le même style aérien d'un bord et Crausot plus dense de l'autre.
avatar
Alain Roy

Messages : 2039
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Balloune (parti sur une) de Givry 2015

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum