Janvier 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier Calendrier


Dégustation - Verticale Clos des Lambrays

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dégustation - Verticale Clos des Lambrays

Message par Stéphanie Chénier le Sam 13 Jan 2018 - 10:32

Bon les dames d'abord!

L’ATTAQUE: L'APÉRO

Domaine de L’Arlot Nuits-Saint-Georges Cuvée La Gerbotte blanc 2014
Un vin ouvert, équilibré, d’une texture légèrement grasse, avec une acidité légère mais une belle fraîcheur.  Ça se boit très bien.

Domaine Jean-Marc Boillot Puligny-Montrachet 1er cru Les Combettes 2001
Le nez laisse présager de l’oxydation mais en bouche le vin n’a pas encore basculé du côté sombre de la force.  Des arômes de fruits jaunes mûrs, sans acidité résiduelle.

LE MILIEU DE BOUCHE: LA DÉGUSTATION THÉMATIQUE - CLOS DES LAMBRAYS

1ère vague

2013:
Malheureusement bouchonné.

Pirate - Domaine des Lambrays Morey-Saint-Denis 1er cru Les Loups 2009:
Un nez floral et parfumé qui ressemble à celui du 2011 mais en plus discret.  En bouche, Il ressemble aussi au 2011 mais avec des arômes plus légers et moins de complexité.  Très intéressant d’avoir inclus le petit frère dans la dégustation.

2010:
Le nez est discret et légèrement évolué.  En bouche, les arômes sont légèrement tertiaires (au sens de l’évolution et non du passé date) sur la mousse et la terre humide.  La longueur est légère, moindre que les 2 suivants.

2011:
Mon nez préféré de la soirée: très parfumé et floral, très ouvert.  Une attaque sur les fruits rouges acidulés, quelques notes de verdure avec l’aération, une longueur modérée.  Moins complexe que les autres millésimes.

2009:
Le nez révèle quelques arômes tertiaires de champignons mais plus de fruit que le 2010.  En bouche, c’est celui qui a le plus bénéficié de l’aération dans cette vague.  Une attaque sur les fruits foncés (presque sur les mûres), puis des tannins modérés et la finale de belle longueur sur les épices asiatiques et le thé.  Le plus solide de la 1ère vague.

2e vague (moins de notes - on jase beaucoup, incluant moi!)

2001:
Un beau vin, assez équilibré, avec encore du fruit mais un peu de champignons.  Face aux autres de la vague il a malheureusement volé sous le radar car plutôt léger.

1998:
Une pointe d’oxydation au nez.  La bouche est plus évoluée que ce que j’aime car il reste peu de fruit.  Tout de même beau en début de dégustation puis se détériore avec l’aération dans le verre.  

2005:
Le plus équilibré de la soirée pour moi.  Le nez démontre principalement du fruit.  En bouche, les tannins sont présents mais légers.  Encore primaire mais avec de belles notes épicées.  Une belle longueur semblable au 2009.

2000:
Beaucoup de substance, un peu moins de fruit que le 2005 et plus d’épices.  Très long en début de dégustation, mais par la suite commence à se fatiguer dans le verre (beaucoup moins que le 1998 toutefois).

1999:
Initialement inégal et bizarre, il reprend un équilibre exemplaire après environ 15 minutes dans le verre.  Le nez est assez floral.  En bouche, il ressemble beaucoup au 2009 en version plus légère et évoluée, principalement sur les épices asiatiques.  Le préféré de la majorité je crois.  Pour moi, à un niveau où il me manque un petit peu de fruit.

Mon classement:
1. 2005
2. 2000
3. 1999
4. 2009
5. 2010
6. 2001
7. 1998
8. 2011

LA FINALE: QUELQUES EXTRAS

Domaine Louis Boillot Gevrey-Chambertin 1er cru Les Cherbaudes 2013:
Le nez est peu expressif, un peu réduit.  L’attaque démontre une acidité modérée, puis on arrive sur les arômes secondaires d’élevage avant de terminer sur les cerises rouges acidulées.  Des relents de torréfaction en finale.  J’ai bien aimé mais un coup de carafe ou mieux quelques années de garde seront nécessaires pour que s’efface le secondaire.  

Domaine Thibault Liger-Bélair Nuits-Saint-Georges Les Saint-Georges 2005:
Le nez démontre de légères notes fermières.  La bouche est puissante et pleine, moins tannique que ce que j’aurais pensé avec un 2005 mais ce vin paraît encore très jeune.

Domaine Hubert Lignier Morey-Saint-Denis 1er cru Les Chaffots 2014:
Un nez légèrement réduit.  L’attaque est sur les fruits rouge foncés, empreint d’une certaine acidité.  Les tannins sont modérés mais on sent tout-de-même une fraîcheur qui le rend accessible en ce moment.  À garder.

Domaine Louis Michel Chablis Grand Cru Les Clos 2014:
L’attaque est saline puis la bouche est ronde, avec un peu plus d’élevage que ce que je préfère à Chablis.  Le vin se boit bien et accompagne bien les fromages.

Un gros merci à nos G.O. Pierre et Alain.
Merci à la gang pour la participation et les offrandes.
À une prochaine fois!
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1622
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Verticale Clos des Lambrays

Message par Mario Vaillancourt le Sam 13 Jan 2018 - 11:00

Merci pour les notes Stéphanie.

Vous avez dégusté par vague à bouteilles cachées ou découvertes?
avatar
Mario Vaillancourt

Messages : 979
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Verticale Clos des Lambrays

Message par Michel Therrien le Sam 13 Jan 2018 - 11:06

2 vagues en semi aveugle et donc bouteilles cachées.
Le pirate a été bien identifié par une bonne moitié de l'assemblée.
La 2013 était bouchonnée.
Mes préférés.

1999 sur la première marche
2005 et 2001 sur la seconde....même note
2009 sur la troisième marcheé
Les Loups 2009 au lied du podium.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7742
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Verticale Clos des Lambrays

Message par Marc-Olivier Vaillancourt le Sam 13 Jan 2018 - 11:19

Stéphanie Chénier a écrit:

Domaine Louis Michel Chablis Grand Cru Les Clos 2014:
L’attaque est saline puis la bouche est ronde, avec un peu plus d’élevage que ce que je préfère à Chablis.  Le vin se boit bien et accompagne bien les fromages.

Merci du compte rendu Stéphanie. Cependant, Louis Michel fait tous ses élevages et vinif. en Stainless. Je pense donc que "l'élevage" que tu as sentie serait plutôt lié à la maturité du fruit.

Marc-Olivier Vaillancourt

Messages : 210
Date d'inscription : 23/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Verticale Clos des Lambrays

Message par Yves Martineau le Sam 13 Jan 2018 - 11:24

Stéphanie Chénier a écrit:

Domaine Louis Michel Chablis Grand Cru Les Clos 2014:
L’attaque est saline puis la bouche est ronde, avec un peu plus d’élevage que ce que je préfère à Chablis.  Le vin se boit bien et accompagne bien les fromages.

Merci pour l’excellent cr Stéphanie.

J'ai souvent cru percevoir de l'élevage dans des vins qui ne voyaient pas de bois ou très peu, alors ne t'en fais pas mais...: Louis Michel vinifie ses vins exclusivement en cuves inox, un matériau neutre. C'est donc autre chose que tu as perçu...


Dernière édition par Yves Martineau le Sam 13 Jan 2018 - 17:24, édité 1 fois
avatar
Yves Martineau

Messages : 5396
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Verticale Clos des Lambrays

Message par Mario Vaillancourt le Sam 13 Jan 2018 - 12:51

Yves Martineau a écrit:
Stéphanie Chénier a écrit:

Domaine Louis Michel Chablis Grand Cru Les Clos 2014:
L’attaque est saline puis la bouche est ronde, avec un peu plus d’élevage que ce que je préfère à Chablis.  Le vin se boit bien et accompagne bien les fromages.

Merci pour l’excellent cr Stéphanie.

J'ai souvent cru percevoir de l'élevage dans des vins qui ne voyaient pas de bois ou très peu, alors ne t'en fais pas mais...: Louis Michel, qui vinifie ses vins exclusivement en cuves inox, un matériau neutre. C'est donc autre chose que tu as perçu...


Idem pour moi de percevoir parfois de l'élevage dans ce genres de vins, est-ce donc la maturité ou richesse du fruits comme le disait Marc-Olivier? ou quelqu'un a une autre théorie? je suis bien curieux.
avatar
Mario Vaillancourt

Messages : 979
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Verticale Clos des Lambrays

Message par Michel Dunberry le Sam 13 Jan 2018 - 13:16

Mario Vaillancourt a écrit:
Yves Martineau a écrit:
Stéphanie Chénier a écrit:

Domaine Louis Michel Chablis Grand Cru Les Clos 2014:
L’attaque est saline puis la bouche est ronde, avec un peu plus d’élevage que ce que je préfère à Chablis.  Le vin se boit bien et accompagne bien les fromages.

Merci pour l’excellent cr Stéphanie.

J'ai souvent cru percevoir de l'élevage dans des vins qui ne voyaient pas de bois ou très peu, alors ne t'en fais pas mais...: Louis Michel, qui vinifie ses vins exclusivement en cuves inox, un matériau neutre. C'est donc autre chose que tu as perçu...


Idem pour moi de percevoir parfois de l'élevage dans ce genres de vins, est-ce donc la maturité ou richesse du fruits comme le disait Marc-Olivier? ou quelqu'un a une autre théorie? je suis bien curieux.

C'est également arrivé à Bettane selon un copain vigneron chez qui il avait été déguster un vin élevé en inox...

Michel Dunberry

Messages : 110
Date d'inscription : 09/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Verticale Clos des Lambrays

Message par Frederick Blais le Sam 13 Jan 2018 - 13:37

ca m'est déjà arrivé sur du vin rouge de penser que le vin avait du bois mais il avait été élevé en Inox. En plus de ce que dis Marc Olivier, je crois que des raisins grillés par le soleil et non triés pourraient aussi expliquer cela. On a vu cela avec les bourgognes 2003, beaucoup de vins semblaient très boisé alors que les producteurs avaient baissé l'utilisation de nouvelles barriques dans ce millésime bizarre.

Peut-être un peu d'oxydation précoce pourrait apporté ce côté boisé.

Ensuite on peut ajouter pleins de produits, levures, enzymes et bâtonner à fond qui altère le goût du vin durant son élevage.
avatar
Frederick Blais

Messages : 1909
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Verticale Clos des Lambrays

Message par Stéphanie Chénier le Sam 13 Jan 2018 - 14:17

Merci de la correction. Parfois la réduction peut faire penser au bois mais je crois qu’ici c’était plutôt la maturité du fruit.
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1622
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Verticale Clos des Lambrays

Message par Michelle Champagne le Dim 14 Jan 2018 - 10:43

Marc-Olivier Vaillancourt a écrit:
Stéphanie Chénier a écrit:

Domaine Louis Michel Chablis Grand Cru Les Clos 2014:
L’attaque est saline puis la bouche est ronde, avec un peu plus d’élevage que ce que je préfère à Chablis.  Le vin se boit bien et accompagne bien les fromages.

Merci du compte rendu Stéphanie. Cependant, Louis Michel fait tous ses élevages et vinif. en Stainless. Je pense donc que "l'élevage" que tu as sentie serait plutôt lié à la maturité du fruit.

Défaut ou signature du producteur? Pour ma part, je n'achète pas facilement la théorie liée à la maturité du fruit ou alors faudrait m'expliquer. Sur le site du producteur, celui-ci conseille de carafer le vin et parle d'austérité à l'ouverture. Beaucoup de pierre à fusil? J'aimerais comprendre car son Butteaux 2014 me fait de l'œil depuis quelques semaines....
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1500
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Verticale Clos des Lambrays

Message par Alexandre Deslauriers le Dim 14 Jan 2018 - 10:57

Michelle Champagne a écrit:
Défaut ou signature du producteur? Pour ma part, je n'achète pas facilement la théorie liée à la maturité du fruit ou alors faudrait m'expliquer. Sur le site du producteur, celui-ci conseille de carafer le vin et parle d'austérité à l'ouverture. Beaucoup de pierre à fusil? J'aimerais comprendre car son Butteaux 2014 me fait de l'œil depuis quelques semaines....

Le Clos ne me semblait pas du tout austère et se buvait plutôt facilement malgré le service immédiatement après l'ouverture... Je ne pense pas que le passage en carafe soit absolument nécessaire! Il y a des producteurs drôlement plus austère et difficile d'accès en jeunesse à Chablis à mon avis (Dauvissat notamment qui peut être difficile d'accès dans sa prime jeunesse).
avatar
Alexandre Deslauriers

Messages : 1103
Date d'inscription : 09/06/2009
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Verticale Clos des Lambrays

Message par Francois Fontaine le Dim 14 Jan 2018 - 11:32

Stéphanie Chénier a écrit:Bon les dames d'abord!

L’ATTAQUE: L'APÉRO

Domaine de L’Arlot Nuits-Saint-Georges Cuvée La Gerbotte blanc 2014
Un vin ouvert, équilibré, d’une texture légèrement grasse, avec une acidité légère mais une belle fraîcheur.  Ça se boit très bien.

Domaine Jean-Marc Boillot Puligny-Montrachet 1er cru Les Combettes 2001
Le nez laisse présager de l’oxydation mais en bouche le vin n’a pas encore basculé du côté sombre de la force.  Des arômes de fruits jaunes mûrs, sans acidité résiduelle.

LE MILIEU DE BOUCHE: LA DÉGUSTATION THÉMATIQUE - CLOS DES LAMBRAYS

1ère vague

2013:
Malheureusement bouchonné.

Pirate - Domaine des Lambrays Morey-Saint-Denis 1er cru Les Loups 2009:
Un nez floral et parfumé qui ressemble à celui du 2011 mais en plus discret.  En bouche, Il ressemble aussi au 2011 mais avec des arômes plus légers et moins de complexité.  Très intéressant d’avoir inclus le petit frère dans la dégustation.

2010:
Le nez est discret et légèrement évolué.  En bouche, les arômes sont légèrement tertiaires (au sens de l’évolution et non du passé date) sur la mousse et la terre humide.  La longueur est légère, moindre que les 2 suivants.

2011:
Mon nez préféré de la soirée: très parfumé et floral, très ouvert.  Une attaque sur les fruits rouges acidulés, quelques notes de verdure avec l’aération, une longueur modérée.  Moins complexe que les autres millésimes.

2009:
Le nez révèle quelques arômes tertiaires de champignons mais plus de fruit que le 2010.  En bouche, c’est celui qui a le plus bénéficié de l’aération dans cette vague.  Une attaque sur les fruits foncés (presque sur les mûres), puis des tannins modérés et la finale de belle longueur sur les épices asiatiques et le thé.  Le plus solide de la 1ère vague.

2e vague (moins de notes - on jase beaucoup, incluant moi!)

2001:
Un beau vin, assez équilibré, avec encore du fruit mais un peu de champignons.  Face aux autres de la vague il a malheureusement volé sous le radar car plutôt léger.

1998:
Une pointe d’oxydation au nez.  La bouche est plus évoluée que ce que j’aime car il reste peu de fruit.  Tout de même beau en début de dégustation puis se détériore avec l’aération dans le verre.  

2005:
Le plus équilibré de la soirée pour moi.  Le nez démontre principalement du fruit.  En bouche, les tannins sont présents mais légers.  Encore primaire mais avec de belles notes épicées.  Une belle longueur semblable au 2009.

2000:
Beaucoup de substance, un peu moins de fruit que le 2005 et plus d’épices.  Très long en début de dégustation, mais par la suite commence à se fatiguer dans le verre (beaucoup moins que le 1998 toutefois).

1999:
Initialement inégal et bizarre, il reprend un équilibre exemplaire après environ 15 minutes dans le verre.  Le nez est assez floral.  En bouche, il ressemble beaucoup au 2009 en version plus légère et évoluée, principalement sur les épices asiatiques.  Le préféré de la majorité je crois.  Pour moi, à un niveau où il me manque un petit peu de fruit.

Mon classement:
1. 2005
2. 2000
3. 1999
4. 2009
5. 2010
6. 2001
7. 1998
8. 2011

LA FINALE: QUELQUES EXTRAS

Domaine Louis Boillot Gevrey-Chambertin 1er cru Les Cherbaudes 2013:
Le nez est peu expressif, un peu réduit.  L’attaque démontre une acidité modérée, puis on arrive sur les arômes secondaires d’élevage avant de terminer sur les cerises rouges acidulées.  Des relents de torréfaction en finale.  J’ai bien aimé mais un coup de carafe ou mieux quelques années de garde seront nécessaires pour que s’efface le secondaire.  

Domaine Thibault Liger-Bélair Nuits-Saint-Georges Les Saint-Georges 2005:
Le nez démontre de légères notes fermières.  La bouche est puissante et pleine, moins tannique que ce que j’aurais pensé avec un 2005 mais ce vin paraît encore très jeune.

Domaine Hubert Lignier Morey-Saint-Denis 1er cru Les Chaffots 2014:
Un nez légèrement réduit.  L’attaque est sur les fruits rouge foncés, empreint d’une certaine acidité.  Les tannins sont modérés mais on sent tout-de-même une fraîcheur qui le rend accessible en ce moment.  À garder.

Domaine Louis Michel Chablis Grand Cru Les Clos 2014:
L’attaque est saline puis la bouche est ronde, avec un peu plus d’élevage que ce que je préfère à Chablis.  Le vin se boit bien et accompagne bien les fromages.

Un gros merci à nos G.O. Pierre et Alain.
Merci à la gang pour la participation et les offrandes.
À une prochaine fois!

Merci Stéphanie, tu es discipliné et j'aime ca...

Belle dégustation/soirée à vos cotés.  Merci beaucoup aux organisateurs

Francois Fontaine

Messages : 119
Date d'inscription : 26/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Verticale Clos des Lambrays

Message par Michel Therrien le Dim 14 Jan 2018 - 15:37

Quelques commentaires.

Merci à tous.
Vraiment une belle table de gens intéressés et intéressants.
Un revenant....Jean-Luc
Une passionnée qui vient de loin....Stéphanie
Un perpétuel enthousiaste....Alain
Un nouveau....François Dulude
Un qui ne vient pas assez souvent.....François Fontaine
Un étudiant qui fait beaucoup d'auto.....Alex
Un chum qui me passe des verres....Michel D.
Un excellent organisateur....merci Pierre.
Un jaseux.....oui c'est moi.

Je pensais à un ordre inversé de ce que Pierre a décidé. J'aurais mis les plus vieux dans la première vague afin de ne pas se faire brusquer par les jeunes. Et bien il avait raison.
Autant j'ai été assez déçu des jeunes millésimes autant les 99 et 2001 m'ont grandement charmé. 2005 est une grande réussite alliant finesse et densité.

Selon mon constat personnel.....achat avisé dans les années mûres si le prix ne grimpe pas trop. Je pense acheter du 2014 et 2015......peut-être 2016 qui est non gelé!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7742
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Verticale Clos des Lambrays

Message par Stéphanie Chénier le Lun 15 Jan 2018 - 21:14

Michel Therrien a écrit:Quelques commentaires.

Merci à tous.
Vraiment une belle table de gens intéressés et intéressants.

Un [i]jaseux[/i].....oui c'est moi.


Razz

avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1622
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Verticale Clos des Lambrays

Message par Stéphanie Chénier le Lun 15 Jan 2018 - 21:15

Francois Fontaine a écrit:
Merci Stéphanie, tu es discipliné et j'aime ca...

Belle dégustation/soirée à vos cotés.  Merci beaucoup aux organisateurs

Merci à toi François, mais on appelle ça être un peu (pas mal) TOC: je m'assume!

Laughing
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1622
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Verticale Clos des Lambrays

Message par Francois Fontaine le Lun 15 Jan 2018 - 21:17

Stéphanie Chénier a écrit:
Francois Fontaine a écrit:
Merci Stéphanie, tu es discipliné et j'aime ca...

Belle dégustation/soirée à vos cotés.  Merci beaucoup aux organisateurs

Merci à toi François, mais on appelle ça être un peu (pas mal) TOC: je m'assume!

Laughing

LOL, moi aussi j'ai ca, mais il me manque de temps, beaucoup de temps....

Francois Fontaine

Messages : 119
Date d'inscription : 26/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Verticale Clos des Lambrays

Message par Pierre Beauregard Hier à 11:08

Toujours intéressantes les dégustations ayant pour thème une verticale d’une cuvée d’un domaine.  Pour ma part, j’ai tiré plusieurs leçons de cette verticale du Grand Cru Clos des Lambrays du domaine éponyme.  

Rappelons ici que l'appellation d’origine contrôlée Grand Cru « Clos des Lambrays » est l’avant dernière de la Côte de Beaune et de la Côte de Nuits à être reconnue, par décret, en avril 1981, la dernière étant La Grande Rue en 1992.  Le domaine des Lambrays possède le quasi-monopole du Clos des Lambrays en étant propriétaire de 8,66 hectares sur les 8,71 ou 8,80 selon les lectures faites.

Les vins ont été servis en semi-aveugle selon deux services de 5 en débutant par les plus jeunes (un pirate a été ajouté dans le premier service histoire d’équilibrer le nombre de vins).

Pour le premier service, les vins ont peu montré les plaisirs olfactifs rencontrés lors du service de leurs ainés.  La bouche quoiqu’intéressante, j’aurais souhaité plus de matière et de concentration pour des vins ayant le label Grand Cru.  Seul le vin en position 5 (le 2009) a réussit à démontrer une attaque soyeuse, filet de soie, tout en possédant une longueur importante sur les fruits noirs.  Le pirate (Les Loups 2009 du Domaine des Lambrays) a su très bien tiré son épingle du jeu.   Merci Alain pour cette offrande.    Personnellement, je crois qu’il faut les attendre, les laisser dormir en cave quelques années afin qu’ils nous procurent tout le plaisir rencontré au 2e service.

Le deuxième service a livré la marchandise.  Un flight très satisfaisant.  J’ai eu beaucoup de plaisir à humer ces vins.  Des notes de fruits noirs et rouges (principalement la fraise) ainsi que d’épices fines.  J’ai beaucoup humé avant de goûter les différents vins.  Et j’ai trouvé plus facile d’identifier les millésimes quoique j’ai tout de même interverti le 1999 avec le 2005.  D’ailleurs, nous étions plusieurs à penser ainsi tant le vin en position 5 possédait une puissance autant au nez qu’en bouche nous orientant vers le 2005.  Eh non !  C’était le 1999.  En fait, le vin en position 3 était magique et lors du dévoilement j’ai été réconcilié avec les 2005.  Le vin le plus charmeur du service et le plus complexe.  J’ai attribué une note de 95 à ce vin duquel je croyais avoir affaire avec le 1999.  Les autres vins, surtout le 2001, m’a procuré également beaucoup de plaisirs avec  leur délicatesse et bu sur leur plateau.  Pour ne pas gâcher son plaisir, je crois que les ouvrir dans les alentours de 15 ans est la chose à faire.

Mon top 3 : 2005 - 1999 - 2001 - 2009

Merci à tous pour les "after".
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 2041
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Verticale Clos des Lambrays

Message par Vincent Messier-Lemoyne Hier à 14:36

Intéressantes lectures, merci de prendre le temps de partager vos impressions. Elles semblent plutôt convergentes entre-elles, mais à contre-pied de ce qu’on a souvent véhiculé sur le domaine (qu’il produisait historiquement des vins plus légers, qui avaient gagné en densité dernièrement) … je n’essaie pas ici de dire que vous avez tort, mais la réponse réside peut-être dans l’hypothèse formulée par Pierre, à savoir la garde.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7582
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Verticale Clos des Lambrays

Message par Yves Martineau Hier à 16:19

La question qui tue maintenant: avec un prix passé à plus de 250$ (300$ pour le 2014) depuis 2012, allez-vous en acheter?

J'avais l'impression, un préjugé que je voulais confronter avec cette discussion, que ce vin vaut un bon premier cru, plutôt qu'un grand cru. Ça allait quand il était autour de 150$, mais maintenant qu'il a un vrai prix de grand cru, il est beaucoup moins intéressant. J'ai plusieurs premiers crus en tête qui me semblent supérieurs, pour plusieurs $ de moins...
avatar
Yves Martineau

Messages : 5396
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Verticale Clos des Lambrays

Message par Francois Fontaine Hier à 16:30

Yves Martineau a écrit:La question qui tue maintenant: avec un prix passé à plus de 250$ (300$ pour le 2014) depuis 2012, allez-vous en acheter?

J'avais l'impression, un préjugé que je voulais confronter avec cette discussion, que ce vin vaut un bon premier cru, plutôt qu'un grand cru. Ça allait quand il était autour de 150$, mais maintenant qu'il a un vrai prix de grand cru, il est beaucoup moins intéressant.  J'ai plusieurs premiers crus en tête qui me semblent supérieurs, pour plusieurs $ de moins...

Je suis content que tu pose cette question Yves. Pour en avoir discuté avec Michel durant cette dégustation, la réponse pour moi est NON. À 150$, j’achète sans me poser de questions mais si j’ai 300$ à investir, ce sera sur un autre vin. Rien à avoir avec si j’ai aimé les vins ou pas car oui, je les ai appréciés.

Francois Fontaine

Messages : 119
Date d'inscription : 26/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Verticale Clos des Lambrays

Message par Stéphanie Chénier Hier à 16:34

Francois Fontaine a écrit:
Yves Martineau a écrit:La question qui tue maintenant: avec un prix passé à plus de 250$ (300$ pour le 2014) depuis 2012, allez-vous en acheter?

J'avais l'impression, un préjugé que je voulais confronter avec cette discussion, que ce vin vaut un bon premier cru, plutôt qu'un grand cru. Ça allait quand il était autour de 150$, mais maintenant qu'il a un vrai prix de grand cru, il est beaucoup moins intéressant.  J'ai plusieurs premiers crus en tête qui me semblent supérieurs, pour plusieurs $ de moins...

Je suis content que tu pose cette question Yves.  Pour en avoir discuté avec Michel durant cette dégustation, la réponse pour moi est NON.  À 150$, j’achète sans me poser de questions mais si j’ai 300$ à investir, ce sera sur un autre vin.  Rien à avoir avec si j’ai aimé les vins ou pas car oui, je les ai appréciés.  

Idem pour moi.
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1622
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Verticale Clos des Lambrays

Message par Pierre Beauregard Hier à 16:42

Yves Martineau a écrit:La question qui tue maintenant: avec un prix passé à plus de 250$ (300$ pour le 2014) depuis 2012, allez-vous en acheter?

Si les revenus augmentaient selon la même proportion, peut-être. Mais comme ce n'est pas le cas, la réponse est donc non.

Yves Martineau a écrit:J'avais l'impression, un préjugé que je voulais confronter avec cette discussion, que ce vin vaut un bon premier cru, plutôt qu'un grand cru. Ça allait quand il était autour de 150$, mais maintenant qu'il a un vrai prix de grand cru, il est beaucoup moins intéressant.  J'ai plusieurs premiers crus en tête qui me semblent supérieurs, pour plusieurs $ de moins...

Bien d'accord avec toi. Plutôt l'équivalent d'un bon premier cru. En fait, c'est comme le classement bordelais de 1855. Quand on regarde la liste des 2e crus classés, on se dit que ce n'est pas tout à fait équivalent.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 2041
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Verticale Clos des Lambrays

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum