Derniers sujets
» Domaine d'Eugénie
Aujourd'hui à 10:08 par Ludwig Desjardins

» Courrier Vinicole Espagne en vedette
Hier à 14:33 par Frédéric Bricaud

» Semaine du 23 juillet 2017
Hier à 12:50 par Alexandre Trudel

» Semaine du 16 juillet 2017
Hier à 10:06 par PhilippeGingras

» Chassagne - Puligny - Meursault
Lun 24 Juil 2017 - 21:21 par Pierre Beauregard

» Verticale du Silex du domaine Dagueneau
Lun 24 Juil 2017 - 7:29 par Yannick Nantel

» Le trésor de la SAQ
Dim 23 Juil 2017 - 16:35 par David Bedard

» Vente de Domaine
Dim 23 Juil 2017 - 8:17 par Stéphanie Chénier

» Dîner Quartier Général vendredi 21 juillet à midi
Sam 22 Juil 2017 - 12:53 par Michel Therrien

» Guigal achète enfin un domaine à Châteauneuf du Pape
Sam 22 Juil 2017 - 9:37 par Ludwig Desjardins

» Les albums de 2017
Ven 21 Juil 2017 - 13:13 par Jonathan Ménard

» Le 14 juillet, que buvez-vous ce soir?
Jeu 20 Juil 2017 - 22:32 par Michel Therrien

» Wimbledon 2017
Jeu 20 Juil 2017 - 20:01 par Michel Therrien

» Bourgogne 2017: échos et potins...
Mer 19 Juil 2017 - 16:04 par Frederik Boivin

» Belle surprise de chez Iegor...
Mar 18 Juil 2017 - 22:06 par Jonathan Ménard

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier


Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans

Message par Pierre Beauregard le Mar 20 Juin 2017 - 12:57

Michel, ton Clos de Beaujeu 2007 de Boulay n'a pas besoin d'être transvider. Par contre, si votre Cotat 2007 peut être transvider dans une bouteille comparable au Boulay, alors ça serait parfait.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1866
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans

Message par Pierre Beauregard le Jeu 22 Juin 2017 - 12:33

Louise va combler la dernière place.  Son offrande sera Les Culs de Beaujeu 2008 de François Cotat.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1866
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans

Message par Alain Roy le Dim 25 Juin 2017 - 14:54

Merci Pierre de m'avoir donné une rare occasion d'aller dans une dégustation et de manger du poisson !

Vous pouvez vous amuser à deviner les crus, je ne le sais pas moi-même, je ne les ai pas noté au dévoilement. Ça va prendre au moins un autre cr sinon mon effort sera vain Laughing

Première vague:

#1 MD 2010 de P.Cotat: superbe nez délicat de fruits doux, sucré, aucune rudesse. wow ça commence fort, coup de coeur à la première gorgée. texture magique, sensations d'harmonie et de plénitude, beaucoup de douceur, peu tendu, un brin sucré, j'adore.

#2: ça c'est mon pirate, facile vu la robe hi assez foncée...ça sent le vieux vin fini. ouais c'est bien le mien, je reconnais en bouche l'amertume et surtout la chaleur. il est un peu sucré, la texture est belle, je pense pas qu'il est oxydé mais plutôt comme défait avec une finale très chaleureuse et une rude amertume. Moulin des Dames 2010, Bergerac (70% sauvignon 30% sémillon)

Deuxième vague:

#3 MD 2007 de F.Cotat: plus tendu que le 1, mais bon yeu que j'aime ça. texture magique et belle salinité.

#4 Culs de Beaujeu 2008 de F.Cotat: encore plus tendu, le plus minéral aussi à date, encore une texture magique, m'apparait plus "plein", complexe, avec davantage de matière. j'aime beaucoup.

Troisième vague:

#5 Comtesse 2008 de G.Boulay: assez pierreux, belle texture encore mais un peu sûrette. me semble différent des autres. j'aime pas trop à cause que je trouve ça tendu +++.

#6 Silex 2004 de D.Dagueneau: nez riche genre pâtisserie mais aussi des roches. je suis pas sûr d'aimer, amertume en bouche et aussi bien tendu.

Quatrième vague:

#7 Clos de Beaujeu 2007 de G.Boulay: je sens rien, mon nez commence à être saoul. subtiles poussières, c'est tout ce que j'ai noté !

#8 Silex 2006 de D.Dagueneau: back on earth. ce bouquet me ramène à mes amours de la 2ième vague. wow que ça me fait en bouche. texture magique, tendu juste à mon goût, un brin sucré, harmonieux.

Mon top 2: #1 et #8.

Extra en blanc de Michel: bouquet puissant, explosif, et...vraiment weird. ça frizzante un peu sur la langue. gros bof...j'en garde pour plus tard, et plus tard il pue autant et je ne trouve pas ça vraiment agréable.

Extras rouges 1ière vague (merci Olivier):

#1: spécial pour moi, merci encore Olivier ! nez gourmand, un peu de caramel. aérien de texture, bonne tension et fruité rouge frais. c'est beau, bien fait sans être profond. je n'ai pas reconnu mon chouchou: La Digoine 2009.

#2: léger pneu au nez et poivre. la texture est plus grasse et c'est plus gourmand. j'aime bien. merde je me rappelle plus c'était quoi...

Extras rouges 2ième vague:

#3 (merci Ludwig): nous a tous fait pas mal travaillé. la plupart étions sur du gamay, ou sinon alors sur du pinot, mais...non ! un vin élevé, bois-vanille, texture de velours, tension de jeune, fruité discret. Franc de Pied Saumur-Champigny des Roches Neuves 2015.

#4: (io): drôle de hasard, on est pas loin, à Saumur, domaine du Collier La Ripaille 2012. y'a d'la branche ! texture faible, je cherche le fruit, tension déséquilibrée, j'aime pas trop...mais j'ai rapporté la bouteille et le lendemain c'était miam ! il a plus du gras, du fruit, c'est joufflu.


Dernière édition par Alain Roy le Lun 26 Juin 2017 - 10:00, édité 3 fois
avatar
Alain Roy

Messages : 1849
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans

Message par Yves Martineau le Dim 25 Juin 2017 - 17:58

Noble effort, Alain, mais effectivement, sans le nom des vins c'est frustrant à lire... Heureusement qu'il y en a de plus disciplinés!
avatar
Yves Martineau

Messages : 5088
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans

Message par Alain Roy le Dim 25 Juin 2017 - 19:07

Yves Martineau a écrit:Noble effort, Alain, mais effectivement, sans le nom des vins c'est frustrant à lire... Heureusement qu'il y en a de plus disciplinés!

Ce n'est pas dans mes habitudes Yves de ne pas noter les vins au dévoilement, j'en suis désolé, mais au moins j'ai fait mon cr, en espérant comme mentionné qu'au moins un plus discipliné fasse un cr aussi car bien sûr le mien ne servira à rien évidemment si c'est le seul ! Smile
avatar
Alain Roy

Messages : 1849
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans

Message par Pierre Beauregard le Dim 25 Juin 2017 - 22:29

Vins servis en semi-aveugle, à coup de deux vins à chaque service :

1-) Pascal Cotat Monts Damnés 2010
2-) Pirate, vin de Bergerac 2010
3-) François Cotat Monts Damnés 2007
4-) François Cotat Culs de Beaujeu 2008
5-) Gérard Boulay Comtesse 2008
6-) Didier Dagueneau Silex 2004
7-) Gérard Boulay Clos de Beaujeu 2007
8-) Didier Dagueneau Silex 2006

C-R plus tard.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1866
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans

Message par Ludwig Desjardins le Dim 25 Juin 2017 - 23:33

Le franc de pied était un 2015.

Ludwig Desjardins

Messages : 4364
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans

Message par Michel Therrien le Lun 26 Juin 2017 - 9:54

Ludwig Desjardins a écrit:Le franc de pied était un 2015.

et La Ripaille un 2012 il me semble....

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7506
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans

Message par Olivier Collin le Lun 26 Juin 2017 - 22:51

Une très jolie dégustation, des vins en jeunesse, aux rapports qualité/prix renversants dans l'ensemble, avec une belle variété, bien en phase avec la bouffe servie au resto. Merci Pierre!

Voici quelques commentaires sur les vins du thème:

Série I

Pascal Cotat Monts Damnés 2010 Une grande bouteille en devenir. Couleur très jeune, aux teintes encore vert-gris, un nez assez retenu mais exprimant une belle identité et un potentiel certain. Une maturité juste à tous les niveaux, beaucoup d'élégance et de dimension. La finale saline est encore un brin compacte, mais c'est toute une bouteille pour le prix.

Pirate, vin de Bergerac 2010 Difficile... Nez oxydatif avec un plus une présence de pêche en conserve qui tranche dans le contexte de la dégustation envisagée. Flasque et gardé au-delà de sa date de rappel.

Série II

François Cotat Monts Damnés 2007 La patte Cotat (François) ressort vraiment ici, beaucoup de menthe, des fruits exotiques (longane) et un équilibre superbe en bouche entre la maturité du fruit, la tension amenée par le millésime et la belle minéralité amenée par le cru. Finale longue, épicée (ce qui est rare sur l'appellation) et d'une belle fraîcheur.

François Cotat Culs de Beaujeu 2008 Robe d'une grande jeunesse et encore plus retenu que le premier au niveau aromatique, belle élégance au palais, avec des notes variétales qui ressortent un peu plus. Je lui trouve moins de dimension que les trois vins du sancerrois ci-dessus, alors je le place - à tort - chez la Comtesse de Boulay.

Série III

Gérard Boulay Comtesse 2008 Un vin d'une grande subtilité, robe très jeune, nez indiquant une belle maturité sur la tangerine, des notes confites, plus tendu au palais mais si finement ciselé que l'on finit par tout y voir ou imaginer (et là je pense Cotat!) avec une salinité affirmée mais harmonieuse.

Didier Dagueneau Silex 2004 Dernière bouteille en cave, facilement reconnue. Un vin d'une jeunesse hallucinante qui, à mon avis, fera facilement encore 10-15 ans de route. Pour l'heure la robe est dans une tonalité pale malgré les notes plus jaunes que les vins précédents, le nez est impeccablement agrumé, fumé et poussiéreux sans tomber dans la sous-maturité, comme savait le faire Didier Dagueneau, avec une incision immense et un côté entêtant, évoluant peu à peu vers des notes exotiques de mangue ainsi que du chèvrefeuille. Au palais, c'est un modèle dans le genre, avec une simultanéité de retenue et de plénitude. A la manière des grands vins allemands, le vin impose peu à peu son équilibre au dégustateur au fil des gorgées (puis, finalement,  des lampées!) et semble vouloir poursuivre indéfiniment son chemin sur ce fil si gracieusement tendu entre deux mondes.  

Série IV

Gérard Boulay Clos de Beaujeu 2007 Un vin plus discret au nez que les deux précédents, mais aussi plus pulpeux à l'attaque, avec une patine déjà en place qui mène à une finale un peu courte étant donné les comparable servis ce soir-là. Le vin ne se complexifie pas beaucoup dans le verre, ce qui indique un plateau atteint.

Didier Dagueneau Silex 2006 Un version plus riche que le 2004 (millésime oblige) avec une couleur plus profonde, un nez aux accents plus confits, avec des notes miélées qui ne cachent tout de même pas la base résolument minérale (talc, poussière de caillou) du cru. Au palais c'est un équilibre enjôleur qui se dégage, la fermeté de jeunesse ayant laissé place à une harmonie générale que j'associe volontiers à un coucher de soleil splendide, rappelant que la journée fut chaude mais loin d'être suffocante.
avatar
Olivier Collin

Messages : 2010
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans

Message par Simon Grenier le Mar 27 Juin 2017 - 0:03

Olivier Collin a écrit:Une très jolie dégustation, des vins en jeunesse, aux rapports qualité/prix renversants dans l'ensemble, avec une belle variété, bien en phase avec la bouffe servie au resto. Merci Pierre!

Voici quelques commentaires sur les vins du thème:

Série I

Pascal Cotat Monts Damnés 2010 Une grande bouteille en devenir. Couleur très jeune, aux teintes encore vert-gris, un nez assez retenu mais exprimant une belle identité et un potentiel certain. Une maturité juste à tous les niveaux, beaucoup d'élégance et de dimension. La finale saline est encore un brin compacte, mais c'est toute une bouteille pour le prix.

Pirate, vin de Bergerac 2010 Difficile... Nez oxydatif avec un plus une présence de pêche en conserve qui tranche dans le contexte de la dégustation envisagée. Flasque et gardé au-delà de sa date de rappel.

Série II

François Cotat Monts Damnés 2007 La patte Cotat (François) ressort vraiment ici, beaucoup de menthe, des fruits exotiques (longane) et un équilibre superbe en bouche entre la maturité du fruit, la tension amenée par le millésime et la belle minéralité amenée par le cru. Finale longue, épicée (ce qui est rare sur l'appellation) et d'une belle fraîcheur.

François Cotat Culs de Beaujeu 2008 Robe d'une grande jeunesse et encore plus retenu que le premier au niveau aromatique, belle élégance au palais, avec des notes variétales qui ressortent un peu plus. Je lui trouve moins de dimension que les trois vins du sancerrois ci-dessus, alors je le place - à tort - chez la Comtesse de Boulay.

Série III

Gérard Boulay Comtesse 2008 Un vin d'une grande subtilité, robe très jeune, nez indiquant une belle maturité sur la tangerine, des notes confites, plus tendu au palais mais si finement ciselé que l'on finit par tout y voir ou imaginer (et là je pense Cotat!) avec une salinité affirmée mais harmonieuse.

Didier Dagueneau Silex 2004 Dernière bouteille en cave, facilement reconnue. Un vin d'une jeunesse hallucinante qui, à mon avis, fera facilement encore 10-15 ans de route. Pour l'heure la robe est dans une tonalité pale malgré les notes plus jaunes que les vins précédents, le nez est impeccablement agrumé, fumé et poussiéreux sans tomber dans la sous-maturité, comme savait le faire Didier Dagueneau, avec une incision immense et un côté entêtant, évoluant peu à peu vers des notes exotiques de mangue ainsi que du chèvrefeuille. Au palais, c'est un modèle dans le genre, avec une simultanéité de retenue et de plénitude. A la manière des grands vins allemands, le vin impose peu à peu son équilibre au dégustateur au fil des gorgées (puis, finalement,  des lampées!) et semble vouloir poursuivre indéfiniment son chemin sur ce fil si gracieusement tendu entre deux mondes.  

Série IV

Gérard Boulay Clos de Beaujeu 2007 Un vin plus discret au nez que les deux précédents, mais aussi plus pulpeux à l'attaque, avec une patine déjà en place qui mène à une finale un peu courte étant donné les comparable servis ce soir-là. Le vin ne se complexifie pas beaucoup dans le verre, ce qui indique un plateau atteint.

Didier Dagueneau Silex 2006 Un version plus riche que le 2004 (millésime oblige) avec une couleur plus profonde, un nez aux accents plus confits, avec des notes miélées qui ne cachent tout de même pas la base résolument minérale (talc, poussière de caillou) du cru. Au palais c'est un équilibre enjôleur qui se dégage, la fermeté de jeunesse ayant laissé place à une harmonie générale que j'associe volontiers à un coucher de soleil splendide, rappelant que la journée fut chaude mais loin d'être suffocante.

Superbe CR, merci Olivier! Vraiment dommage de ne pas avoir pu prendre part à cette dégustation. Je m'en excuse encore une fois.

Au plaisir,

Simon

Simon Grenier

Messages : 497
Date d'inscription : 23/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans

Message par Yves Martineau le Mar 27 Juin 2017 - 0:10

Dagueneau t'as mis en verve Olivier! Superbement écrit, chapeau.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5088
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans

Message par Michelle Champagne le Mar 27 Juin 2017 - 8:29

Olivier Collin a écrit:Une très jolie dégustation, des vins en jeunesse, aux rapports qualité/prix renversants dans l'ensemble, avec une belle variété, bien en phase avec la bouffe servie au resto. Merci Pierre!

Voici quelques commentaires sur les vins du thème:

Série I

Pascal Cotat Monts Damnés 2010 Une grande bouteille en devenir. Couleur très jeune, aux teintes encore vert-gris, un nez assez retenu mais exprimant une belle identité et un potentiel certain. Une maturité juste à tous les niveaux, beaucoup d'élégance et de dimension. La finale saline est encore un brin compacte, mais c'est toute une bouteille pour le prix.

Pirate, vin de Bergerac 2010 Difficile... Nez oxydatif avec un plus une présence de pêche en conserve qui tranche dans le contexte de la dégustation envisagée. Flasque et gardé au-delà de sa date de rappel.

Série II

François Cotat Monts Damnés 2007 La patte Cotat (François) ressort vraiment ici, beaucoup de menthe, des fruits exotiques (longane) et un équilibre superbe en bouche entre la maturité du fruit, la tension amenée par le millésime et la belle minéralité amenée par le cru. Finale longue, épicée (ce qui est rare sur l'appellation) et d'une belle fraîcheur.

François Cotat Culs de Beaujeu 2008 Robe d'une grande jeunesse et encore plus retenu que le premier au niveau aromatique, belle élégance au palais, avec des notes variétales qui ressortent un peu plus. Je lui trouve moins de dimension que les trois vins du sancerrois ci-dessus, alors je le place - à tort - chez la Comtesse de Boulay.

Série III

Gérard Boulay Comtesse 2008 Un vin d'une grande subtilité, robe très jeune, nez indiquant une belle maturité sur la tangerine, des notes confites, plus tendu au palais mais si finement ciselé que l'on finit par tout y voir ou imaginer (et là je pense Cotat!) avec une salinité affirmée mais harmonieuse.

Didier Dagueneau Silex 2004 Dernière bouteille en cave, facilement reconnue. Un vin d'une jeunesse hallucinante qui, à mon avis, fera facilement encore 10-15 ans de route. Pour l'heure la robe est dans une tonalité pale malgré les notes plus jaunes que les vins précédents, le nez est impeccablement agrumé, fumé et poussiéreux sans tomber dans la sous-maturité, comme savait le faire Didier Dagueneau, avec une incision immense et un côté entêtant, évoluant peu à peu vers des notes exotiques de mangue ainsi que du chèvrefeuille. Au palais, c'est un modèle dans le genre, avec une simultanéité de retenue et de plénitude. A la manière des grands vins allemands, le vin impose peu à peu son équilibre au dégustateur au fil des gorgées (puis, finalement,  des lampées!) et semble vouloir poursuivre indéfiniment son chemin sur ce fil si gracieusement tendu entre deux mondes.  

Série IV

Gérard Boulay Clos de Beaujeu 2007 Un vin plus discret au nez que les deux précédents, mais aussi plus pulpeux à l'attaque, avec une patine déjà en place qui mène à une finale un peu courte étant donné les comparable servis ce soir-là. Le vin ne se complexifie pas beaucoup dans le verre, ce qui indique un plateau atteint.

Didier Dagueneau Silex 2006 Un version plus riche que le 2004 (millésime oblige) avec une couleur plus profonde, un nez aux accents plus confits, avec des notes miélées qui ne cachent tout de même pas la base résolument minérale (talc, poussière de caillou) du cru. Au palais c'est un équilibre enjôleur qui se dégage, la fermeté de jeunesse ayant laissé place à une harmonie générale que j'associe volontiers à un coucher de soleil splendide, rappelant que la journée fut chaude mais loin d'être suffocante.

Un très beau CR salivant! Petite question pour bien comprendre le niveau d'acidité dans les vins:  Alain parle de vins tendus et toi de salinité et/ou minéralité plus nuancée, est-ce parce que vous n'avez pas le même niveau de tolérance ou parce que vous n'avez pas la même définition de l'acidité?
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1397
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans

Message par Olivier Collin le Mar 27 Juin 2017 - 11:36

Bonjour Michelle,

Ca dépend comment on déguste les vins: personnellement, en semi-anonyme et connaissant les millésimes présents, je m'attendais à des niveaux souvent d'acidité affirmés et donc je n'en ai pas systématiquement parlé.

Les vins de Dagueneau ont la plupart du temps une assise acide claire. Ceux de François Cotat moins, et je dirais que Pascal Cotat et Boulay sont quelque part entre le deux.
avatar
Olivier Collin

Messages : 2010
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 27 Juin 2017 - 11:53

C'est un bonheur à lire, merci Olivier.

2007 plus prêt à boire que 2008 à ce que j'en comprends?

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7385
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans

Message par Pierre Beauregard le Mer 28 Juin 2017 - 15:04

Une très intéressante dégustation d’un cépage, difficile pour certains mais des plus agréables lorsque produits par des viticulteurs méticuleux et bu au bon moment.  C’est un peu ça qui s’est produit jeudi dernier.   Comme mentionné par Olivier, des vins en jeunesse et ce, malgré que le plus jeune avait 7 ans et poussant même l’audace (sic) de la conservation jusqu’à 13 ans, qui au bout du compte n’en paraissait pas le moins du monde.  Juvénile serait le terme approprié.  Rare que l’on déguste des blancs de cet âge.  Encore plus rare que l’on conserve nos blancs sur de plus longues périodes (à part peut être nos liquoreux).

Récapitulatif :  L’AOC Sancerre existe depuis novembre 1936, tandis que celle de Pouilly l’obtient une année plus tard.  Les deux vignobles ont une superficie totale de 4 090 hectares répartis ainsi : 2 770 pour Sancerre et 1 320 pour Pouilly.   On distingue trois grands types de sols, d'ouest en est : marmes kimméridgiennes (semblable à celui de Chablis), calcaires secs fortement pierreux (caillottes) et, sols siliceux riches en silex.  Les producteurs qui ont fait l’objet de la dégustation sont détenteurs des superficies suivantes :
François Cotat : 4,2 hectares dont 3,6 en blanc
Pascal Cotat : 2,5 hectares
Gérard Boulay : 11,5 hectares dont 9,5 en blanc
Didier Dagueneau : 11,5 hectares

Lors de la soirée, aucun des vins ne souffrait d’un problème quelconque (exception faite du pirate), ni s’est démarqué assez pour décoiffer tous les autres.  En fait, Michel a demandé à chacun des participants de lui mentionner ses deux meilleurs vins de la soirée et je crois que tous les vins ont été nommés.  Il y avait donc unanimité au sujet de … la qualité d’ensemble.  

Personnellement, j’ai beaucoup apprécié le vin en position 6, que j’ai identifié comme étant un des deux Silex.  Un vin d’une jeunesse presqu’insolente, possédant une belle tension soutenue par une acidité bien présente lui procurant une très longue finale.  Un vin qui aurait pu être bu dans plusieurs années encore.   En fait, tous les vins avaient un avenir certain devant lui.  Minimum 5 ans encore.  Plus assurément pour les Cotat et les Silex.
C’est la quatrième fois que j’organise une dégustation de sauvignon blanc et c’était la plus satisfaisante.  Pas de mauvaise surprise.  En plus, les vins dégustés étaient sur leur plateau.

Prochaine dégustation dans 2-3 ans.  On ouvrira des 2008-09 et 10.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1866
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans

Message par Stéphanie Chénier le Mer 28 Juin 2017 - 20:07

Pierre Beauregard a écrit:Une très intéressante dégustation d’un cépage, difficile pour certains mais des plus agréables lorsque produits par des viticulteurs méticuleux et bu au bon moment.  C’est un peu ça qui s’est produit jeudi dernier.   Comme mentionné par Olivier, des vins en jeunesse et ce, malgré que le plus jeune avait 7 ans et poussant même l’audace (sic) de la conservation jusqu’à 13 ans, qui au bout du compte n’en paraissait pas le moins du monde.  Juvénile serait le terme approprié.  Rare que l’on déguste des blancs de cet âge.  Encore plus rare que l’on conserve nos blancs sur de plus longues périodes (à part peut être nos liquoreux).

Récapitulatif :  L’AOC Sancerre existe depuis novembre 1936, tandis que celle de Pouilly l’obtient une année plus tard.  Les deux vignobles ont une superficie totale de 4 090 hectares répartis ainsi : 2 770 pour Sancerre et 1 320 pour Pouilly.   On distingue trois grands types de sols, d'ouest en est : marmes kimméridgiennes (semblable à celui de Chablis), calcaires secs fortement pierreux (caillottes) et, sols siliceux riches en silex.  Les producteurs qui ont fait l’objet de la dégustation sont détenteurs des superficies suivantes :
François Cotat : 4,2 hectares dont 3,6 en blanc
Pascal Cotat : 2,5 hectares
Gérard Boulay : 11,5 hectares dont 9,5 en blanc
Didier Dagueneau : 11,5 hectares

Lors de la soirée, aucun des vins ne souffrait d’un problème quelconque (exception faite du pirate), ni s’est démarqué assez pour décoiffer tous les autres.  En fait, Michel a demandé à chacun des participants de lui mentionner ses deux meilleurs vins de la soirée et je crois que tous les vins ont été nommés.  Il y avait donc unanimité au sujet de … la qualité d’ensemble.  

Personnellement, j’ai beaucoup apprécié le vin en position 6, que j’ai identifié comme étant un des deux Silex.  Un vin d’une jeunesse presqu’insolente, possédant une belle tension soutenue par une acidité bien présente lui procurant une très longue finale.  Un vin qui aurait pu être bu dans plusieurs années encore.   En fait, tous les vins avaient un avenir certain devant lui.  Minimum 5 ans encore.  Plus assurément pour les Cotat et les Silex.
C’est la quatrième fois que j’organise une dégustation de sauvignon blanc et c’était la plus satisfaisante.  Pas de mauvaise surprise.  En plus, les vins dégustés étaient sur leur plateau.

Prochaine dégustation dans 2-3 ans.  On ouvrira des 2008-09 et 10.
Merci beaucoup Pierre!  Également Oliver et Alain.
Pierre: réserve-moi une place pour la prochaine, et peux-tu me refiler une bouteille aussi?  Pas de sauvignon d'avant 2012...
Wink
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1373
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans

Message par Pierre Beauregard le Mer 28 Juin 2017 - 20:17

Ça va pas te couter cher Stéphanie Very Happy

De mon côté, une trentaine de bouteilles avant 2012 dans cette région.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1866
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans

Message par Mario Vaillancourt le Jeu 29 Juin 2017 - 11:13

Merci Messieurs, vraiment un plaisir de lire ces merveilleux CR et textes (Olivier comme toujours très éloquent, instructif et intéressant à lire).

Pierre, j'espère être en mesure d'être de la prochaine dans 2-3 ans et je devrais avoir les bouteilles, le défi est de ne pas les ouvrir trop vite!
avatar
Mario Vaillancourt

Messages : 871
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans

Message par Pierre Beauregard le Jeu 29 Juin 2017 - 18:17

Complément d'informations sur les producteurs :

François Cotat
Grande Côte : 1 hectare ; vignes de 65 ans
Monts Damnés : 0,8 hectare ; vignes de 45 ans
Culs de Beaujeu : 1,7 hectares ; vignes de 35 ans

Gérard Boulay
La Côte : 0,6 hectare ; vignes de 15 ans
Monts Damnés : 1,5 hectares ; vignes de 45 ans
Clos de Beaujeu : 1,5 hectares ; vignes de 45 ans
Comtesse : 0,4 hectare ; vignes de plus de 70 ans
Tradition : 6 hectares ; vignes de 35 ans

Malgré le peu de production dû à une petite superficie (en comparaison de d'autres régions viticoles) les prix demeurent raisonnables.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1866
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum