Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Ian Champagne le Mar 18 Oct 2016 - 10:16

avatar
Ian Champagne

Messages : 785
Date d'inscription : 15/06/2012
Age : 43
Localisation : Varennes

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lefrancbuveur.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Michel Therrien le Mar 18 Oct 2016 - 10:19

Vraiment excellent Ian.....j'avais lu ce matin.

Pas facile la distribution, l'allocation de produits recherchés et rares.


_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7632
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 18 Oct 2016 - 10:57

C'est une question complexe en effet. Il me semble que les agences doivent également suivre les restaurateurs qui reçoivent de telles allocations afin de s'assurer que les vins sont vendus à prix corrects et sont globalement accessibles, de la même manière dont ils suivent les particuliers afin de limiter la revente.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7522
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Ludwig Desjardins le Mar 18 Oct 2016 - 11:13

Un vrai problème est que les restaurants ne gardent plus de vin, alors les cuvées récentes seront consommées maintenant alors qu'un amateur sérieux auraient bu ces vins à maturité.

Ludwig Desjardins

Messages : 4473
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Stéphanie Chénier le Mar 18 Oct 2016 - 12:42

Ludwig Desjardins a écrit:Un vrai problème est que les restaurants ne gardent plus de vin, alors les cuvées récentes seront consommées maintenant alors qu'un amateur sérieux auraient bu ces vins à maturité.

Je partage ton avis Ludwig.

De plus, Ian a bien noté que la distribution préférentielle aux restaurants bénéficie davantage les Montréalais alors que l'IP est un véhicule très intéressant pour les gens de partout au Québec.
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1533
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par remi chevalier le Mar 18 Oct 2016 - 12:46

Excellent billet. J'en ai un bel exemple sous le coude justement. Il y'a quelques temps je me suis intéressé aux vins d'Alexandre Bain (pouilly fumé). Non disponible à la SAQ je me renseigne pour savoir ou il serait possible de le gouter. Je tombe sur une adresse bien connue Montréalaise prix ? 80$. Ok, je n'ai aucune idée du prix mais bon je n'irais pas ce soir en courant. Je finis finalement par trouver l'importateur prix ? 36 $......Récemment, je me rend dans un restaurant de Montréal qui le tenait à la carte et cette fois ça avait plus d'allure prix ? 63$

Bref, si je n'avais pas trouvé l'importateur ou ne m'étais pas rendu dans ce deuxième restau je n'aurais probablement pas encore gouté/acheté ce vin. Donc, si ce producteur faisait le choix de limiter ses ventes aux particuliers pour favoriser les restaurants, d'une part il ne ferait pas plus d'argent et d'autre part il ne partagerait pas celui-ci avec le plus grand nombre (63$ au restau pour découvrir un vin qui pique ma curiosité, oui. 80$ je ne suis pas sur....)c'est un non sens. Et sérieusement, coté spéculation, je ne pense pas que les restaurateurs nous fassent de cadeaux en prenant genre le prix d'Achat * 2 ou 2.5 si la bouteille a pris 5* sa valeur initiale entre temps....Si oui, donnez moi vos adresses :-)

remi chevalier

Messages : 13
Date d'inscription : 11/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Jonathan Marquis le Mar 18 Oct 2016 - 14:26

Texte intéressant et selon moi véridique... de mon point de vue de consommateur.

J'ai un peu règlé le problème, je ne bois pas de domaine piquette (sauf quelques rares exceptions), ni même au resto et je met toutes mes billes au meme 2-3 agences qui m'offrent leur inventail complet... au bout du compte, domaine piquette est perdant... le problème c'est que domaine piquette se fou d'un seul gars, puisqu'il y en a d'autres prêt à faire des courbettes...

D'un autre coté, si l'agent de domaine piquette offrirait l'allocation des restos en partie à des clients, j'acheterais assurément une grosse part de d'autres produits régulier afin d'établir un équilibre et l'agent serait bien gagnant

Ou comme d'autres, je fini par me procurer domaine piquette cuvée prestige a 20% plus cher de leur propre allocataire mais sans avoir a me procurer pour 8000$ de produits régulier afin d'en avoir une bouteille... donc au final je suis encore gagnant...

on ne peux pas blamer l'agent qui se dois de respecter les volontées du producteur, et les loi du marché
avatar
Jonathan Marquis

Messages : 957
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 31
Localisation : Morin-Heights

Voir le profil de l'utilisateur http://www.marquisinc.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Frederick Blais le Mar 18 Oct 2016 - 15:57

La beauté dans tout cela, c'est que oui c'est frustrant lorsque l'on perd nos allocations en tant que fidèle consommateur, mais cela nous force à découvrir d'autres producteurs, et croyez moi il y en a plus que l'on pense à découvrir... mais évidemment pas toujours dans la même région.
avatar
Frederick Blais

Messages : 1868
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Michelle Champagne le Mar 18 Oct 2016 - 17:13

Si je comprends bien, le problème réside dans la perte d'allocation car pour le reste, il existait pour la majorité de la population. Est-ce que je dois verser une larme? Je lève mon chapeau à ces producteurs qui désirent rendre leurs vins plus accessibles et font rouler l'économie! Laughing
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1464
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Stéphanie Chénier le Mar 18 Oct 2016 - 20:34

Michelle Champagne a écrit:Si je comprends bien, le problème réside dans la perte d'allocation car pour le reste, il existait pour la majorité de la population. Est-ce que je dois verser une larme? Je lève mon chapeau à ces producteurs qui désirent rendre leurs vins plus accessibles et font rouler l'économie! Laughing

La population métropolitaine qui fréquente régulièrement les restos ou les mêmes restos, qui y a accès et qui y dépense une bonne part de son budget, lui permettant un accès à la carte des vins souvent officieuse.

Je ne suis pas d'accord avec ton enthousiasme à ce sujet Michelle...  Mais bon, chacun a droit à son opinion - il n'y a qu'à regarder les foules qui voteront pour Trump!

Evil or Very Mad
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1533
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Alexandre Trudel le Mar 18 Oct 2016 - 20:59

Je me demande à quel point il y a tant de producteurs recherchés qui insistent à ce point pour que leurs produits soient uniquement écoulés en restauration. Je sais que ça existe, mais à quel degré? C'est sans doute moins élevé qu'on le pense. Après tout, combien de producteurs sont si soucieux de vérifier auprès de toutes les agences et les autres intermédiaires auprès de qui ces derniers offrent leurs vins? Ça demanderait un temps fou de vérifier tout ça sur le marché mondial... Il y a une limite au control freakisme!

Je me demande si ce discours n'est pas en partie celui des agences, qui y trouvent bien leur compte. Il ne faut pas oublier que la grosse majorité des ventes en IP ne se fait pas auprès des particuliers mais auprès des restaurateurs. Vous pensez dépenser beaucoup en IP? Ce n'est rien par rapport aux dépenses d'un seul restaurant! Certaines agences se foutent pas mal des particuliers d'ailleurs, elles choisissent de se concentrer uniquement sur la restauration, beaucoup plus rentable. En ce sens, garder leurs produits les plus recherchés pour cette clientèle est totalement logique d'un point de vue d'affaires: on récompense les bons clients et on solidifie une relation de confiance et d'interdépendance. On crée ainsi une raréfaction artificielle qui contribue à l'aura mythique d'un producteur. Exemple: François Cotat. Pendant longtemps il était presque impossible d'en obtenir en IP au Québec (maintenant il est à la SAQ), alors qu'il était assez facile d'en acheter en France ou aux États-Unis.

Alexandre Trudel

Messages : 982
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Yves Martineau le Mar 18 Oct 2016 - 21:36

Alexandre, je crois que tu sous-estimes le marché des IP pour les particuliers. Ils achètent probablement plus de vins au-dessus de 100$ et, surtout, ils paient tout de suite!
avatar
Yves Martineau

Messages : 5271
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Alain Roy le Mar 18 Oct 2016 - 21:55

Yves Martineau a écrit:Alexandre, je crois que tu sous-estimes le marché des IP pour les particuliers. Ils achètent probablement plus de vins au-dessus de 100$ et, surtout, ils paient tout de suite!

Yves, je ne suis pas sûr de comprendre cette assertion. Qui ne paieraient pas tout de suite ? Les restos ? Comme ancien acheteur pour un resto, je peux t'affirmer qu'il fallait aussi payer tout de suite ! Maintenant, en ce qui a trait au marché des IP comparativement au marché "régulier", ce serait intéressant d'avoir des données objectives, si cela existe. Pour ma part, moins de 1% de ma cave provient des IP et des bouteilles à 100$...j'en ai une trâlée !
avatar
Alain Roy

Messages : 1945
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Yves Martineau le Mar 18 Oct 2016 - 22:18

Les restaurants qui commandent en IP font en fait des réservations, ils prennent parfois plusieurs mois pour sortir les vins.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5271
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Michelle Champagne le Mar 18 Oct 2016 - 23:41

Stéphanie Chénier a écrit:
Michelle Champagne a écrit:Si je comprends bien, le problème réside dans la perte d'allocation car pour le reste, il existait pour la majorité de la population. Est-ce que je dois verser une larme? Je lève mon chapeau à ces producteurs qui désirent rendre leurs vins plus accessibles et font rouler l'économie! Laughing

La population métropolitaine qui fréquente régulièrement les restos ou les mêmes restos, qui y a accès et qui y dépense une bonne part de son budget, lui permettant un accès à la carte des vins souvent officieuse.

Je ne suis pas d'accord avec ton enthousiasme à ce sujet Michelle...  Mais bon, chacun a droit à son opinion - il n'y a qu'à regarder les foules qui voteront pour Trump!

Evil or Very Mad

Stéphanie, probablement que mes interventions vous titillent à l'occasion et que vous cherchiez le moment pour me le faire savoir mais l'allusion à Trump est très maladroite....concernant mon intervention, c'était de l'ironie! Wink
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1464
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Alexandre Trudel le Mer 19 Oct 2016 - 0:18

Yves Martineau a écrit:Alexandre, je crois que tu sous-estimes le marché des IP pour les particuliers. Ils achètent probablement plus de vins au-dessus de 100$ et, surtout, ils paient tout de suite!

Tu as peut-être raison dans le cas de certaines agences, mais tu évites de te prononcer sur le fond.

Dans tous les cas, je t'assures que certaines agences ne se soucient aucunement des particuliers, ils ne répondent pas aux courriels, et quand on les appelle, on semble les déranger. Je ne connais aucun marché de produits de luxe aussi opaques et aussi hostiles envers une clientèle de passionnés intéressés par leurs marchandises! Ah la magie du vin! Certaines agences ne publient pas leurs prix sur leur site web, même si la liste y est. Vous savez pourquoi? Pour pas qu'on puisse faire la comparaison avec avec le prix que nous chargent les restaurateurs!

Pour en revenir sur le fond, combien de domaines exigent véritablement que la totalité ou une partie de leur allocation soit vendue exclusivement à des restaurateurs? On connait quelques noms: Raveneau, Rayas... qui d'autres? Clos Rougeard? Difficile d'en nommer plusieurs. Je persiste à croire que le phénomène est plutôt marginal. Je continue de penser que c'est plus facile pour les agences de vendre en restauration ces produits hyper recherchés plutôt que de gérer la frustration des centaines voire des milliers de particuliers qui bavent devant ces flacons devenus mythiques.

Mais je ne suis pas persuadé que ce soit la meilleure décision possible. Prenons le cas de Raveneau. Quand je pense à tous ces passionnés qui ont fait la file à mes côtés pour en avoir (dont au moins la moitié des membres de ce forum), je me demande vraiment qui est prêt à vendre son Les Clos pour se faire un 80$ de profit.  Les amateurs sont juste contents d'avoir obtenu une rare bouteille d'un grand vin à prix raisonnable, alors ils vont la boire! Je ne vois pas quelle "spéculation" le domaine tente de freiner. Au contraire, en offrant ses vins uniquement à une clientèle fortunée qui fréquente les bons endroits, le domaine rend encore plus luxueux et inaccessible la réputation de ses bouteilles (comme l'a bien expliqué Ian)! Il met lui-même de l'huile sur le feu et contribue à mythifier son jus de raison fermenté.

Alexandre Trudel

Messages : 982
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Jonathan Marquis le Mer 19 Oct 2016 - 5:49

Par curiosité, un resto achete pour combien de $$$ par année en moyenne? Et un particulier?
avatar
Jonathan Marquis

Messages : 957
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 31
Localisation : Morin-Heights

Voir le profil de l'utilisateur http://www.marquisinc.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Yves Martineau le Mer 19 Oct 2016 - 7:27

Alexandre Trudel a écrit:
Yves Martineau a écrit:Alexandre, je crois que tu sous-estimes le marché des IP pour les particuliers. Ils achètent probablement plus de vins au-dessus de 100$ et, surtout, ils paient tout de suite!

Tu as peut-être raison dans le cas de certaines agences, mais tu évites de te prononcer sur le fond.

Dans tous les cas, je t'assures que certaines agences ne se soucient aucunement des particuliers, ils ne répondent pas aux courriels, et quand on les appelle, on semble les déranger. Je ne connais aucun marché de produits de luxe aussi opaques et aussi hostiles envers une clientèle de passionnés intéressés par leurs marchandises! Ah la magie du vin! Certaines agences ne publient pas leurs prix sur leur site web, même si la liste y est. Vous savez pourquoi? Pour pas qu'on puisse faire la comparaison avec avec le prix que nous chargent les restaurateurs!

Pour en revenir sur le fond, combien de domaines exigent véritablement que la totalité ou une partie de leur allocation soit vendue exclusivement à des restaurateurs? On connait quelques noms: Raveneau, Rayas... qui d'autres? Clos Rougeard? Difficile d'en nommer plusieurs. Je persiste à croire que le phénomène est plutôt marginal. Je continue de penser que c'est plus facile pour les agences de vendre en restauration ces produits hyper recherchés plutôt que de gérer la frustration des centaines voire des milliers de particuliers qui bavent devant ces flacons devenus mythiques.


C'est voulu, tu t'en doutes. Je suis lié à l'agence Aux Bons Crus, donc si je prends position rapidement je serai vu comme volant à son secours ou critiquant ses concurrents. Je préfère que les gens se sentent libres d'exprimer ici leurs visions des choses, quitte à ajouter mon grain de sel si j'ai des choses utiles à dire, en tentant d'être objectif.

Je lis des commentaires intéressants, mais je trouve qu'il y a confusion entre plusieurs aspects très distincts: Les allocations, les directives de producteurs, les politiques d'agences et les prix des restos ou leurs "listes cachées". Au point où ça devient difficile de répondre, car il s'agit de phénomènes ayant des motivations différentes, qui ne sont pas nécessairement liés.

Je ne sais pas combien de producteurs exigent que leurs vins soient sur les cartes de bons restaurants, je sais qu'il y en a certains, mais c'est sans doute marginal. Mais je suis certain qu'ils en sont tous très fiers quand c'est le cas.

Pour ma part, je ne connais pas de listes secrètes de vins chez les restos. J'ai su qu'il y a parfois des vins non inscrits sur les listes, soit parce qu'elle n'est pas à jour ou parce qu'on veut en garder pour les meilleurs clients. Ça reste aussi très marginal et ça n'a rien à voir avec les souhaits de producteurs.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5271
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Michel Therrien le Mer 19 Oct 2016 - 8:31

Alexandre Trudel a écrit:Je me demande à quel point il y a tant de producteurs recherchés qui insistent à ce point pour que leurs produits soient uniquement écoulés en restauration. Je sais que ça existe, mais à quel degré? C'est sans doute moins élevé qu'on le pense. Après tout, combien de producteurs sont si soucieux de vérifier auprès de toutes les agences et les autres intermédiaires auprès de qui ces derniers offrent leurs vins? Ça demanderait un temps fou de vérifier tout ça sur le marché mondial... Il y a une limite au control freakisme!

Je me demande si ce discours n'est pas en partie celui des agences, qui y trouvent bien leur compte. Il ne faut pas oublier que la grosse majorité des ventes en IP ne se fait pas auprès des particuliers mais auprès des restaurateurs. Vous pensez dépenser beaucoup en IP? Ce n'est rien par rapport aux dépenses d'un seul restaurant! Certaines agences se foutent pas mal des particuliers d'ailleurs, elles choisissent de se concentrer uniquement sur la restauration, beaucoup plus rentable. En ce sens, garder leurs produits les plus recherchés pour cette clientèle est totalement logique d'un point de vue d'affaires: on récompense les bons clients et on solidifie une relation de confiance et d'interdépendance. On crée ainsi une raréfaction artificielle qui contribue à l'aura mythique d'un producteur. Exemple: François Cotat. Pendant longtemps il était presque impossible d'en obtenir en IP au Québec (maintenant il est à la SAQ), alors qu'il était assez facile d'en acheter en France ou aux États-Unis.

Alexandre Trudel a écrit:
Yves Martineau a écrit:Alexandre, je crois que tu sous-estimes le marché des IP pour les particuliers. Ils achètent probablement plus de vins au-dessus de 100$ et, surtout, ils paient tout de suite!

Tu as peut-être raison dans le cas de certaines agences, mais tu évites de te prononcer sur le fond.

Dans tous les cas, je t'assures que certaines agences ne se soucient aucunement des particuliers, ils ne répondent pas aux courriels, et quand on les appelle, on semble les déranger. Je ne connais aucun marché de produits de luxe aussi opaques et aussi hostiles envers une clientèle de passionnés intéressés par leurs marchandises! Ah la magie du vin! Certaines agences ne publient pas leurs prix sur leur site web, même si la liste y est. Vous savez pourquoi? Pour pas qu'on puisse faire la comparaison avec avec le prix que nous chargent les restaurateurs!

Pour en revenir sur le fond, combien de domaines exigent véritablement que la totalité ou une partie de leur allocation soit vendue exclusivement à des restaurateurs? On connait quelques noms: Raveneau, Rayas... qui d'autres? Clos Rougeard? Difficile d'en nommer plusieurs. Je persiste à croire que le phénomène est plutôt marginal. Je continue de penser que c'est plus facile pour les agences de vendre en restauration ces produits hyper recherchés plutôt que de gérer la frustration des centaines voire des milliers de particuliers qui bavent devant ces flacons devenus mythiques.

Plusieurs excellents points exprimés par Alexandre.

Des restaurateurs qui ne paient pas "la commande globale" mais plutôt ce qu'ils prennent en petits lots......c'est bien connu.
Des agences qui préfèrent vendre à un restaurateur (les cuvées mythiques) qui achète plusieurs petits/autres vins et ainsi outrepasser l'amateur passionné .........c'est aussi bien connu et rentable.
Des producteurs qui exigent que la restauration........un jeu d'esprit.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7632
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Ludwig Desjardins le Mer 19 Oct 2016 - 8:47

Il n'y a pas de "liste secrète" dans les restos... simplement parfois des vins rares qui ne sont pas inscrits sur la liste, c'est très marginal.

Après c'est vrai qu'il n'y a pas de Raveneau dans les restaurants de région mais c'est un peu la loi de l'offre et de la demande. Il n'y a pas non plus de concessionnaire BMW à Shawinigan et c'est un peu normal...

Ludwig Desjardins

Messages : 4473
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Michel Therrien le Mer 19 Oct 2016 - 8:52

Les régions.....sujet délicat!
Pourquoi une personne de Montréal doit faire la ligne et n'avoir droit qu'à une bouteille de Rousseau ou Raveneau alors qu'à Qc, un individu peut partir avec 12 Clos de Bèze de Rousseau? Histoire vraie.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7632
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Yves Martineau le Mer 19 Oct 2016 - 9:56

Michel Therrien a écrit:Les régions.....sujet délicat!
Pourquoi une personne de Montréal doit faire la ligne et n'avoir droit qu'à une bouteille de Rousseau ou Raveneau alors qu'à Qc, un individu peut partir avec 12 Clos de Bèze de Rousseau? Histoire vraie.


En effet!

On l'a déjà dit, la région de Québec est largement favorisée dans la répartition des produits par rapport à Montréal, de manière qui n'est absolument pas représentative de la répartition de la population.


Dernière édition par Yves Martineau le Mer 19 Oct 2016 - 10:08, édité 2 fois
avatar
Yves Martineau

Messages : 5271
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Yves Martineau le Mer 19 Oct 2016 - 10:07

Jonathan Marquis a écrit:Par curiosité, un resto achete pour combien de $$$ par année en moyenne? Et un particulier?


impossible de répondre de façon utile à une question aussi large. Par exemple, comptes-tu la Cage aux Sports et le Mouton Cadet dans ces moyennes? À l'autre extrême, comptes-tu Guy Laliberté et ses Petrus ou DRC? Ça dépend des restos, des agences et des produits, il y a tellement de modèles d'affaires que des moyennes ne voudraient rien dire.  Les réponses chez Dandurand ou chez Rézin ne seraient pas les mêmes. Sur une base macro, c'est certain que les chaines de restaurants achètent beaucoup plus que des particuliers.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5271
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Richard Philippe Guay le Mer 19 Oct 2016 - 10:16

Faux la caisse de 12 Rousseau à la même personne.... Cependant, j'ai déjà vu des poissons rouges...

Richard Philippe Guay

Messages : 921
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : Lévis

Voir le profil de l'utilisateur http://rpgavocats.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Yves Martineau le Mer 19 Oct 2016 - 10:27

Je peux comprendre les producteurs qui ragent en voyant leur bouteilles se vendre à un prix de fou sur le marché secondaire. Je sais que certains allocataires faisaient un beau coup d’argent en revendant leurs bouteilles mais était-ce un phénomème si large pour justifier un volte-face drastique? Car là, on vient de favoriser clairement les restaurateurs mais aussi une clientèle majoritairement montréalaise qui a les moyens de fréquenter régulièrement les meilleurs tables.
Est-ce cela que le Domaine de la Piquette souhaitait?
À trop vouloir contrôler le destin des bouteilles, on court parfois le risque de remplacer un problème par un autre…



Voici un extrait du texte de Ian, qui a soumis un fort beau sujet. Je ne crois pas que le désir d'être présent en restauration soit lié au contrôle du marché secondaire, mais plutôt parce que ça fait plaisir de se voir sur les bonnes tables, vitrines prestigieuses, qui récompensent un travail bien fait (car les restos sélectionnent) et parce que ça les rend accessibles à davantage de gens. La plupart des producteurs en sont très fiers, même si leurs vins ne sont pas rares.

C'est un plaisir évident pour le producteur et non une vue de l'esprit comme l'écrit Michel. Je l'ai constaté et c'est facile à vérifier. (Edit: par contre je ne crois pas que des producteurs exigent 100% restauration, si c'est ce qu'il veut dire, je le pense aussi)
 

Est-ce un "problème" comme le dit Ian? Pour l'amateur qui préfère acheter sans se déplacer (j'en suis!), c'est une difficulté, certes. Mais un problème? J'en doute.


Dernière édition par Yves Martineau le Mer 19 Oct 2016 - 10:38, édité 1 fois
avatar
Yves Martineau

Messages : 5271
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vouloir régler un problème et en créer un autre.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum