Derniers sujets
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier


Bourgogne 2006 - mercredi le 16 mars 2016

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Bourgogne 2006 - mercredi le 16 mars 2016

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 21 Mar 2016 - 13:38

Le Chambolle de Roumier était un 2006 également.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7382
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bourgogne 2006 - mercredi le 16 mars 2016

Message par Mario Vaillancourt le Lun 21 Mar 2016 - 15:56

Merci Vincent, c'est ce que je croyais mais comme je ne l'avais pas pris en note, j'avais un doute.

Merci à toi pour la belle soirée et l'organisation.
avatar
Mario Vaillancourt

Messages : 870
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bourgogne 2006 - mercredi le 16 mars 2016

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 30 Mar 2016 - 17:21

Je reviens à retardement sur cette dégustation … pour une fois, j’ai pris des notes!

Michel Lafarge Vendanges Sélectionnées volnay 2006 : Nez évolué, un peu viandeux. Notes de fruits plus noirs que rouges, avec un peu d’épices. Jolie complexité, quoi que plus évolué qu’attendu. Attaque assez ample, mais qui se resserre rapidement. Finale serrée et plutôt amère. Un peu à l’imagine que j’avais des vins de la Côte de Beaune sur ce millésime … Bien, sans plus.

Roumier chambolle-musigy 2006 : Nez parfumé, dans un registre un peu humide, avec de fines nuances végétales. On y trouve des fruits rouges et de la rose. Bouche gourmande, soyeuse et juteuse à défaut d’être précise ou très fine. Belle longueur et texture ravissante pour cet excellent villages. Très bien.

Château de Chorey Les Cras Vieilles Vignes beaune 1er cru 2006
: Nez de fruits noirs, de violette, avec des notes résineuses (sapinage) et mentholées. Bel éclat et jolie profondeur. Bouche nourrie et droite à la fois, avec une certaine gourmandise. Un peu moderne, mais très bien fait. Très bien.

Domaine de Courcel Grand Clos des Épenots pommard 1er cru 2006
: Nez de fruits rouges, de terre brune, de poivre, avec un côté rouille. Bouche costaude avec une acidité élevée. Un peu carrée au départ, elle se complexifie et s’affine à l’aération. Un vin classique, pur et long qui demande de l’attention et encore de la garde. Finale nuancée et détaillée. Excellent, voire plus.

Marquis d’Angerville Clos des Ducs volnay 1er cru 2006 : Nez de fruits confits, avec des notes épicées et de pâtisserie. Attaque riche et mûre, plutôt ample. Rapidement une structure tannique incroyablement féroce se manifeste. Finale archi-structurée, dure et amère. Un vin à attendre très longtemps … et il faudrait prier pour qu’il ne sèche pas. Difficile à lire ne l’état.

Bouchard Père et Fils Le Corton corton grand cru 2006 : Nez intense, fruit rouge pur avec quelques nuances végétales et un rien d’élevage (chocolaté). Bouche qui offre à la fois volume et fraîcheur. Bel éclat, certaine fermeté, mais sans dureté. Finale longue et parfumée, svelte et salivante. Excellent.

Les Côte de Nuits suivront …

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7382
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bourgogne 2006 - mercredi le 16 mars 2016

Message par Michelle Champagne le Jeu 31 Mar 2016 - 12:55

Vincent, qu'est-ce qui est moderne chez Les Cras et qui ne l'est pas chez d'Angerville?
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1396
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bourgogne 2006 - mercredi le 16 mars 2016

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Jeu 31 Mar 2016 - 16:48

Vrai que le d’Angerville avait un peu de bois au nez (pâtisserie), mais pas du tout en bouche, ce qui était le cas du Cras. De plus, le Volnay était très droit, pur, aux tanins sévères et à l’acidité élevée, alors que le Beaune était plus mûr, avec des tanins ronds et semblait plus « travaillé ».

Rossignol-Trapet chambertin grand cru 2006 : Beau nez complexe et profond. Fruits rouges et noirs, encens, réglisse et chocolat noir. Bouche dense et riche, avec de la poigne et beaucoup d’éclat. Finale séveuse avec du caractère et un côté sauvage juste assez dompté. Superbe.

Arlot Les Suchots vosne-romanée 1er cru 2006 : Nez un rien vert, avec un joli fruit rouge, du tabac et de la rose. Bouche franche et fraîche, croquante. Volume moyen, mais jolie tenue et chair tendre. Finale soyeuse et parfumée de bonne longueur. Excellent, voire plus.

Domaine des Lambrays clos des lambrays grand cru 2006 : Joli fruit rouge au nez, sur la rhubarbe, avec des touches de poivre. Bouche assez ronde à l’attaque, juteuse et intense. Finale un rien moins harmonieuse avec une amertume un peu saillante et un rien de chaleur. Excellent néanmoins.

Ponsot clos de la roche grand cru 2006 : Drôle de nez, humide, avec des notes d’arachide fraîche/gentiane. La bouche possède toutefois une texture magnifique, volumineuse et aérienne à la fois, très longue, avec une finale minérale évanescente … mais marquée par les arachides! Un vin à boire le nez bouché! À revoir.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7382
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bourgogne 2006 - mercredi le 16 mars 2016

Message par Michelle Champagne le Jeu 31 Mar 2016 - 19:41

Merci, j'ai une autre question... Very Happy les notes d'arachides sont pour moi un défaut que je retrouve parfois dans les vins blancs mais c'est la première fois que je lis cela pour un vin rouge. Est-ce que les causes sont les mêmes pour les vins rouges?
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1396
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bourgogne 2006 - mercredi le 16 mars 2016

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 1 Avr 2016 - 14:36

J'avais croisé d'arachide dans les vins blancs ... du sésame, des amandes ou des noisettes oui, mais pas d'arachide.

Dans les rouges, j'en ai trouvé en Bourgogne parfois sur des millésimes plus frais (2004, 2007 ou 2011) ainsi que dans la Loire à l'occasion.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7382
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bourgogne 2006 - mercredi le 16 mars 2016

Message par Michelle Champagne le Sam 2 Avr 2016 - 11:43

Selon Patrick Essa en parlant des notes grillés dans les vins blancs de bourgogne: " La note grillée "torréfiée": artifice d'un élevage mené avec une généreuse proportion de bois neufs chauffés lourdement. Elle "cacahuète" ou "caféine" ou encore dégage une odeur de "pain grillé" selon la lourdeur de son emprunte... toujours vulgaire". C'est pourquoi, je me demande si ce phénomène peut également être attribuable aux vins rouges et donc que le Ponsot aurait eu un élevage de bois neufs chauffés lourdement? scratch
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1396
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bourgogne 2006 - mercredi le 16 mars 2016

Message par Michel Therrien le Sam 2 Avr 2016 - 12:58

La note "pain grillé" est noble et recherchée à mon avis.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7502
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bourgogne 2006 - mercredi le 16 mars 2016

Message par Ian Champagne le Lun 4 Avr 2016 - 16:19

Je reviens avec beaucoup de retard sur cette belle dégustation et j'en profite pour remercier Vincent de l'avoir organiser.

Première vague

Beaune 1er cru Les Cras Vieilles Vignes 2006 Château de Chorey: nez sucreux, marqué par l'élevage, au fruit noir dominant. Bouche beaucoup plus élégante, dense et bien étirée. Le nez n'annonçcait pas le bouche. Une fois le bois mieux intégré, l'harmonie d'ensemble devrait être fort intéressante. Ma 2ième place de la première vague.

Pommard 1er Cru Clos des Épenots 2006 Domaine de Courcel: Nez introspectif, plus sur le végétal/épice que sur le fruit. VE? La bouche est serrée, compacte. Moins en place que le premier vin. Longue finale avec de l'amertume qui apporte un peu de fraîcheur et qui me fait encore penser à de la VE. Patience avec ce vin. Ma 3ième place de la première vague

Volnay 1er cru Clos des Ducs 2006 Marquis d’Angerville : nez charmeur avec de la fraise en compote. Attaque soyeuse et expansive suivi d'une deuxième vague minérale et tanique intense. Cependant, je n'ai pas trouvé autant de complexité dans ce vin que les autres. Ma quatrième place de la première vague

Le Corton corton grand cru 2006 Bouchard Père et Fils : petit fruit rouge acidulé et épicé. Bouche mûre et puissante. Longue finale structurée. Un pur sang ce soir. Ma première place de la première vague.
avatar
Ian Champagne

Messages : 775
Date d'inscription : 15/06/2012
Age : 43
Localisation : Varennes

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lefrancbuveur.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bourgogne 2006 - mercredi le 16 mars 2016

Message par Ian Champagne le Mar 5 Avr 2016 - 11:12

Deuxième vague


Chambertin grand cru 2006 Rossignol-Trapet: bouqueté, avenant. Fraise chaude et notes florales et d'élevage discrètes. Profil pur et ciselé en bouche. Fruit frais.Quelle tenue et longueur. Tanins de dentelle et allonge minérale. 2ème place

Vosne-romanée 1er cru Les Suchots 2006 Arlot: sanguin, fruit rouge avec des épices et un végétal frais. La bouche est savoureuse et croquante. Très élégante, voir sensuelle. Profondeur moyenne. 3ème place

Clos des Lambrays Grand Cru 2006 Domaine des Lambrays: cerise, épices, belle floralité. La bouche est gourmande, soyeuse, avec un beau volume, tanins délicat, mais ça tombe un peu vite. Le moins long et profond de la vague. 4ème place.

Clos de la roche grand cru 2006 Ponsot: un peu de réduction au départ, puis ensuite du fruit rouge et noir, de la canelle. La bouche est dense, bien conduite, fringante. Elle ne nous laisse pas tomber. Finale minérale, sur le fruit rouge acidulé. Le plus profond de la série. Le vin gagnera sûrement en gourmandise avec encore quelques années de garde. 1ère place
avatar
Ian Champagne

Messages : 775
Date d'inscription : 15/06/2012
Age : 43
Localisation : Varennes

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lefrancbuveur.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bourgogne 2006 - mercredi le 16 mars 2016

Message par Michelle Champagne le Mar 5 Avr 2016 - 12:44

Est-ce que la dégustation était en semi-aveugle?
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1396
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bourgogne 2006 - mercredi le 16 mars 2016

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 5 Avr 2016 - 12:52

Oui.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7382
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bourgogne 2006 - mercredi le 16 mars 2016

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum