Derniers sujets
» Domaine d'Eugénie
Aujourd'hui à 10:08 par Ludwig Desjardins

» Courrier Vinicole Espagne en vedette
Hier à 14:33 par Frédéric Bricaud

» Semaine du 23 juillet 2017
Hier à 12:50 par Alexandre Trudel

» Semaine du 16 juillet 2017
Hier à 10:06 par PhilippeGingras

» Chassagne - Puligny - Meursault
Lun 24 Juil 2017 - 21:21 par Pierre Beauregard

» Verticale du Silex du domaine Dagueneau
Lun 24 Juil 2017 - 7:29 par Yannick Nantel

» Le trésor de la SAQ
Dim 23 Juil 2017 - 16:35 par David Bedard

» Vente de Domaine
Dim 23 Juil 2017 - 8:17 par Stéphanie Chénier

» Dîner Quartier Général vendredi 21 juillet à midi
Sam 22 Juil 2017 - 12:53 par Michel Therrien

» Guigal achète enfin un domaine à Châteauneuf du Pape
Sam 22 Juil 2017 - 9:37 par Ludwig Desjardins

» Les albums de 2017
Ven 21 Juil 2017 - 13:13 par Jonathan Ménard

» Le 14 juillet, que buvez-vous ce soir?
Jeu 20 Juil 2017 - 22:32 par Michel Therrien

» Wimbledon 2017
Jeu 20 Juil 2017 - 20:01 par Michel Therrien

» Bourgogne 2017: échos et potins...
Mer 19 Juil 2017 - 16:04 par Frederik Boivin

» Belle surprise de chez Iegor...
Mar 18 Juil 2017 - 22:06 par Jonathan Ménard

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier


Dîner bourguignon d'avant les fêtes : 11 décembre

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dîner bourguignon d'avant les fêtes : 11 décembre

Message par Frederick Blais le Dim 13 Déc 2015 - 21:28

Michelle, je ne crois pas qu'il y ait de réponse simple ni qu'une seule bonne réponse pour définir ce qu'est un vin de terroir, un vin typé ou encore un vin qui respecte le terroir.

J'ai plusieurs exemples qui me viennent en tête, je vais effleurer le sujet car je manque de temps ce soir.

Le phyloxéra a changé le terroir.  Si l'on goûte un vin fait de vigne non-greffé, c'est incroyable la différence que cela apporte par rapport à un vin de la même parcelle fait de vignes greffés.  Je crois que la première aberration au terroir se situe à cet endroit.  Malheureusement pour des raisons évidente, dans la majorité des régions du monde doit avoir un porte greffe.  Aberration parce que tout comme les levures, on peut choisir un porte greffe selon plusieurs critères...

Ensuite, Diamond Creek en Californie était un vin typé dans les années 80 mais aujourd'hui je crois que la majorité s'entend pour dire que c'est n'est pas un vin typé de Napa alors que le vin n'a pas vraiment changé.  On le définira plutôt comme un vin Classique. Donc la typicité et la notion de vin de terroir a changé dans la région en un très court laps de temps

Les Lalala de Guigal, un super exemple car les vins ont une signature très forte du vigneron, plus forte que le terroir à mon avis.  Cela n'empêche pas que je crois que ce sont des vins fait avec respect du terroir, de plus, chacune des parcelles s'expriment différemment à travers la même technique de vinification.  Par contre, il est clair pour moi que dans ce terroir, c'est un extra-terrestre.  Personne ne vas dire, si tu veux déguster un exemple classique de Côte-Rôtie, il faut que tu goutes à Guigal en premier... Jamais!

Mais encore là cette notion de terroir, de typicité a le droit de changer avec le temps et les modes, c'est pourquoi aujourd'hui il n'y a personne qui peut avoir raison.... à mon avis.  Si on retourne 60 ans en arrière -peut-être plus- en Bourgogne, toute le monde utilisait la grappe entière, le pigeage manuel, pas de presse pneumatique pour les blancs.  Évidemment que le terroir s'exprimait différemment et que la typicité devait être définie différemment.

Un autre exemple, dans le Barraida au Portugal, depuis des décennies qu'il n'y a pas de vins produits dans cette région qui mérite de vraiment s'y attardé.  On produit un vin de Baga, souvent trop mur, trop dilué, oxydé, bretté ou même bouchonné tellement que l'on n'investit pas dans la salubrité des installations.  J'ai gouté des vins fermé avec des twists caps de producteurs renommés qui étaient clairement bouchonné et on osait me dire que c'était le terroir du Barraida ahaha.  Et puit il y a Niepoort qui arrive et qui fait attention à la vigne, attention à ses barriques, ses vinifications et en bout de ligne il fait un vin frais et pur qui ne ressemble en rien à ce qui a été produit dans la région depuis 40 ans et on lui tire dessus en disant que c'est un outrage à la région et au terroir.  Pourtant il est en biodinamie, il n'utilise aucune barrique neuve, beaucoup de vieux foudre, levure indigène, bref tout pour laisser exprimer le terroir....

Même chose à Bordeaux, la rive droite se fait trop souvent passer pour la rive gauche et vice versa.  Et ce n'est pas seulement à cause du réchauffement climatique, c'est le vouloir des vignerons.  Si je vois des gens faire des vins à 12,5% dans le Douro à pleine maturité et sans gout vert, que l'on vienne pas me dire que c'est impossible à Bordeaux!

Bref tout cela se résume rapidement pour moi.  À travers le temps, les modes changent, les définitions changent, les opinions changent, les approchent changent et les motivations changent aussi pour définir ces notions de typicité et de terroirs.  Pour moi les plus grands vins dans plusieurs régions sont en fait ces extra-terrestres dont aucun vin de la région ne les ressemble.  Parce que l'empreinte du vigneron est trop grande, parce qu'ils font plus attention au terroir que les autres, parce que les clones choisis après le phylloxéra sont différents, technique de vinification... who knows! Une chose est certaine, ces grands noms ont à coeur une notion, le RESPECT.
avatar
Frederick Blais

Messages : 1833
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner bourguignon d'avant les fêtes : 11 décembre

Message par Patrick Essa le Lun 14 Déc 2015 - 0:55

Vaudesir 2012 est mon premier millésime à Chablis et il est assez juste d'affirmer qu'il puisse porter en lui une sorte de "signature" liée au domaine. 2013 est de ce point de vue moins sous l'influence de nos vinifications - pourtant bien peu saillantes dans notre esprit -  murisaltiennes et je puis sincèrement affirmer que Lys et Vaudesir 2014 sont vraiment à part dans ma production...
   Il reste que souhaiter élever un Chablis 15 à 17 mois sous bois - de deux à quatre ans - est un choix assumé car je conçois leur création sur des fermentations lentes et une autolyse complète des levures.
Par ailleurs est-ce que l'emprunte terroir d'un cru doit provenir uniquement des modes de vinifications les plus communément observés dans une appellation? En d'autres termes la forme classique du Chablis d'aujourd'hui est elle automatiquement la plus vibrante? Vaste question...
avatar
Patrick Essa

Messages : 954
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner bourguignon d'avant les fêtes : 11 décembre

Message par Yves Martineau le Lun 14 Déc 2015 - 6:46

Pour quelqu'un qui manquait de temps, excellent texte Fred! Wink
avatar
Yves Martineau

Messages : 5088
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner bourguignon d'avant les fêtes : 11 décembre

Message par Michelle Champagne le Lun 14 Déc 2015 - 10:48

Frederick Blais a écrit:Michelle, je ne crois pas qu'il y ait de réponse simple ni qu'une seule bonne réponse pour définir ce qu'est un vin de terroir, un vin typé ou encore un vin qui respecte le terroir.

J'ai plusieurs exemples qui me viennent en tête, je vais effleurer le sujet car je manque de temps ce soir.

Le phyloxéra a changé le terroir.  Si l'on goûte un vin fait de vigne non-greffé, c'est incroyable la différence que cela apporte par rapport à un vin de la même parcelle fait de vignes greffés.  Je crois que la première aberration au terroir se situe à cet endroit.  Malheureusement pour des raisons évidente, dans la majorité des régions du monde doit avoir un porte greffe.  Aberration parce que tout comme les levures, on peut choisir un porte greffe selon plusieurs critères...

Ensuite, Diamond Creek en Californie était un vin typé dans les années 80 mais aujourd'hui je crois que la majorité s'entend pour dire que c'est n'est pas un vin typé de Napa alors que le vin n'a pas vraiment changé.  On le définira plutôt comme un vin Classique. Donc la typicité et la notion de vin de terroir a changé dans la région en un très court laps de temps

Les Lalala de Guigal, un super exemple car les vins ont une signature très forte du vigneron, plus forte que le terroir à mon avis.  Cela n'empêche pas que je crois que ce sont des vins fait avec respect du terroir, de plus, chacune des parcelles s'expriment différemment à travers la même technique de vinification.  Par contre, il est clair pour moi que dans ce terroir, c'est un extra-terrestre.  Personne ne vas dire, si tu veux déguster un exemple classique de Côte-Rôtie, il faut que tu goutes à Guigal en premier... Jamais!

Mais encore là cette notion de terroir, de typicité a le droit de changer avec le temps et les modes, c'est pourquoi aujourd'hui il n'y a personne qui peut avoir raison.... à mon avis.  Si on retourne 60 ans en arrière -peut-être plus- en Bourgogne, toute le monde utilisait la grappe entière, le pigeage manuel, pas de presse pneumatique pour les blancs.  Évidemment que le terroir s'exprimait différemment et que la typicité devait être définie différemment.

Un autre exemple, dans le Barraida au Portugal, depuis des décennies qu'il n'y a pas de vins produits dans cette région qui mérite de vraiment s'y attardé.  On produit un vin de Baga, souvent trop mur, trop dilué, oxydé, bretté ou même bouchonné tellement que l'on n'investit pas dans la salubrité des installations.  J'ai gouté des vins fermé avec des twists caps de producteurs renommés qui étaient clairement bouchonné et on osait me dire que c'était le terroir du Barraida ahaha.  Et puit il y a Niepoort qui arrive et qui fait attention à la vigne, attention à ses barriques, ses vinifications et en bout de ligne il fait un vin frais et pur qui ne ressemble en rien à ce qui a été produit dans la région depuis 40 ans et on lui tire dessus en disant que c'est un outrage à la région et au terroir.  Pourtant il est en biodinamie, il n'utilise aucune barrique neuve, beaucoup de vieux foudre, levure indigène, bref tout pour laisser exprimer le terroir....

Même chose à Bordeaux, la rive droite se fait trop souvent passer pour la rive gauche et vice versa.  Et ce n'est pas seulement à cause du réchauffement climatique, c'est le vouloir des vignerons.  Si je vois des gens faire des vins à 12,5% dans le Douro à pleine maturité et sans gout vert, que l'on vienne pas me dire que c'est impossible à Bordeaux!

Bref tout cela se résume rapidement pour moi.  À travers le temps, les modes changent, les définitions changent, les opinions changent, les approchent changent et les motivations changent aussi pour définir ces notions de typicité et de terroirs.  Pour moi les plus grands vins dans plusieurs régions sont en fait ces extra-terrestres dont aucun vin de la région ne les ressemble.  Parce que l'empreinte du vigneron est trop grande, parce qu'ils font plus attention au terroir que les autres, parce que les clones choisis après le phylloxéra sont différents, technique de vinification... who knows!  Une chose est certaine, ces grands noms ont à coeur une notion, le RESPECT.

C'est tout un cri du cœur! Je retiens trois choses:

tout pour laisser exprimer le terroir...., je crois que lorsqu'un producteur fait tout pour laisser exprimer le terroir (ce qui implique le moins d'intrant possible), il offre inévitablement un vin d'une certaine typicité, extra-terrestre ou non. Dans mon livre à moi  Laughing , Niepoort a tracé la voie aux autres et a remit sur la map les Portos dans un style très classique!

c'est le vouloir des vignerons,dans un monde idéal, le vigneron produit un vin qu'il aime mais il peut arriver que la loi du marché lui dicte autre chose...en bout de ligne, peut importe ses motivations, le résultat correspond aux choix qu'il a fait...

À travers le temps, les modes changent, les définitions changent, les opinions changent, les approchent changent et les motivations changent aussi pour définir ces notions de typicité et de terroirs, ici, nous avons le marché. Ce marché ressemble à quoi?

Tranche de vie Laughing Je parcours présentement le marché de la restauration...Bien que je demeure en région, je pense qu'il correspond à une certaine réalité. La majeur partie des clients et les responsables des achats se contrefout de la typicité. Au fil du temps, je me rend compte qu'une infime partie de la clientèle connaît le vin. Je peux donc comprendre qu'au prix que le consommateur doit payer lors d'un repas au restaurant (soit 2.2 à 3 fois le prix) que celui-ci exige qu'il y est du vin dans le verre. Cela implique beaucoup de concentration, de bois et une petite pointe de sucre....Il ne faut pas oublier que les jeunes carburent aux cocktails présentement: alcool, fruits et sucres. Trois caractéristiques qui doivent se retrouver dans le vin.....Dans certain cas, les producteurs n'ont d'autre choix que de s'adapter....

Typicité et terroirs: deux mots en voie de disparition...
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1397
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner bourguignon d'avant les fêtes : 11 décembre

Message par Invité le Lun 14 Déc 2015 - 10:57

Francois Fontaine a écrit:
Jonathan Marquis a écrit:Pour le batard, est-ce une mauvaise bouteille ou c'est le producteur qui cloche? L'appréciation semble asser faible pour une si grande parcelle... ?

C'est une excellente question Jonathan.  J'ai acheté cette bouteille il y a plusieurs années en me basant sur l'appellation et la note Burghound.  A ce moment, je ne connaissais pas les producteurs qualité++ vs les producteurs "moins hot" si on peut dire ainsi.  4 ans plus tard, soit hier, je me suis dit que j'apporterais cette bouteille précisément pour qu'elle se fasse juger devant comité.  Comme cette bouteille était classé dans ma catégorie "Erreur d'achat de débutant". Je m'en suis servi pour me faire éduquer par les maitres présent hier sur ce qui clocherait surement avec celle-ci.  J'ai donc rentabilisé mon investissement non pas par le plaisir que cette bouteille m'a procuré mais plutot avec l'enseignement qui m'a été donné.  Donc ce ne serait pas tant une question de mauvaise bouteille mais plutot de producteur si je me fis à ce que les gens présent hier disait et aussi d'autres commentaire que j'avais recu de multiples autres sources dans le monde du vin.

Parfois j'apporte des belles bouteilles pour donner du plaisir et parfois ce sont des bouteilles pour faire travailler les gens et faire confirmer certain préjugés favorable ou non-favorable.

Superbe diner avec la gang hier.  J'en suis encore sorti avec un grand sourire..

Deux Chevalier-Montrachet 2009 de Louis Latour ouverts à la Paulée de Meursault, en novembre. Les deux oxydatifs. Un Montrachet 2002, toujours de Louis Latour, ouvert en début d'année: même tendance oxydative. L'autre Montrachet 2002 ouvert l'an dernier: terriblement oxydé.

Un domaine qui, par ailleurs, continue de faire de la flash pasteurisation sur TOUS ses vins rouges, y compris les grands crus.

Comme Mike Therrien: qualité très en dessous des autres grands négociants (Bouchard, Drouhin, Jadot, Chanson, Bichot, etc.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner bourguignon d'avant les fêtes : 11 décembre

Message par Jean-Philip Journeault le Lun 14 Déc 2015 - 11:13

Merci une fois de plus à tous les participants pour votre générosité et votre bonne humeur !!! Un "petit" dîner du temps des fêtes qui s'est terminé bien tard dans notre cas !!! Voici les vins ayant été ouvert au resto suite à votre départ :

Domaine de Marcoux Châteauneuf-du-Pape Vieilles Vignes 2010 Dès le premier nez, on sait qu'on vient de changer de région de par la richesse et l'exubérance de celui-ci qui s'éloigne légèrement de la dentelle des vins dégustés auparavant. Toutefois, avec l'aération, il gagne en complexité pour nous offrir un bouquet plus élégant allant même jusqu'à nous donner de délicates notes florales. La bouche nous surprend de par sa puissance et sa vigueur contenu dans un ensemble aux tanins souples mais bien présent ce qui nous donne une impression de légèreté malgré toute la densité de la matière. La finale est longue et chaleureuse sans être brûlante ce qui nous confirme que le vin a été bien maîtrisé. 91 pts (Merci Martin)

Domaine Hubert Lignier Morey-Saint-Denis Premier Cru Blanchards 2010 On revient immédiatement sur le chemin de la légèreté et de la finesse sans pour autant perdre en puissance puisque celui-ci n'a pas souffert d'être servi immédiatement après le C9P bien au contraire ! Le nez est des plus expressif dès l'ouverture de la bouteille et me séduit immédiatement avec ses parfums délicats et sa légère pointe de fumée qui ajoute complexité et élégance. La bouche est généreuse avec un fruit très doux et une magnifique persistance. Le boisé se fait légèrement sentir mais ne nuit aucunement à l'équilibre du vin. Très belle réussite d’ensemble qui me fait regretter de ne pas en avoir acheter d'avantage ! 93 pts (Mon offrande)

Domaine des Lambrays Clos des Lambrays Grand Cru 2009
Un domaine que j'affectionne particulièrement et qui est venu me chercher une fois de plus lors de ce dîner ! L'aveugle ne ment pas, on s'y découvre un peu plus à chaque fois !!! Le nez est dans la même ligné que le vin précédent avec un parfum des plus expressif et sensuel sur les fruits frais et les épices exotiques. La texture en bouche est des plus soyeuse et présente une intensité et une complexité qui se développe au fur et à mesure que le vin gagne en aération. L'équilibre y est malgré la jeunesse criante de celui-ci et le millésime jugé généreux et je crois qu'il nous offrira quelques choses de magique lorsqu'il atteindra sa pleine maturité. 94 pts (Merci François)

Merci à Martin pour la pizza de l'after et les quelques "petits" extra qui ont su agrémenter notre soirée !!!

avatar
Jean-Philip Journeault

Messages : 190
Date d'inscription : 02/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner bourguignon d'avant les fêtes : 11 décembre

Message par Alexandre Deslauriers le Lun 14 Déc 2015 - 11:25

Jean-Philip Journeault a écrit:

Domaine des Lambrays Clos des Lambrays Grand Cru 2009
Un domaine que j'affectionne particulièrement et qui est venu me chercher une fois de plus lors de ce dîner ! L'aveugle ne ment pas, on s'y découvre un peu plus à chaque fois !!! Le nez est dans la même ligné que le vin précédent avec un parfum des plus expressif et sensuel sur les fruits frais et les épices exotiques. La texture en bouche est des plus soyeuse et présente une intensité et une complexité qui se développe au fur et à mesure que le vin gagne en aération. L'équilibre y est malgré la jeunesse criante de celui-ci et le millésime jugé généreux et je crois qu'il nous offrira quelques choses de magique lorsqu'il atteindra sa pleine maturité. 94 pts (Merci François)

J'ai ouvert la même bouteille avec Martin samedi soir en ne sachant pas que vous l'aviez goûté la veille! Nez pas en place au départ qui s'est tranquillement mis en place au courant de la dégustation mais qui est demeuré tout de même assez effacé. Bouche vieillotte, beaucoup de feuilles morte et une touche de fourrure animal... Assez peu de fruit dans cette bouteille! Martin croyait à un 2004 au départ et grosse déception au dévoilement... Bouteille pas net vs variabilité dans les bouteilles? Ce n'est pas la première fois que j'ai des déceptions sur certaines bouteilles du Clos des Lambrays! À revoir...
avatar
Alexandre Deslauriers

Messages : 1057
Date d'inscription : 09/06/2009
Age : 33

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner bourguignon d'avant les fêtes : 11 décembre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum