Derniers sujets
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier


Souper Grands vins Italien, 19 février

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Souper Grands vins Italien, 19 février

Message par Jonathan Marquis le Jeu 19 Fév 2015 - 11:23

C'est ce soir!

Je vais apporter le recioto pour partager!
avatar
Jonathan Marquis

Messages : 967
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 31
Localisation : Morin-Heights

Voir le profil de l'utilisateur http://www.marquisinc.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souper Grands vins Italien, 19 février

Message par Sébastien Desforges le Jeu 19 Fév 2015 - 13:12

Bon souper les gars, j'hai bien hâte de vous lire !
avatar
Sébastien Desforges

Messages : 394
Date d'inscription : 25/07/2012
Age : 31
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souper Grands vins Italien, 19 février

Message par Michel Therrien le Jeu 19 Fév 2015 - 14:30

Bonne dégustation les gars.
Prédiction : Barbaresco 98 de Gaja sur une des deux premières marches.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7675
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souper Grands vins Italien, 19 février

Message par Invité le Jeu 19 Fév 2015 - 15:09

J'aime bien le Ornellaia 2002.

Bonne dégusse!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souper Grands vins Italien, 19 février

Message par Invité le Ven 20 Fév 2015 - 9:16

Mon TOP 3

Aldo Conterno Granbussia Barolo Riserva 2000 GRAND VIN
Ornellaia 2002
Ornellaia 2005

Sassicaia 1999: Défaut important
Giacosa Barbaresco Asili 2001: Bouchonné
1ère bouteille de Aldo Gran Bussia 2000: Bouchonné

Conterno Barolo 1996 et Gaja Barbaresco 1998 bons, mais pas transcendants. Ils sont tombés rapidement après un début prometteur. Le 1996 avant le 1998 pour moi.

Sassicaia 1980 étonnant au départ mais qui s'est retrouvé à genoux après une heure.

Reccioto 1990 de Dal Forno très bon, un petit peu chaud par contre mais vraiment en dessous du Quintarelli 1995 dégusté l'année dernière.
Manquait un peu d'énergie et de fraîcheur.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souper Grands vins Italien, 19 février

Message par Alain Roy le Ven 20 Fév 2015 - 11:50

Top 3: Ornellaia 2002
                   Gaja 1998
                   Bussia 2000

Ornellaia 2002:  costaud et tendre à la fois, harmonieux, prêt à cueillir
Ornellaia 2005:  costaud et costaud, plein, un peu asséchant, trop jeune
[/Sassicaia 1980] vachement surpris de la robe, encore belle. Encore du fruit, aérien, fraise, mais l'étonnement ne dure pas longtemps.
[/Sassicaia 1999] découverte d'un nouvel arôme: pork-corn, un mix hallucinant de pop-corn et de porc fumé ! Un peu sûrette, un peu de fruit, pas assez de tout.
[b][/Falletto 2001] bouchon.
[b]Gaja 1998:
nez raffiné, bien élevé, fruité. J'aime beaucoup, un brin sucré, doucereux.
Conterno 1996: vieux nez, robe brouille, bouche pleine qui décline rapidement.
Bussia 2000: robe jeune, nez dense, sévère, un peu fumé avec fruits. Beaucoup aimé, me semble encore jeune.

Recioto 1990: J'ADORE ce genre de vin, mais à ce prix, on se fout de ma gueule...Vivement un petit Banyuls ou un petit Maury.

Conclusion: je ne trippe pas vraiment à déguster de très vieux vins qui crèvent "live" dans mon verre et je crois préférer les vins italiens dans leurs relatives jeunesses.
[/b][/b]
avatar
Alain Roy

Messages : 1961
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souper Grands vins Italien, 19 février

Message par André Laurendeau le Ven 20 Fév 2015 - 12:56

Comme Yvan m'a fait un commentaire sur ma mauvaise habitude de ne pas faire de CR de nos dégustations ... je me reprends !  Very Happy

Belle dégustation de grands italiens hier !

Quelques commentaires:

Je dois déclarer un conflit d'intérêt ici : je suis un fan fini de nebbiolo.  Alors pas de surprise pour le vin qui a fait ma soirée : le Granbussia Barolo Riserva 2000 d'Aldo Conterno .  Un vin complexe, avec les arômes caractéristiques de l'appellation : la rose, l'anis étoilé, le bulbe de fenouil, un léger arômes de vanille - un peu surprenant pour un vin vinifié et élevé en larges fûts de chêne slovaque et non en barrique.  Il a été servi nez-à-nez avec le Barolo Cascina Francia 1996 de Giovanni Conterno, l'autre branche de la famille. Ce vin par ailleurs excellent, a malheureusement été éclipsé par le GranBussia.

Le Barbaresco 1998 de Gaja, pour sa part, m'a un peu déçu. Moyennement aromatique, il n'est pas "venu me chercher".

J'ai aussi eu quelques belles surprises ...  Je ne suis pas trop "super-toscans".  Malgré tout, j'ai bien apprécié les Sassicaia est les Ornelaia - il faut croire que lorsque ces vins avancent en âge (à moins que cela ne soit moi?) ils me sont plus agréables ... Mention spéciale au Sassicaia 1980 qui a su, dans un millésime fort difficile, tirer son épingle du jeu.  Mais avec le retrait du Sassicaia 1999, défectueux , les Ornellaia sont sortis gagnants de ce match, 2002 en tête pour aujourd'hui, mais 2005 étant un plus grand mais ouvert trop tôt.

Enfin, le reccioto 1990 de Dal Forno était tout simplement parfait, malgré une température trop élevée. Un équilibre exemplaire, un nez fort complexe, et tout juste assez de sucre pour bien terminer le repas .... sauf que ce n'est pas cette bouteille qui l'a terminé!  En effet, un Barolo Chinatto de Gagliardo a été ouvert, avec son nez herbacé, un peu médicinal, et sa franche amertume.  On aime ou on n'aime pas ce type de produit fait à base de Barolo dans lequel on fait macérer des herbes et des épices, et de l’écorce de quinquina qui lui donne son amertume caractéristique.  Perso, son côté médicinal m'a un peu agressé, mais pour en avoir dégusté d'autres producteurs (dont Cappellano), ce type de produit peut être magnifique.

On refait ça quand ?

André

avatar
André Laurendeau

Messages : 646
Date d'inscription : 21/06/2009
Age : 56
Localisation : Ste-Dorothée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souper Grands vins Italien, 19 février

Message par Invité le Ven 20 Fév 2015 - 13:26

André Laurendeau a écrit:Comme Yvan m'a fait un commentaire sur ma mauvaise habitude de ne pas faire de CR de nos dégustations ... je me reprends !  Very Happy

Belle dégustation de grands italiens hier !

Quelques commentaires:

Je dois déclarer un conflit d'intérêt ici : je suis un fan fini de nebbiolo.  Alors pas de surprise pour le vin qui a fait ma soirée : le Granbussia Barolo Riserva 2000 d'Aldo Conterno .  Un vin complexe, avec les arômes caractéristiques de l'appellation : la rose, l'anis étoilé, le bulbe de fenouil, un léger arômes de vanille - un peu surprenant pour un vin vinifié et élevé en larges fûts de chêne slovaque et non en barrique.  Il a été servi nez-à-nez avec le Barolo Cascina Francia 1996 de Giovanni Conterno, l'autre branche de la famille. Ce vin par ailleurs excellent, a malheureusement été éclipsé par le GranBussia.

Le Barbaresco 1998 de Gaja, pour sa part, m'a un peu déçu. Moyennement aromatique, il n'est pas "venu me chercher".

J'ai aussi eu quelques belles surprises ...  Je ne suis pas trop "super-toscans".  Malgré tout, j'ai bien apprécié les Sassicaia est les Ornelaia - il faut croire que lorsque ces vins avancent en âge (à moins que cela ne soit moi?) ils me sont plus agréables ... Mention spéciale au Sassicaia 1980 qui a su, dans un millésime fort difficile, tirer son épingle du jeu.  Mais avec le retrait du Sassicaia 1999, défectueux , les Ornellaia sont sortis gagnants de ce match, 2002 en tête pour aujourd'hui, mais 2005 étant un plus grand mais ouvert trop tôt.

Enfin, le reccioto 1990 de Dal Forno était tout simplement parfait, malgré une température trop élevée. Un équilibre exemplaire, un nez fort complexe, et tout juste assez de sucre pour bien terminer le repas .... sauf que ce n'est pas cette bouteille qui l'a terminé!  En effet, un Barolo Chinatto de Gagliardo a été ouvert, avec son nez herbacé, un peu médicinal, et sa franche amertume.  On aime ou on n'aime pas ce type de produit fait à base de Barolo dans lequel on fait macérer des herbes et des épices, et de l’écorce de quinquina qui lui donne son amertume caractéristique.  Perso, son côté médicinal m'a un peu agressé, mais pour en avoir dégusté d'autres producteurs (dont Cappellano), ce type de produit peut être magnifique.

On refait ça quand ?

André


Mon cher André, je ne suis certainement pas un modèle d'assiduité en ce qui concerne les comptes rendus ! Il fallait prendre ça au 3e degré !! Razz  En revanche, j'aime bien être initiateur de dégustations !! Au moins ça d'acquis ! Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souper Grands vins Italien, 19 février

Message par André Laurendeau le Ven 20 Fév 2015 - 13:32

Yvan J. Grisé a écrit:Mon cher André, je ne suis certainement pas un modèle d'assiduité en ce qui concerne les comptes rendus ! Il fallait prendre ça au 3e degré !! Razz  En revanche, j'aime bien être initiateur de dégustations !! Au moins ça d'acquis ! Very Happy
Fais-toi en pas Yvan, t'as pas ce pouvoir-là sur moi :-) Tu m'as juste fait réaliser que ça faisait un bout que je n'avais rien écrit, et qu'il était peut-être temps d'y voir ...

André
avatar
André Laurendeau

Messages : 646
Date d'inscription : 21/06/2009
Age : 56
Localisation : Ste-Dorothée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souper Grands vins Italien, 19 février

Message par Michel Therrien le Ven 20 Fév 2015 - 16:33

Merci des CRs.
Dommage pour les nombreuses bouteilles défectueuses et le vin liquoreux chaud.
Grande surprise pour Ornellaia 2002.....j'i du 97-2001 et 2004 en cave.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7675
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souper Grands vins Italien, 19 février

Message par Invité le Sam 21 Fév 2015 - 9:13

Michel Therrien a écrit:Merci des CRs.
Dommage pour les nombreuses bouteilles défectueuses et le vin liquoreux chaud.
Grande surprise pour Ornellaia 2002.....j'i du 97-2001 et 2004 en cave.

Ce qui me fait penser que ce serait drôlement chouette que tu sois présent dans ce genre de dégustation ! Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souper Grands vins Italien, 19 février

Message par Michel Therrien le Sam 21 Fév 2015 - 10:01

Un pb de date....repas avec mon mentor Alain Bélanger jeudi et ma blonde autour d'une RSV 2006 du DRC....CR à venir.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7675
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souper Grands vins Italien, 19 février

Message par Invité le Sam 21 Fév 2015 - 12:39

Michel Therrien a écrit:Merci des CRs.
Dommage pour les nombreuses bouteilles défectueuses et le vin liquoreux chaud.
Grande surprise pour Ornellaia 2002.....j'i du 97-2001 et 2004 en cave.

Pas de surprise pour le 2002 de mon côté. Dégusté à deux reprises avec Axel Heinz et chaque fois étonné de la tenue du vin malgré les difficulté du millésime. Les bonnes bouteilles sont fraîches et se démarquent du style habituellement concentré du cru par une grande buvabilité.

2001 est grand, mais à boire. Même chose pour 1997. Le 2000 ouvert l'an dernier montrait un registre encore tannique et un fruit en retrait. 2004 est de loin le meilleur Ornellaia que j'ai dégusté. Jamais dégusté le 1999.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souper Grands vins Italien, 19 février

Message par Michel Therrien le Sam 21 Fév 2015 - 12:57

Patrick Désy a écrit:
Michel Therrien a écrit:Merci des CRs.
Dommage pour les nombreuses bouteilles défectueuses et le vin liquoreux chaud.
Grande surprise pour Ornellaia 2002.....j'i du 97-2001 et 2004 en cave.

Pas de surprise pour le 2002 de mon côté. Dégusté à deux reprises avec Axel Heinz et chaque fois étonné de la tenue du vin malgré les difficulté du millésime. Les bonnes bouteilles sont fraîches et se démarquent du style habituellement concentré du cru par une grande buvabilité.

2001 est grand, mais à boire. Même chose pour 1997. Le 2000 ouvert l'an dernier montrait un registre encore tannique et un fruit en retrait. 2004 est de loin le meilleur Ornellaia que j'ai dégusté. Jamais dégusté le 1999.

J'avais lu aussi ci-dessous
Patrick Désy a écrit:12 millésimes en intégral du grand vin de Tenuta Dell’Ornellaia. Créé en 1981, on allait juger une « période clé » selon Axel Heinz, vinificateur en chef (en place depuis le millésime 1995). Bordelais dans l’âme, émule de Michel Rolland, on sent son perfectionnisme, son agilité « d’assembleur », sa passion pour la chose et ce côté un peu convenu.

Ornellaia Bolgheri DOC Rosso Superiore 2002
65 CS 30 M 5 CF
On sent la présence du cabernet, cassis, poivron, poivre, betterave, tomate séchée. Bouche franche, classique, la richesse a laissé la place à un corps droit, d’assez bonne finesse. Les tanins apparaissent un peu disproportionnés et laissent une impression sèche en finale. À boire à table. 15


_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7675
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souper Grands vins Italien, 19 février

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum