Derniers sujets
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier


Soirée de rêve avec Champlain à Joliette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soirée de rêve avec Champlain à Joliette

Message par Michel Therrien le Lun 15 Déc 2014 - 19:32

Un rêve que je chérissais depuis quelques années a eu lieu samedi le 13 décembre. Celui de réunir 2 grands amis soit Michel Dunberry et Vincent Messier-Lemoyne en compagnie des mes idoles soit Champlain Charest et Alain Bélanger. La retraite de Monique et Champlain du Bistrot a rendu la chose possible. Ne restait qu'à assembler tout le monde à une même date. Voici ce que cela donne en photo.....



Une grande soirée fort réussie.
Bien entendu quelques bouteilles furent dégustées....

Champagne brut Cuvée Cristal, Jean Sandrin
Champagne brut Blanc de Blancs 2004, Joseph Perrier
Champagne Brut Comtes de Champagne 2002, Taittinger
Chassagne-Montrachet 1er cru Ruchottes 2008, Domaine Ramonet
Meursault Clos de La Barre 1988, Comtes Lafon
Corton-Charlemagne 2008, Domaine Bruno Clair
Corton-Charlemagne 2008, Domaine G. Roumier
Saumur-Champigny Les Poyeux 2002, Domaine Clos Rougeard
Échézeaux 2006, Domaine Georges Mugneret-Gibourg
Bonnes Mares 2008, Domaine Robert Groffier
La Tâche 2007, Domaine de la Romanée Conti
La Tâche 2007, Domaine de la Romanée Conti
Hermitage rouge 1999, Domaine J.L. Chave
Ermitage Cuvée Cathelin 1995, Domaine J.L. Chave
Vouvray moelleux Le Haut Lieu 1ere trie 1990, Domaine Huet
Vouvray moelleux Goutte d'Or 1990, Domaine du Clos Naudin
Champagne Extra Brut Cuvée 736, Jacquesson

Un petit CR ce soir suivra, une photo pour débuter


_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7675
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée de rêve avec Champlain à Joliette

Message par Michel Therrien le Lun 15 Déc 2014 - 21:02

Un CR à la façon dont les vins ont été servis.
Aucune note mais chaque vin a eu son moment et nous en avons discuté.

Champagne brut Cuvée Cristal, Jean Sandrin
Champagne brut Blanc de Blancs 2004, Joseph Perrier
Champagne Brut Comtes de Champagne 2002, Taittinger

Tout d'abord, Natacha et moi offrons un trio de Champagne. Un crescendo dans le service était prévu. Je me suis trompé! Cristal pure, rond et charmeur a vraiment séduit. La 2004 Blanc de Blancs Joseph Perrier était une bouteille vieillotte et plus vineuse qu'à mon souvenir. Comtes de Champagne 2002 est un grand vin qui a marqué tout les convives

Chassagne-Montrachet 1er cru Ruchottes 2008, Domaine Ramonet
Vin de transition, à la fois riche et puissant à la finale un brin botrytisée et sans son côté réduit habituel. Le dernier champagne lui a fait ombrage. Leçon pour une prochaine.....faire la transition avec un vin plus acide et tranchant comme un chablis ou un sancerre. Le vin aurait été parfait sur le foie gras en terrine qui a suivi. Merci Justine et Vincent.

Meursault Clos de La Barre 1988, Comtes Lafon
Premier vin sur la terrine. Tous furent surpris par la fraicheur et la tenue de ce vin de plus de 26 ans. Lafon, lorsqu'il vieillit bien, est toujours au panthéon des grands vins. Merci Monique et Champlain.


Corton-Charlemagne 2008, Domaine Bruno Clair
Corton-Charlemagne 2008, Domaine G. Roumier

J'ai tenté de faire déguster à Champlain des vins qu'ils n'avaient jamais goûtés. Chose à demi réussie car il connaissait celui de Bruno mais pas celui de Christophe. Des vins rares dont le premier fut acheté au Domaine l'année dernière et le second acheté par Vincent dans un encan aux USA. Nous avons eu un duo de grands vins ici. Nous pensions à une victoire de Roumier sur Bruno....mais non. Le Corton Charlemagne de Bruno était concentré, pur, puissant et minéral avec grande longueur. Jeunesse inouïe. Celui de G. Roumier plutôt sur la rondeur et le charme avec grande mâche. Vin de touché et de plénitude. Deux expressions différentes avec un penchant vers Bruno Clair pour la grande majorité à table.


Saumur-Champigny Les Poyeux 2002, Domaine Clos Rougeard
Vin de transition et de bonheur.....un des vins préférés de Monique et de Natacha. Comme toujours, un touché bourguignon avec fruité et mâche mais sans les travers poivronnés usuels du Cabernet Franc. Vin qui ne pâlit pas face aux suivants. Merci Alain.

Échézeaux 2006, Domaine Georges Mugneret-Gibourg
Bonnes Mares 2008, Domaine Robert Groffier
Un duo sur la Côte de Veau de la Boucherie Slovenia de Mtl....meilleur veau en ville!
Échézeaux 2006 de Mugneret-Gibourg m'a surpris voir déçu avec un boisé imposant et une bouche plus structuré et vive. Le Bonnes Mares de Groffier m'a fait entendre plusieurs WOW. Fraicheur, éclat, fruité noir et rouge avec puissance et densité mais aussi grande longueur. Un grand vin rien de moins. Merci Justine et Vincent pour ses deux offrandes.


La Tâche 2007, Domaine de la Romanée Conti
La Tâche 2007, Domaine de la Romanée Conti
Les deux Michel de Joliette voulaient boire un vin du Domaine de la Romanée Conti avec Alain et Champlain. Deux bouteille c'est mieux qu'une mais le même vin c'est encore mieux afin d'en avoir plus! Deux verres et des bouteilles assez différentes. La première un peu terne et épicé alors que la seconde avait un fruité rouge au nez fort séduisant. Les bouches étaient vraiment comparables. C'est rond tout en étant dense et plein....de la mâche.....beau volume, tanins abondants et fins, grande longueur sur le fruit et les épices puis retour salivant. Moment de bonheur et de rire.............vin de rassemblement pour les bourguignols que nous sommes.


Hermitage rouge 1999, Domaine J.L. Chave
Ermitage Cuvée Cathelin 1995, Domaine J.L. Chave
Un duo de vins d'un grand ami de Monique et Champlain. Le premier avec lard fumé, épices un brin vertes et cassis avec une bouche droite et séveuse. Finale poivrée et fine. Merci Élise et Michel. Cathelin 95 avec des notes plus sudistes comme la garrigue puis de la réglisse noire et des notes fruitée noires. La bouche est puissante, droite et charnue, plus que longue avec épices et fruité noir main dans la main. Vin sérieux et dense. Merci Monique et Champlain.


Vouvray moelleux Le Haut Lieu 1ere trie 1990, Domaine Huet
Vouvray moelleux Goutte d'Or 1990, Domaine du Clos Naudin
Un duo du grand millésime 90 dans la Loire. Nous avons été tous surpris par la fraicheur de celui de Huet. Complexité aromatique folle, bouche juteuse, pleine et vive avec une robe topaze. Ça déroute mais ça tient la route sans lourdeur. Très jolie bouteille. Merci Élise et Michel. Puis le vin le plus rare au monde.....seulement produit en 1947 et 1990 au 20 e siècle! Notes iodées prononcées qui nous fait craindre un bouchon puis pain grillé, coing, miel chaud, pain d'épices, oranges....le discours olfactif change à toutes les minutes. Bouche pleine, ronde et grasse, puis sirupeuse mais surtout fraiche. Ça ne finit jamais ce vin. Vin riche et d'une classe folle. Vin de légende en compagnie d'une légende. Merci Justine et Vincent.

Champagne Extra Brut Cuvée 736, Jacquesson
Tout juste avant le dodo vers 2 hres du matin, le rince bouche favori de Champlain....du Champagne. Typée Jacquesson avec pureté et droiture, rafraîchissante et fine.

Soirée inoubliable entre amis, en toute simplicité et convivialité même avec les grandes étiquettes.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7675
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée de rêve avec Champlain à Joliette

Message par Patrick Essa le Mar 16 Déc 2014 - 1:51

Eh bien mes amis on ne se refuse rien! Heureux de vous voir ainsi entre gens de bonne compagnie et avec moults flacons de haut vol. Un compte rendu sensitif qui m'a fait saliver.
avatar
Patrick Essa

Messages : 970
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée de rêve avec Champlain à Joliette

Message par Pierre Beauregard le Mar 16 Déc 2014 - 8:05

Merci du compte-rendu. Moments privilégiés de la vie.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1980
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée de rêve avec Champlain à Joliette

Message par Frederik Boivin le Mar 16 Déc 2014 - 8:53

Chanceux, de vivre un rêve.
Enjoy!
Et merci pour le beau CR à faire rêver...
avatar
Frederik Boivin

Messages : 1802
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 43
Localisation : montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée de rêve avec Champlain à Joliette

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 16 Déc 2014 - 12:23

Soirée mémorable samedi soir, définitivement un dreamers, avec, en plus des bouteilles de rêve que nous avons bues, la présence de deux monuments du vin au Québec : Alain Bélanger et Champlain Charest. Les vins ont été bus à bouteille découverte :

Jean Sandrin Cristal champagne brut : Nous sommes arrivés alors que la bouteille se terminait … J’ai apprécié la combinaison de vinosité et de fraîcheur de ce vin. Très bien, voire plus.

Joseph Perrier blanc de blancs champagne brut 2004 : Côté un peu rancio, sur des notes de mie de pain et de noisette. Bouche ample, fine, moyennement complexe et qui, malgré une jolie bulle, manque un peu de peps … moins éclatant et long qu’à mon souvenir. Très bien.

Taittinger Comtes de Champagne blanc de blancs champagne brut 2002 : On change de gamme. Nez profond, pur, moins explosif et aromatique qu’à mon souvenir, mais détaillé et précis. Bouche racée, longue et large, à la fois puissante et élégante. Un grand blanc … effervescent! Excellent, voire plus.

Ramonet Ruchottes chassagne-montrachet 1er cru 2008 : Difficile à croire, mais nous manquions de vin pour l’apéro … c’est ce qui arrive quand on assemble une telle bande de soiffards! Nez de fruit blanc, de praline, de crème pâtissière, avec le côté mentholé typique de ce producteur. L’attaque est pleine et riche, avec de la texture et un côté miellé/exotique. Milieu de bouche savoureux puis finale qui s’épure. Je l’ai trouvé moins riche que d’autres convives et étonnamment ouvert. Un régal si on aime le style (ce qui est mon cas), mais pas tout à fait la densité que j’en attendais. Excellent.

Comtes Lafon Clos de la Barre meursault 1988 : Couleur magnifique, encore bien jeune, finement dorée, mais éclatante. Nez qui a besoin d’un peu d’air pour ses départir de ses notes de coquille d’huîtres. Le tout s’ouvre sur des notes fumées, de fougère, de champignon frais, avec des arômes floraux et fruités secs en arrière plan. Bouche patinée, élégante, qui offre un beau volume et une finale vibrante. Très belle longueur. Le genre de blanc qui ne peut m’empêcher d’être nostalgique du bon vieux temps … Et dire que ce n’est qu’un villages … Excellent, voire plus.

Bruno Clair corton-charlemagne grand cru 2008 : Nez discret, un peu soufré et réduit, qui s’ouvrira sur des notes d’agrumes frais, de pierre chaude et d’épices (cannelle, muscade). La bouche est droite, vigoureuse et puissante, mais ciselée, un peu à l’image des rouges du domaine. Très belle longueur pour ce vin archi-jeune, un peu austère, mais impressionnant. Excellent, voire plus.

Roumier corton-charlemagne grand cru 2008 : On change ici de registre. Le nez est plus miellé, avec des notes de pomme golden, d’acacia et des notes épicées vertes, genre chartreuse. La bouche est pleine, patinée, avec une réelle vinosité. J’ai aimé le caractère charnel et savoureux de ce vin. Pour moi, malgré les styles très différents et le caractère (trop?) accessible/prêt de celui-ci, deux vins d’égale grandeur. Deux grands crus blancs issus du même climat, vinifiés par des producteurs de rouges, mais dont la patte, sur cette couleur, est très cohérente avec leur style respectif en rouge. Excellent, voire plus.

Clos Rougeard Les Poyeux saumur-champigny 2002 : Nez de framboise, de tabac, de poivron grillé, avec des touches de cacao amer et de menthe fraîche. Bouche svelte, avec une jolie mâche en milieu de bouche et une finale persistante, comme crayeuse, sur des touches sanguines. Vin franc, frais, parfumé, dont la combinaison entre douceur de texture, grain si particulier des tanins du cabernet franc et impression dynamique est à la fois unique et si réjouissante. Excellent, voire plus.

Mugneret-Gibourg échezeaux grand cru 2006 : Nez de fruits noirs, moyennement expressif, assez épicé et passablement boisé. Bouche avec du fond, mais peu expressive, tannique et amère. Mauvais casting, mauvaise bouteille? Je ne sais trop … Mais une telle soirée fait forcément et malheureusement des victimes. C’en fût une. À revoir.

Robert Groffier bonnes-mares grand cru 2008 : Nez de fruits noirs sauvages, de cacao, de viande fumée, de menthe, d’encens et de violette. L’ensemble est incroyablement profond, complexe et détaillé, avec un caractère envoûtant. La bouche est précise, à la fois veloutée et fraîche, longue et intense. Sauvage et raffinée à la fois, la finale est tout simplement captivante, avec un retour acide, signe des grands vins. Superbe, voire plus.

Domaine de la Romanée-Conti la tâche grand cru 2007 : Nous avons poussé l’excès à la limite, ouvrant deux bouteilles (merci aux deux Michel!) de ce vin rare afin que tous puissent avoir non seulement le bonheur d’y goûter, mais d’en boire. Une première bouteille un rien terne, la seconde, tout simplement parfaite … Fruits rouges, soja, rose fanée, terre brune, cannelle, avec des notes de poivre blanc qui rappellent la vendange entière. La bouche est large, musclée, mais les tanins sont admirablement fins. Longueur d’anthologie, avec un éclat rare, une véritable minéralité et une persistance aromatique tout simplement envoûtante, sur la rose, l’encens et le poivre blanc. La première est, à tout le moins, excellente, la seconde, tout simplement sublime.

Jean-Louis Chave hermitage 1999 : Nez de fruits rouges et noirs, de viande fumée, de poivre concassé, avec des notes sanguines et de violette en second plan. Bouche costaude, pleine et plutôt robuste, qui semble manquer un peu de verve. Bonne longueur, finale large et séveuse, mais encore là, un peu matte aromatique. Un vin que j’ai trouvé excellent, qui aurait peut-être gagné à avoir plus d’air … et assurément à ne pas être servi entre les deux vins qui l’encadraient! C’est la deuxième fois que je le croise cette année et ma première rencontre avait été absolument renversante.

Jean-Louis Chave Cuvée Cathelin ermitage 1995 : Rencontre avec un autre mythe … une première pour moi. La couleur me semble plus dense et foncée que celle du précédent. Nez précis, profond, sur l’olive noire, le cassis, la suie, la viande grillée et l’encre. Bouche compacte, musclée et athlétique, mais dont la précision et l’intensité ont indéniablement quelque chose de rare. Le vin dévoile une fougue et une race hors normes. La finale est d’une longueur ahurissante, avec un profil sauvage, captivant. À la hauteur de mes attentes disproportionnées! Superbe.

Huët Le Haut-Lieu Moelleux 1ère Trie vouvray 1990 : Couleur orangée, plutôt foncée, mais bien brillante. Nez d’agrumes confits, de pomme caramélisée, de tourbe, de fumée. La bouche est harmonieuse, plus riche que ce que j’en attendais, tout en conservant passablement de vigueur. Finale précise, longue et parfumée. Excellent, voire plus.

Philippe Foreau Clos Naudin Goutte d’Or vouvray 1990 : Vin mythique de la Loire s’il en est … le Domaine n’a produite cette cuvée que trois fois dans son histoire : 1947, 1990 et 2011. Couleur acajou, fauve, avec des reflets bronze. Nez qui a besoin d’un peu de temps pour se mettre en place, sur des notes de fruits confits, de tabac, de caramel foncé, de café, de silex et d’encens. La bouche est tout simplement magique, incroyablement riche et texturée, mais sans lourdeur. La finale est kilométrique et finit aérienne, vaporeuse … Faut le boire pour le croire j’imagine. Sublime.

Jacquesson Cuvée 736 champagne extra-brut : Champlain nous dit que c’est quand même pas mal plus civilisé de finir un grand repas avec des bulles qu’avec du café! Qu’il a raison … Il se fait tard et nous enfilons notre manteau pour revenir à Montréal … mais il faut quand même prendre le temps de nous rafraîchir le palais pour la route. Vin droit, mousse fine, ensemble ciselé, très pur et de belle longueur. Très bien, voire plus.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7540
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée de rêve avec Champlain à Joliette

Message par Michel Therrien le Mar 16 Déc 2014 - 15:57

et le tout sans notes....un phénomène ce Vince!
Ça concorde très bien avec mes impressions.


_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7675
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée de rêve avec Champlain à Joliette

Message par Gael Giraud le Mar 16 Déc 2014 - 17:32

Champlain a l'air en forme !
avatar
Gael Giraud

Messages : 1891
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 97
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée de rêve avec Champlain à Joliette

Message par André Laurendeau le Mar 16 Déc 2014 - 23:06

Gael Giraud a écrit:Champlain a l'air en forme !
T'avais pas un film à nous montrer toi ???

André
avatar
André Laurendeau

Messages : 646
Date d'inscription : 21/06/2009
Age : 56
Localisation : Ste-Dorothée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée de rêve avec Champlain à Joliette

Message par Vietque Vodignard le Mer 17 Déc 2014 - 19:32

Beau moment en effet, merci d'avoir partagé avec nous un compte-rendu de cette soirée.

Vietque Vodignard

Messages : 148
Date d'inscription : 08/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée de rêve avec Champlain à Joliette

Message par Michel Therrien le Jeu 18 Déc 2014 - 14:20

Gael Giraud a écrit:Champlain a l'air en forme !

En grande forme.
Et ton film, on le voit où et quand?

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7675
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée de rêve avec Champlain à Joliette

Message par Gael Giraud le Jeu 18 Déc 2014 - 16:54

va falloir que je rapplique et qu'on s'organise ca chez l'un de vous !
Peut etre en février, qui sait...?!
avatar
Gael Giraud

Messages : 1891
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 97
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée de rêve avec Champlain à Joliette

Message par Mario Vaillancourt le Jeu 18 Déc 2014 - 17:35

Très beau CR messieurs, toujours super intéressant de vous lire, surement une soirée très mémorable.
avatar
Mario Vaillancourt

Messages : 954
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée de rêve avec Champlain à Joliette

Message par Ian Champagne le Ven 19 Déc 2014 - 19:17

Bravo pour cette belle rencontre. Un beau plaisir de la vie et de beaux souvenirs.
avatar
Ian Champagne

Messages : 791
Date d'inscription : 15/06/2012
Age : 43
Localisation : Varennes

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lefrancbuveur.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soirée de rêve avec Champlain à Joliette

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum