Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


CR Voyage dans le Piemont

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CR Voyage dans le Piemont

Message par Mario Vaillancourt le Dim 25 Aoû 2013 - 8:40

Voici un petit compte-rendu de mon récent voyage au Nord de l’Italie que nous avons couverts de long en large.  Voici un compte-rendu sur la portion que nous avons fait dans le Piemont .  Nous sommes allés assez souvent en France et c’était notre première fois en Italie et ce fut fort agréable. Ce fut une très belle expérience et nous avons grandement apprécié ce voyage non seulement pour le côté des visites de vignobles que nous avons fait mais aussi au niveau touristique et au niveau des restaurants, ce fut vraiment très spécial.

Paolo Scavino :
Première visite le Lundi matin chez Paolo Scavino, producteur situé dans la commune de Castiglione Falletto,  ou nous avons été très bien reçus et avons dégusté pas moins de 9 vins. Fondé en 1921 par Lorenzo Scavino et son fils Paolo ,  le domaine familial dirigé aujourd’hui par Enrico Scavino et ses filles Enmica et Elisa, vinifie ses propres raisins depuis 4 générations et le domaine s’étend sur 23 ha et produit environ 120,000 bouteilles annuellement. Le domaine possède des vignes dans 19 crus de l’appellation Barolo et situé dans 6 des 11 villages de la région du Barolo.

Langhe Soriso 2012 : Un assemblage de 40% de Chardonnay, 40% de Sauvignon et 20% de Viognier élevé en cuve d’inox donne un nez sur les agrumes, pamplemousse, le sauvignon domine au niveau aromatique avec ses notes de buis.  La bouche est assez simple mais fraîche avec tout de même une belle longueur.

Dolcetto 2012 : Vinifié avec des raisins provenant du cru Vignolo seulement donne un nez et un vin très sur le fruit, très typique du Dolcetto, simple et un brin rèche et asséchant à mon gout toutefois en finale.

Langhe nebbiolo 2012 : Vin fait de 100% de Nebbiolo malgré la législation qui permet un minimum de 85%, les raisins provenant de cru avoisinant le magnifique village de La Morra dont le cru Annunziata et un autre cru dont j’ai égaré le nom. Nez sur les fruits rouges, une touche florale, une bouche avec un peu plus de substance que le Dolcetto naturellement, belle acidité, frais mais quand même un peu simple et austère en finale.

Barolo 2009 : Vin provenant de 7 crus différents, chaque cru étant vinifié séparément, la macération et fermentation se fait en inox, ensuite chaque cru est vieilli dans des fûts de chênes Français pour 10 mois environ et ensuite 12-14 mois dans de larges tonneaux, l’assemblage des crus les plus performants se fait ensuite et le vin final est vieilli environ 1 an dans de larges cuves d’Inox et ensuite de 10 mois à un an en bouteille avant sa commercialisation. . Le nez sur la rose, le tabac, un brin de pêche, terreux et aussi épicé, fort aromatique avec une bouche typique avec son acidité relevée et une certain côté tannique et asséchant en finale mais que de mon côté j’aime bien du Barolo.  Garde tout de même une fraîcheur intéressante avec une finale de longueur moyenne.

Barolo 2009 Carobric : Carobric est un nom que seul Scavino utilise étant un assemblage de 10% provenant de Cannubi, 80% de Rocche di Castiglione et 10% de Bric del Fiac. 5960 bouteilles produites en 2009. Nez terreux et plus réservé que le Barolo de facture classique mais la bouche est plus nerveuse, plus profonde et structurée, voire fraîche et avec une longueur fort appréciable.  Très bon.

Barolo Bricco Ambroggio 2009 : Environ 6000 bouteilles produites annuellement. Un nez moyennement expressif, une bouche superbe toutefois, un peu asséchant et très jeune mais avec du potentiel.

Barolo Cannubi 2009 : 3000 bouteilles en production environ annuellement.  Lot de 1 ha chez Scavino planté en 1946.  Nez très élégant et raffiné, sur le goudron (très légèrement) et le tabac, une pointe de truffe qui se révèle avec un peu d’aération, bouche très belle, équilibrée, fraiche et profonde avec une très longue finale.  À noter que ce vin était ouvert depuis 24 heures toutefois.

Barolo 2009 Bric del Fiasc 2009 : Environ 2ha cultivés donnant 8800 bouteilles en 2009.  Le tabac, la truffe encore, l’anis étoilée se manifestent au nez avec une belle élégance et une subtilité.  L’attaque est ronde presque, l’acidité est présente, malgré la puissance des tannins, le vin est équilibré et très frais.  Un vin masculin et puissant, profond, racé et structuré. Ouvert 2 heures avant la dégustation. Mon 2e favori après le Cannubi.

La maison produit aussi un Barolo Monvigliero et un Riserva Rocche dell’Annunziata.

Luciano Sandrone

Notre deuxième visite fut chez  Luciano Sandrone ou nous attendait Barbara Sandrone, la fille de Luciano que j’avais déjà rencontré brièvement à Montreal dans un évènement de Gambero Rosso.

Les lieux sont magnifiques faisant face au fameux Cannubi Boschis qui est un monopole de la famille, beaucoup de renseignements très intéressants, une très belle ouverture d’esprit, une humilité et une honnêteté dans ses propos de la part de Barbara, bref,  une fort belle visite avec Madame Sandrone et aussi une rencontre avec Luciano lui-même ou j’ai pu échanger quelques peu avec lui mais pas assez longtemps à mon goût étant donné mon Italien rudimentaire. Le domaine fondé en 1978 cultive 27 ha dont environ 75% leur appartiennent.

Dolcetto 2011 : Nez sur le fruit mais peu expressif, cerises rouges, un vin frais et avec beaucoup d’acidité, bref très typique, assez bon toutefois comparativement aux Dolcetto que j’ai gouté là-bas.

Barbera 2011 : Millésime assez chaud tout de même. Un vin que j’ai souvent acheté au Québec dans le passé mais pas depuis plusieurs années. Couleur plus sombre, nez sur les prunes, plus mur.  La bouche me semble boisée, trop même à mon goût,  bonne acidité, tannins présents, assez costaud, assez bonne longueur. Tout cela concordait à tort ou à raison avec mon souvenir gustatif de ce vin.

Nebbiolo d’Alba val Maggiore 2010 : Provenant de la région de Roero et donnant habituellement des vins moins structuré et assez murs avec des tannins plus souples. Nez sur l’anis étoilée, la réglisse noire presque, mais un nez avec peu de nuances, ne révélant que ces arômes pour moi.  Une touche végétale en bouche, pas mon favori.

Cannubis Boschis 2009 : Un autre vin de la maison que je connais bien, le vin vedette du domaine.  Le nez est fin et élégant, peu expressif au départ, épicé et floral par la suite à l’aération.  La bouche est fraîche, élégante, acidité présente avec des tannins enveloppés, veloutés.  Longueur très appréciable et un bel équilibre d’ensemble.  Très bon.

Le Vigne 2009 : Couleur un peu plus prononcée. Nez sur les fruits rouges d’abord, chocolat, café, une pointe de rose.  La bouche est puissante, structurée, riche, sans être dénuée d’élégance en même temps, longueur très appréciable. Plus puissant que le Cannubis Boschis. Très beau.


Guiseppe Mascarello
La visite que J’attendais le plus fut celle de Guiseppe Mascarello, nous avons été reçus par la fille de Mauro Mascarello dans le village de Monchiero au très vieux chai de la famille, datant du 17e siècle.

Dolcetto d’Alba 2011 : Tous les raisins provenant d’un seul cru soit de Santo Stefano di Perno situé dans la commune de Monforte d’Alba.  Frais, délicieux, une belle surprise pour moi qui n’est pas un amateur de Dolcetto, plus profond et plus structuré et équilibré sans cet astringence et amertume un peu déplaisante à mon goût des Dolcetto, bref le meilleur que j’ai bu et de loin. Nous sommes repartis avec 2-3 bouteilles pour pique-niquer le midi ou prendre en apéro avant le souper.

Dolcetto 2011 Bricco de la commune de Castiglione Falletto cette fois : Frais et délicieux aussi, belle structure, assez équilibré également, bon Dolcetto aussi.

Barbera 2009 : Raisins provenant de Santo Stefano.  Nez peu expressif, un peu sur le fruit rouge naturellement. Bouche simple, fruitée, fraîche, bonne acidité, finale un peu asséchante.

Barbera 2008 (San Stefano) : Nez plus expressif sur les fruits noirs, la prune. La bouche est acide aussi, assez structurée, pas mal.

Nebbiolo Langhe 2011 : Couleur très pale, nez sur la rose, floral, une touche d’épices, subtil et élégant. Une acidité bien présente, vive, la bouche est fraîche, aérienne, rafraichissante, élégante, des tannins souples, un beau vin tout de même très équilibré avec de la structure et assez élégant, très facile à boire, un beau vin de soif.

Barolo 2008 : Venant du cru Villero, environ 1 ha de vignes, donne habituellement des vins plus sur la finesse. Couleur très typique du Nebbiolo avec une touche orangée et tuilée.  Un nez avec une touche d’épices, anis étoilée, tabac, assez discret, tout en nuances.  En bouche, belle acidité, bonne structure, tannins  veloutés, élégants, aucunement asséchants, un bel équilibre d’ensemble, assez accessible déjà.  Très bon.

Barolo 2008 venant de Santo Stefano di perno, produisant des vins plus masculins et plus puissants habituellement. Couleur plus prononcée que le Villero, nez sur les fruits noirs et aussi de violettes entre autres. Une bouche puissante, ample, avec une acidité bien relevée et des tannins puissants mais aussi avec une belle texture de bouche avec une finale légèrement asséchante, très bonne structure, plus masculin et intense que le Villero avec une touche sauvage, j’ai adoré.

Monprivato 2008 : 6ha environ au total de ce cru produit pour la première fois en 1970. Le nez est expressif sur le tabac, la violette, une touche florale aussi.  La bouche a beaucoup de corps, de structure, de profondeur, de richesse, des tannins veloutés ici encore mais plus puissants, un très bel équilibre et très long en finale.  Superbe. Mon favori.

Monprivato 2007 : Millésime plus ouvert et moins profond  avec entre autres  beaucoup de pluies. Le nez se révèle et devient presque exubérant à l’aération, épicé, poivré, touche florale avec de la rose entre autres, la bouche est plus facile et souple que le 2008, finale très longue et agréable laissant une belle impression en bouche, plus facile à boire maintenant et accessible assez tôt pour un Monprivato, mais très belle bouteille quand même.

Monprivato Classico 2004 : Agé 5 ans en gros tonneaux et 3 ans en bouteilles. Le 2004 est un très bon millésime classique.  Nez très expressif, animal, épicé, réglisse, anis étoilée, nez complexe avec beaucoup de nuances et d’arômes à l’aération. La bouche est puissante, profonde, riche, des tannins très présents, une grande classe et une grande profondeur, quand même frais avec une immense longueur, mais un vin que j’ai trouvé tout de même excessivement jeune mais avec un potentiel énorme. Excellent.

Monprivato classico 2003 : Nez très expressif aussi sur le tabac, les épices, des fruits noirs aussi, de la fumée, touche de cuir.  La bouche est une touche plus ‘’cuite’’ , plus mure et elle est très puissante, avec une longueur franchement impressionnante.  Très bon mais j’ai légèrement préféré le 2004 pour son équilibre et ses nuances malgré sa jeunesse.

Très content aussi de repartir de la avec plusieurs bouteilles à prix raisonnables ramenées à la maison et aussi dégustées lors du restant du voyage! Le Monprivato était à prix fort accessibles comparativement au Québec, le classico était par contre à prix dissuasif compte tenu de la rareté du vin.

Paolo Conterno
Nous avons faits ensuite une fort belle visite chez Paolo Conterno, pas le plus fameux du trio de Conterno de la région mais quand même une fort belle visite avec de bons vins sans être naturellement dans la même catégorie à mon sens que nos 3 visites précédentes.  Toutefois, nous y avons vu de magnifiques paysages et un endroit enchanteur sur la commune de Ginestra (Monforte d’Alba) ou la famille y cultive 7ha de vignes.  Nous y avons été accueillis par la très charmante petite fille de Paolo (Paolo de 2e génération).

Barbera 2011 provenant du cru Bricco Sant’Ambroggio avec des vignes cultivées par eux mais louées, élevage de 8 mois en tonneaux de 3500 litres.. Couleur vive et foncée.  Nez discret sur les fruits noirs, un brin épicé. La bouche est vive, acidité relevée.

Barbera Ginestra 2011 : Vignes provenant de Monforte. Nez sur les fruits rouges, fraises entre autres. Moins acide que le Bricco, frais et plus élégant aussi, plus accessible et facile à boire que le Bricco. Bon.

Langhe Nebbiolo 2010 : Raisins provenant de leurs vignes à Ginestra. Le nez est discret mais sur les épices.  Attaque assez ronde, bouche très vive, acidité forte, mais la finale asséchante m’a laissé perplexe et peu impressionné par ce vin.  Moyen.

Langhe Nebbiolo Bric Ginestra : Cuvée venant d’un seul cru avec des vignes plus jeunes que le Langhe de facture classique. Le nez est floral, violette, anis étoilée.  La bouche est aussi acide et vive, croquante, les tannins sont un brin asséchants mais avec plus de profondeur, de classe et d’équilibre que le Langhe classique. Bon.

Barolo 2009 Riva del Bric : Nez assez parfumé, floral, rose. La bouche est vive, fraiche et élégante, la finale un brin asséchante. Bon.

Barolo Ginestra 2008 : Le nez est assez discret et réservé, poivre, touche florale aussi. La bouche est plus élégante et raffinée que le Riva del Bric, plus équilibrée aussi avec des tannins de texture plus veloutée et agréable sans être dénués de corps et de structure avec une finale assez longue. Très bon.

Barolo Riserva 2006 Ginestra : Vin produit seulement lors de bons millésimes. Bouteille ouverte la veille. Nez plus complexe qui se révèle à l’aération, une touche animale et sauvage. Bouche large et puissante, riche, structurée, tannins puissants mais non désagréables, bonne finale assez longue.  Un beau vin.


Nous avons aussi visité Orlando Pecchechino dans la superbe région de Dogliani.  J’ai malheureusement pris peu de notes sur cette dégustation et cette visite avec Orlando lui-même, la barrière des communications, un personnage sympathique mais peu loquace et des vins plus austères en ont fait pour moi une visite correcte sans plus.

Mario Vaillancourt


Dernière édition par Mario Vaillancourt le Dim 25 Aoû 2013 - 13:44, édité 1 fois
avatar
Mario Vaillancourt

Messages : 952
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Voyage dans le Piemont

Message par Pierre Beauregard le Dim 25 Aoû 2013 - 8:55

Wow superbe c-r de voyage Mario.  C'est toujours un plaisir te lire.

Une région que je n'ai toujours pas faite mais qui le deviendra bien un jour.  

Mario le Soriso de Paolo Scavino est probablement le 2012 ?

Si t'avais qu'une seule visite à faire, laquelle serait-ce ?

À quelle période ces visites ?  

Est-ce qu'il est possible de faire de bonnes affaires dans les Enotica de la région ?
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1953
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Voyage dans le Piemont

Message par Mario Vaillancourt le Dim 25 Aoû 2013 - 14:02

Merci Pierre d'avoir relevé mon erreur sur le Langhe Soriso, c'est effectivement le 2012.

Pour ce qui est des visites si tu en as une seule à faire, tout dépend de tes goûts, bien que je préfère les vins de Mascarello, la visite se limite à une dégustation seulement (fort généreuse toutefois), je n'ai pu accéder aux lieux probablement parce-qu'ils sont fort vétustes et qu'ils ne veulent pas les faire visiter à de simples consommateurs. Ce que j'aime quand je visite des vignobles c'est de parler aux gens qui font le vin et en ce sens j'ai préféré ma rencontre avec Barbara Sandrone et les quelques instants avec son père. De plus, nous avons tout visité et les lieux sont absolument magnifiques et nous avons été reçus avec beaucoup de classe, un goûter accompagnant la dégustation même.

Scavino était bien aussi, un employé nous a fait visité mais il était très connaissant et la visite fut très complète et la dégustation fort belle aussi, ce fut une visite longue et très intéressante aussi.

Pour ce qui est des périodes, j'ai visité en Juin, juste avant la grosse période de vacances en Europe et tout dépend de ce que tu fais du reste de ton voyage aussi, ma femme insiste toujours pour avoir un côté touristique et pas juste visiter des vignobles!! (merde! Sad ) Je préfère cette période la pour voyager ou encore Septembre/début Octobre pour les vendanges bien que parfois les rendez-vous sont plus difficiles à obtenir.

Il y avait de bons prix à La Morra dans un magasin représentant les producteurs de la commune, ce fut l'endroit ou j'y ai vu de belles affaires et faits quelques achats pour le voyage. Les prix varient beaucoup et assez souvent pas vraiment toujours de bonnes affaires à faire. Ce petit village avait d'ailleurs 2-3 restos assez incroyables.

Dans le Piemont, le prix des vins dans les restos était fort acceptable, par exemple du Soave très buvable à 10 ou 11 euros suivi de plusieurs Barolo à prix très corrects aussi, encore la ça varie aussi beaucoup.

Merci de tes bons commentaires, au plaisir.
avatar
Mario Vaillancourt

Messages : 952
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Voyage dans le Piemont

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Dim 25 Aoû 2013 - 20:11

Mario, quel retour en force! C'est un réel plaisir de te lire. Êtes-vous allés manger à la Ciau del Tornavento?

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7519
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Voyage dans le Piemont

Message par Mario Vaillancourt le Dim 25 Aoû 2013 - 22:40

Merci Vincent, malheureusement nous n'y sommes pas allés.
avatar
Mario Vaillancourt

Messages : 952
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Voyage dans le Piemont

Message par Yves Martineau le Lun 26 Aoû 2013 - 7:46

Superbes cr Mario, comme à l'habitude, merci. Les Monprivato étaient sans doute à 50% env. du prix SAQ right?

Je me souviens que les prix des Vajra étaient dérisoires.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5266
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Voyage dans le Piemont

Message par Mario Vaillancourt le Lun 26 Aoû 2013 - 8:48

Merci Yves. J'ai payé 60euros si je ne m'abuse, ce qui est plus 65-70% du prix de la SAQ en fait mais quand même une très bonne affaire pour un vin que j'aime beaucoup.
avatar
Mario Vaillancourt

Messages : 952
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Voyage dans le Piemont

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Jeu 23 Oct 2014 - 16:33

Article de fond qui possède une superbe section "bonnes adresses" ... à garder en référence pour un prochain séjour: http://www.vin-terre-net.com/terroirs-et-vignobles/italie/378-barolo-barbaresco-stars-langhe-piemont-nebbiolo-alba

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7519
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Voyage dans le Piemont

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum