Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


Visite au Domaine de l'Arlot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Visite au Domaine de l'Arlot

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 25 Aoû 2009 - 15:09

C’est Olivier Meuriot, chargé de la commercialisation et de l’administration au domaine qui nous a guidés durant une très généreuse visite de plus de 2h30. Le domaine a été constitué à la fin des années 1980 lorsque le groupe Axa s’est porté acquéreur d’une ancienne maison nuitonne spécialisée dans l’élaboration de spiritueux. Les vignes sur le finage de Vosne (dont 25 ares de Romanée-St-Vivant) ont été par la suite acquises. Jean-Pierre de Smet, avant de gérer le domaine pendant presque 20 ans, a œuvré aux côtés de Jacques Seysses chez Dujac. Ainsi, le domaine est conduit en bio-dynamie, pratique l’égrappage le moins possible, produit des vins faibles en couleur, mais très parfumés avec un excellent potentiel de garde.

La visite a débuté par un tour de la propriété qui possède un magnifique jardin où les bois utilisés pour les fûts sont mis à sécher pendant quelques années entre leur achat et la confection des fûts afin de s’assurer de leur qualité. De la partie haute du Clos de l’Arlot, nous devinons le Clos de la Maréchale juste au sud. Certaines expositions de ce Clos sont très abruptes.

Le domaine a effectué beaucoup de replantage depuis 20 ans, ce qui a amené à l’augmentation du nombre de cuvées afin de bien segmenter entre les jeunes et vieilles vignes. Il est fascinant de comparer les styles propres aux deux crus de Nuits-St-Georges exploités par le domaine. Le Clos de l’Arlot est un vin plus aérien, fin, délicat, avec une belle suavité à la manière de son voisin du Clos de la Maréchale. Le Clos des Forêts St-Georges est, de son côté, un vin personnifiant l’archétype du Nuits sauvage, sombre, dense et structuré. Cependant, au vieillissement, le Clos de l’Arlot reprend des notes sauvages et viandées qui le rapprochent de l’image qu’on se fait d’un vin de cette commune.

En ce qui a trait à la dégustation, nous avons goûté quelques 2008 sur fûts, qui s’annonce pour être, ici aussi, un très beau millésime, mûr, mais sans excès, avec de la personnalité et une bonne garde prévisible. Reste à attendre la fin des élevages pour y voir plus clair. Les 2007, issus d'un millésime plus difficile, devraient s'offrir plus rapidement.

Côtes-de-Nuits-Villages Clos du Chapeau 2007 : Couleur très, très pâle, à la limite du rosé. Nez de petits fruits rouges, de fleurs, avec une pointe végétale. Bouche parfumée, plaisante, à la finale un rien stricte. Bien.

Nuits-St-Georges Le Petit Arlot 2007 : Cuvée issue des plus jeunes vignes du Clos de l’Arlot. Vin joliment parfumé sur des notes florales, de fruits rouges et de terre brune. Bouche un rien légère, dont la structure ressort de manière pointue en finale avec une relent boisé. Bien.

Nuits-St-Georges 1er cru Clos de l’Arlot 2007 : À la fois les similitudes et les différences sont marquantes ici avec le vin précédent. Similitudes du côté aromatique, avec quelque chose de caressant, de doux au niveau des parfums et de l’attaque. Les différences se manifestent dans la complexité de l’ensemble, la densité du milieu de bouche et la virilité de la finale. Très bonne longueur et belle intégration du bois. Très bien.

Nuits-St-Georges 1er cru Les Petits Plets 2007 : Vin issu des jeunes vignes du Clos des Forêts St-Georges, mais dont le niveau justifie l’appellation premier cru (alors que cette dernière n’est pas réclamée pour les jeunes vignes du Clos de l’Arlot). Changement de registre aromatique sur des notes de fruits noirs sauvages, de cuir, de terre noire. Bouche charpentée, avec de la densité, et une matière corsée. Beaucoup de rectitude en finale. Très bien.

Nuits-St-Georges 1er Clos des Forêts St-Georges 2007 : Coup de cœur pour moi ici sur ce vin terrien, parfumé, épicé, costaud et viril. Nez noir comme la nuit sur l’encens, la suie, les fleurs mauves, la viande, le sang, la terre, le cuir et le cassis. On retrouve ces parfums en bouche dans une matière multidimensionnelle, malgré la rigueur de l’ensemble. Grande longueur et très belle persistance aromatique. Excellent.

Vosne-Romanée 1er cru Les Suchots 2007 : Il faut se promener dans les vignes pour constater comment Les Suchots recueillent l’eau des parcelles environnantes (toutes des grands crus!). Le domaine possède des vignes dans le haut du cru, position idéale dans cette simili-cuvette. Nez très différent, sur les fruits rouges, les épices douces, les fleurs séchées. Bouche plus aérienne que sur les vins précédents, plus délicate aussi, mais avec une très belle puissance aromatique, ce qui lui permet de passer après sans pour autant s’en ressentir. Si j’aime l’aromatique de ce vin, je n’ai pas ressenti le même caractère abouti que sur le vin précédent. Très bien.

Avant de passer aux blancs, deux rouges en semi-aveugle :

Nuits-St-Georges 1er Clos de l’Arlot 2002 : Nez mûr, sur les fruits sauvages, pointe réglissée, fleur fraîche et cuir. Fruit abondant en bouche, matière tendre qui développe une belle suavité. La finale est plus terrienne, encore structurée. Belle intégration des composantes et très belle longueur. Excellent.

Vosne-Romanée 1er cru Les Suchots 2001 : Nez explosif, très parfumé sur les épices exotiques, les fleurs séchées, la prune, la liqueur d’orange et la terre brune. Bouche légèrement plus contrite, structurée, avec une très belle empreinte minérale en finale. Beaucoup d’allant et de puissance dans ce vin qui mériterait de passer encore quelques années en bouteille. J’ai cependant beaucoup apprécié la complexité des composantes aromatiques ainsi que le détail de l’ensemble. Excellent.

Nuits-St-Georges blanc La Gerbotte 2007 : Sur les blancs aussi, il y a segmentation entre les plus jeunes et les plus vieilles vignes. Cette première cuvée est issue des jeunes vignes. Nez mûr, sur les fruits à chair blanche, avec une pointe exotique et une touche de brioche. Bouche avenante, au fruit gourmand, bien mûr. Bien.

Nuits-St-Georges 1er cru blanc Clos de l’Arlot 2007 : Nez plus complexe, bien explosif, sur les zestes d’agrumes, la poire mûre et une touche de crème pâtissière, sans que le tout ne perde en éclat ou en précision. La bouche est plus large, aussi, avec un très beau fond vineux et dense. Finale de très belle longueur encore légèrement sous l’empreinte de l’élevage, mais avec une tension bien réjouissante. Très bien.

Nuits-St-Georges 1er cru blanc Clos de l’Arlot 2005 : Nez qui évoque un champagne blanc de blancs bien mûr, sur les zestes d’agrumes confits, la poire pochée, la brioche miellée et la vanille. Bouche opulente, résolument mûre, mais de bonne longueur. Vin charmeur qui ne présente pas la tension du 2007. Bien.

Au final, c’est une visite exceptionnelle à laquelle nous avons eu droit. Des vins avec une forte personnalité, élaboré avec un esprit rigoureux, sans concession et qui permet de mieux faire ressortir encore les caractères propres des diverses parcelles que possèdent le domaine.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7517
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine de l'Arlot

Message par Michel Therrien le Mar 25 Aoû 2009 - 16:52

Merci Vincent! Toujours une lecture passionnante et, encore plus, lorsque l'on y était présent! Cool
Quelques petits compléments à ton texte.....tu sais, je prenais des notes!

Un domaine (Clos de l'Arlot, du nom de la rivière souterraine) en biodynamie depuis 2003 qui possède un peu plus de 14 hectares. Le domaine effectue de la vendange entière avec un % qui varie selon les millésimes.
Même si le domaine est détenu par AXA (grande compagnie d'assurances) depuis 1987, on ressent vraiment une prise en charge aux accents familiaux comme plusieurs grands domaines bourguignons!
2 parcelles en Côtes de Nuits Village (celui de Premeaux), autour du domaine, en fait de part et d'autres de la N74.
0,3 hectare Aux-Leureys et 1,6 hectares Clos du Chapeau.
Un monopole de 4 hectares: Clos de l'Arlot environ 1/2-1/2 en blanc et rouge avec la particularité d'avoir 4% de vignes de pinot beurrot (pinot gris) complantés en partie avec le chardonnay.
Un second monopole! : Clos des Forêts Saint-Georges avec 7 hectares.
et deux achats de vignes vers 1990 et non les moindres,
Romanée Saint-Vivant avec 0,25 ha (un des 12 proprio de ce grand cru)
Vosne Romanée 1er cru Les Suchots avec 0,85 ha.


_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7630
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine de l'Arlot

Message par Yves Martineau le Mar 25 Aoû 2009 - 22:30

Beaucoup de travail dans ce texte Vincent, merci. Quoiqu'il y a du travail moins pénible que d'autre....J'ai vérifé sur SAQ.com et comme souvent, les prix sont plutôt intimidants...

Ça m'intrigue que vous ayez commencé par les rouges, est-ce souvent ainsi en Bourgogne?
avatar
Yves Martineau

Messages : 5265
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine de l'Arlot

Message par Mario Vaillancourt le Mer 26 Aoû 2009 - 8:15

Merci messieurs pour le CR et pour toutes ces précisions sur ce très beau domaine.

Mario
avatar
Mario Vaillancourt

Messages : 952
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine de l'Arlot

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 26 Aoû 2009 - 8:44

Chez Buisson-Charles et au Domaine des Lambrays, nous avons pris les rouges après les blancs.

Chez Bruno Clair et au Domaine de l'Arlot, les blancs après les rouges.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7517
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine de l'Arlot

Message par Yves Martineau le Mer 26 Aoû 2009 - 8:54

Mais qu'est-ce qu'il a sur l'épaule le Baron de la photo, une chiure d'oiseau?

On voit qu'il écoute attentivement!
avatar
Yves Martineau

Messages : 5265
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine de l'Arlot

Message par Michel Therrien le Mer 26 Aoû 2009 - 9:05

Yves Martineau a écrit:Mais qu'est-ce qu'il a sur l'épaule le Baron de la photo, une chiure d'oiseau?

On voit qu'il écoute attentivement!

Il faut parfois expliquer plus longtemps..... Laughing Laughing

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7630
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine de l'Arlot

Message par Justine Lorange le Mer 26 Aoû 2009 - 16:50

Pour compléter le CR de Vincent, voici quelques autres photos du Domaine.

D'abord, les vignes à l'arrière du Domaine.


Vu en coupe du terroir du Clos de l'Arlot.


Finalement, leur magnifique oenothèque.
avatar
Justine Lorange

Messages : 5
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine de l'Arlot

Message par Martin Loranger le Mer 26 Aoû 2009 - 23:50

Hum... y'a presqu'autant de mousse que sur les bouteilles de Michel T.!! Shocked

Merci pour le voyage virtuel!

Martin

Martin Loranger

Messages : 579
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine de l'Arlot

Message par Yves Martineau le Jeu 27 Aoû 2009 - 9:38

Merci pour les superbes photos Justine, une chance que tu y étais!

Celle de la cave d'inspiration lanaudoise est particulièrement saisissante.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5265
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine de l'Arlot

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 13 Avr 2010 - 17:37

Je reproduis ici un texte publié par le domaine qu'Olivier Meuriot, qui nous a reçu l'été dernier, m'a fait suivre:

- LE MILLESIME 2008 -

« Quelle sera la qualité du millésime ? » Voilà une question que se posent tous les vignerons, chaque jour de la saison, du débourrement de la vigne jusqu’aux vendanges. C’est une interrogation récurrente et incessante. Tant de paramètres peuvent intervenir, influer le cycle de la vigne. Un changement de temps, un orage, un pic de chaleur peuvent bouleverser le fragile équilibre que le vigneron tente de tenir dans ses vignes. Notre mode de culture en biodynamie rend ces paramètres encore plus sensibles.

2008 a donc été une année de forte incertitude, avec de nombreuses questions et périodes de doute. Nous avons vécu une alternance rapide de périodes chaudes et de périodes froides et humides. Le temps chaud et sec n’a jamais réussi à s’implanter durablement. Fin août, nous étions même très inquiets…

Fort heureusement, une fois encore, les conditions météorologiques ont radicalement changé mi-septembre. Le vent du Nord s’est levé, bloquant les foyers de Botrytis et évaporant l’eau accumulée dans les baies, activant ainsi la maturité des raisins.

• Vendanges

Les vendanges ont débuté le 27 septembre avec les vignes plantées en Chardonnay et les jeunes vignes de Pinot noir. Rapidement, nous avons constaté que les raisins présentaient des maturités nettement supérieures à celles escomptées lors des contrôles de pré-vendanges. Bien entendu, un tri important et sans concession s’est imposé, afin de ne garder que les baies parfaitement saines et mûres. Après ce tri, les raisins étaient plutôt beaux (baies petites, aux peaux épaisses…). Nous avons terminé les vendanges le 4 octobre, par les vieilles vignes du Clos des Forêts Saint Georges.


• Particularités des 2008

Trois grands points sont à retenir sur ce millésime :
- Des rendements particulièrement bas (29hl/Ha), dus à une faible sortie de grappes au printemps et à de petits poids de grappes, conjugués à un tri très important lors des vendanges.
- Un égrappage plus important cette année (60% en moyenne, avec des cuvées allant de 10% à 90% de vendanges entières).
- Des fermentations malolactiques très tardives (les dernières se sont achevées début novembre), ce qui décale légèrement les dates de mise en bouteilles.

• Nos vins rouges

Ils sont riches, avec de belles couleurs (étonnantes pour le Domaine !). Côté arômes, nous aimons particulièrement leur style classique basé sur les fruits et la fraîcheur. Les terroirs sont parfaitement identifiés, très précis dans leur expression.

Le Clos du Chapeau 2008 : C’est un vin rond et gourmand, avec un nez de fruits rouges et mûrs. On trouve une touche épicée en finale. Plus intense et minéral que d’habitude, il a une bonne persistance en bouche.

Le Petit Arlot 2008 : Avec le vieillissement des vignes (10 ans maintenant), ce vin gagne chaque année en précision et en complexité. Les arômes sont frais et charmeurs, la bouche ronde et croquante. C’est un vin de gourmandise et de plaisir.

Les Petits Plets 2008 : Ils dévoilent sans concession leur filiation avec le Clos des Forêts Saint Georges : une belle couleur, un nez aux fruits noirs et épicés et une bouche ample soutenue par des tanins mûrs et ronds.

Le Clos de l'Arlot 2008 : Une couleur sombre, un nez de fruits noirs et d’épices fines, des saveurs intenses, une texture riche, conjugués à une remarquable élégance, lui donnent cet incroyable équilibre entre classe et puissance.

Le Clos des Forêts Saint Georges 2008 : Il a un nez encore fermé, mais déjà complexe de fruits noirs, de chocolat, de poivre et de violette. La robe est très sombre. La bouche, puissante, est équilibrée par la fraîcheur du fruit. La texture est serrée, les tanins sont mûrs. Quelques années seront nécessaires pour qu’il exprime pleinement son grand potentiel.

Les Suchots 2008 : Nous sommes immédiatement ramenés aux grands terroirs de Vosne Romanée. Ce vin possède une finesse et une complexité aromatique incroyable. La suavité des tanins et la grande fraîcheur gustative lui donnent toute sa race.

La Romanée Saint Vivant 2008 : Ses fermentations malolactiques, très tardives, renforcent, au premier abord, le côté fermé de ce vin. Mais, cinq minutes dans le verre lui permettent de dévoiler son potentiel. Le nez de fruits très frais et mûrs ainsi que la précision de la bouche apportent une touche de classicisme qui vient équilibrer la puissance du millésime. C’est une grande Romanée Saint Vivant, qui demandera du temps pour se dévoiler.

• Nos vins blancs

Ce millésime 2008 est moins marqué par la minéralité que 2007. Il est davantage basé sur la rondeur et l’élégance.

La Gerbotte 2008 : Il dévoile une belle palette aromatique, de fruits exotiques et de fleurs blanches, classique pour cette cuvée. Ceci se combine à une bouche ronde, précise et élégante. C’est un vin de charme et de plaisir, idéal sur la jeunesse.

Le Clos de l'Arlot blanc 2008 : Ce vin associe une grande complexité aromatique (pêche blanche, agrumes) à une précision apportée par son terroir. La bouche est longue et fraîche, malgré la rondeur du vin. Comme souvent, le vin est encore un peu fermé et demande quelques années avant de dévoiler toute sa subtilité et sa richesse.

Quelques nouvelles des 2009

2009 a été une année où les vignerons ont eu moins de questions à se poser, quant à la qualité du millésime. Les conditions météorologiques ont été largement favorables. Qualité et quantité sont au rendez-vous. La fermentation malolactique est maintenant terminée sur tous les vins rouges. Les cuvées se montrent puissantes, riches et denses. Le froid descend maintenant dans les caves. Il va permettre aux vins de s’affiner tranquillement. Les vins blancs sont en fin de fermentation malolactique. Tous les sucres sont maintenant terminés.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7517
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine de l'Arlot

Message par Michel Therrien le Mar 13 Avr 2010 - 22:12

2009 est nettement plus rapide que 2008 au niveau du cycle des fermentations.....il se "comporte" normalement!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7630
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine de l'Arlot

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum