Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier


Visite au Domaine Giuseppe Mascarello

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Visite au Domaine Giuseppe Mascarello

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 18 Juin 2012 - 22:15

Deuxième visite viticole du voyage, nous avons été reçus chez Giuseppe Mascarello à Monchiero par Maria-Teresa et Giuseppe, respectivement épouse et fils de Mauro. Si l’essentiel des vignobles du domaine est situé dans la commune de Castiglione Falletto, ce sont les installations disponibles qui ont dicté le choix. En effet, les chais ont été aménagés dans un ancien dépôt à glace du 17e! Les murs font 1.2 m d’épaisseur, favorisant une incroyable inertie thermique – chose essentielle pour des élevages longs.

La parcelle historique du domaine est le Monprivato – dont la première tranche fut acquise au début du 20e. Depuis 1980, le domaine contrôle les 6ha13 du cru. Une partie des pieds sont issus du clone Michèt, particulièrement qualitatif et peu productif. Tous les replantages sont issus de sélection massale. Deux clones sont plantés afin de conserver une certaine diversité dans les individus.

Historiquement, le domaine produisait un barolo régulier et un riserva. Le premier millésime à porter le nom du cru fut le 1970. Depuis, le domaine embouteille également deux autres crus, Villero et Santo Stefano. Une cuvée de prestige, Ca’ d’Morissio (en l’honneur de Maurizio Mascarello qui acquis les premières parcelles de Monprivato et identifia le Michèt comme clone particulièrement fin) n’est élaborée que les années jugées dignes, exclusivement à partir de Michèt et seulement à partir de 3 des 8 parcelles de Monprivato.

Non seulement la gamme a évolué, mais la manière de faire également. Historiquement, les macérations s’effectuaient chapeau immergé sur une période de 60 jours. Les élevages duraient ensuite entre 60 et 120 mois (oui, oui, 10 ans!) en immense foudre de bois slovène. Mauro Mascarello a réduit le temps de fermentation à 30 jours (pour les barolo), avec chapeau flottant et remontage et/ou pigeage. La cuvée Monprivato (comme les autres barolo) est élevée sur 36 mois et Ca’ d’Morissio sur 60 mois. Le domaine a toutefois maintenu le type de contenant (vieux foudres de chêne slovène) pour l’élevage.

Le barolo est un vin de temps et les vignerons traditionnels sont passés maîtres dans l’art de l’élevage. Ainsi, malgré la multitude de cuvées produites et le nombre de différents millésimes qui se côtoient à la cave, tous les foudres sont ouillés avec exactement le même vin (cuvée, vignoble, millésime). Si ce détail paraît anodin, tentez d’imaginer le travail de logistique! D’avoir des caves particulièrement fraîches et humides aide à réduire la part des anges, mais tout doit être ouillé 1 fois par semaine en hiver et 2 fois par semaine en été!

Nous avons dégusté :

Barbera d’Alba Scudetto 2007 : Nez de rhubarbe, avec des nuances de fruits noirs, de poivre et de romarin. La bouche est robuste, mais dotée d’un caractère juteux et croquant. Un vin de table à attendre une année ou deux. Bien.

Freisa Toeto 2006 : Cépage fourre-tout du Piémont (on en fait du rosé, du rouge, du sec, du tendre, du moelleux …) le domaine y apporte le même soin qu’à ses autres cuvées, étant convaincu de l’intérêt et de l’originalité du vin qu’il en tire. Nez de fraise fraîche, avec des nuances terreuses et végétales. La bouche est droite, vigoureuse, très fraîche. Finale de bonne longueur, d’impression minérale. Un vin droit et tonique. Bien.

Langhe Nebbiolo 2010 : Nez immédiat, séduisant, très pur et expressif, sur des notes de framboise fraîche agrémentée de nuances florales et épices. Bouche gouleyante, suave, mais croquante d’une incroyable gourmandise. Un vin de soif noble, maîtrisé, éclatant et pur qu’on boit à immenses lampées … dommage que cette cuvée ne soit pas importée au Québec ! Bien, voire davantage.

Barolo Villero 2007 : Vignoble produisant des barolo plus fins, élégants. Aussi bon ait été le précédent, on change ici de gamme et ça se sent ! Nez plus discret, mais plus profond, sur des notes de réglisse, de fruit rouge, d’épices, avec des soupçons de cuir. La bouche est serrée, mais sans dureté, les tanins sont élégants. Très belle longueur. Très bien, voire davantage.

Barolo Monprivato 2007 : Nez plus discret que le précédent, plus réticent aussi, dans un registre similaire, quoique plus sérieux. La bouche est plus large, plus pleine, mais très longue. Un vin à attendre, malgré le caractère plus ouvert et tendre de l’année. Très bien, voire davantage.

Barolo Villero 2006 : On sent ici le classicisme du millésime, avec un fruit moins mûr, moins immédiat. Notes de goudron, de menthol, sur fond de fruit noir. La bouche est vigoureuse, fraîche, serrée, tout en droiture et longueur, mais sans dureté ni tanins asséchants. Excellent.

Barolo Santo Stefano 2006 : Cette parcelle produit les vins les plus robustes du domaine. Profil plus noir, avec un nez qui s’articule autour de notes de fruits noirs à l’eau de vie, d’encens et de viande grillée. La bouche est plus large, d’impression plus sèche. L’acidité est élevée, rendant les tanins un peu pointus en finale. Un vin sauvage, puissant qui a impérativement besoin de réclusion. Très bien.

Barolo Monprivato 2006 : Nez plus expressif, plus fin, avec un registre floral appuyé, mettant en relief un fruit pur et de fines notes épicées. La bouche est large et ample, structurée, mais la finesse des tanins confère à l’ensemble beaucoup de race, sans perdre en caractère. Grande longueur et finale expansive. Un vin somme toute réservé aromatiquement, mais qui révèle de magnifiques qualités structurelles. Bonheur assuré dans quelques années (5 à 7 disons). Excellent, voire davantage.

Barolo Monprivato Ca’ d’Morissio 2003 : Nez expressif, palette très large et complexe, ensemble détaillé et étonnamment frais. On y trouve du menthol, du goudron, de la fumée, du thé à l’orange, de la figue et de l’iris. La bouche est volumineuse, le grain est caressant donnant un caractère enveloppant, tout en restant surprenamment aérien. Ça se resserre ensuite progressivement, le vin faisant sentir sa puissance et sa concentration. Longueur impressionnante, sans trace de chaleur. La bouteille avait été ouverte la veille et le vin se livrait magnifiquement, semblant sublimer les excès du millésime. Superbe.

Barolo Monprivato Ca’ d’Morissio 2004 : Nez énormément plus rétif, renfrogné, malgré qu’il ait été lui aussi ouvert depuis 24 heures. L’ensemble est noir, avec de l’éclat, dégageant une impression de sérieux, voire de sévérité : cendre, encens, encre de Chine, viande grillée, prune noire, soja. La bouche est contenue, concentrée, puissante. Beaucoup d’intensité, équilibre impressionnant et finale excessivement longue, aux relents salins étonnants. Un vin qui, par son intensité, sa fougue et cette signature saline, m’a évoqué la cuvée Hommage à Jacques Perrin ! Excellent, voire davantage.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7464
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine Giuseppe Mascarello

Message par Michel Therrien le Sam 30 Juin 2012 - 9:29

Merci Vince pour encore cet excellent Cr de visite! Cool

Est-ce que tu sais pourquoi le domaine a cessé la technique du chapeau immergé.......trop d'extraction peut-être?

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7581
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine Giuseppe Mascarello

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 30 Juin 2012 - 14:19

Extraction trop agressive en effet. La mentalité traditionnelle, compte tenu de la nature du nebbiolo, était, selon les dires de Giuseppe Mascarello, d'extraire TOUT ce qui pouvait l'être, d'élever très longtemps afin que les éléments moins intéressants s'estompent et mettre en bouteille des vins prêts à boire ou presque.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7464
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine Giuseppe Mascarello

Message par Frédéric Dumontet le Lun 30 Juil 2012 - 21:18

Très beau compte rendu de dégustation Vincent, ça donne le goût d'acheter un billet d'avion et de s'y rendre sur le champs.

Frédéric Dumontet

Messages : 10
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 38

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine Giuseppe Mascarello

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 31 Juil 2012 - 7:47

Merci du feed-back Frédéric.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7464
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine Giuseppe Mascarello

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 15 Fév 2013 - 14:40

Le Monprivato 2008 devrait arriver sous peu sur les tablettes. Un bel achat pour le 10%!!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7464
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine Giuseppe Mascarello

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Jeu 28 Fév 2013 - 11:10

Grosses notes du WS pour les Mascarello ... 95 pour Monprivato 2008 et 98 pour Cà d'Morissio 2004 ... les deux sont présentement en vente!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7464
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine Giuseppe Mascarello

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum